Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Igor Levit - Encounter

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Encounter

Igor Levit

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Si la crise sanitaire mondiale de 2020, suite à l’épidémie de la Covid-19, a suscité l’angoisse de toute la société, elle a aussi mobilisé l’imagination des artistes et, en particulier, celle des musiciens. Confiné comme tant d’autres dans son appartement, le pianiste Igor Levit a diffusé tous les jours un concert en direct sur les réseaux sociaux, allant même jusqu’à jouer pendant 20 heures les Vexations d’Erik Satie, une suggestion loufoque de ce vieux plaisantin prise au sérieux par de très nombreux pianistes.
Fruit de cette période d’isolement, le nouvel album d’Igor Levit, Encounter, fait se rencontrer toute une chaîne de compositeurs dans une sorte de « Marabout de ficelle… » intelligent et plaisant. De Bach arrangé par Busoni à Palais de Mari, la dernière œuvre de Morton Feldman pour piano solo, en passant par Brahms arrangé par Reger et Reger lui-même transformé par Julian Becker, ce sont autant de connexions intimes entre compositeurs, de rencontres souterraines, de désirs de solidarité à un moment où l’isolement était à l’ordre du jour. C’est cette introspection et cette ferveur en l’humanité que l’on entend dans ce disque poignant et comme hors du monde. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Encounter

Igor Levit

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

10 Chorale Preludes, BV B 27 (Johann Sebastian Bach)

1
No. 1, Komm, Gott Schöpfer, Heiliger Geist, BWV 667
00:02:03

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

2
No. 2, Wachet auf, ruft uns die Stimme, BWV 645
00:03:16

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

3
No. 3, Nun komm, der Heiden Heiland, BWV 659
00:04:13

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

4
No. 4, Nun freut euch, lieben Christen gmein, BWV 734
00:02:03

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

5
No. 5, Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ, BWV 639
00:03:15

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

6
No. 6, Herr Gott, nun schleuß den Himmel auf, BWV 617
00:02:47

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

7
No. 7a, Durch Adams Fall ist ganz verderbt, BWV 637
00:02:11

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

8
No. 7b, Durch Adams Fall ist ganz verderbt. Fuga, BWV 705
00:05:29

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

9
No. 8, In dir ist Freude, BWV 615
00:02:17

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

10
No. 9, Jesus Christus, unser Heiland, BWV 665
00:06:17

Johann Sebastian Bach, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

6 Chorale Preludes, BV B 50 (Johannes Brahms)

11
Herzlich tut mich erfreuen, Op. 122/4
00:02:56

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

12
Schmücke dich, o liebe Seele, Op. 122/5
00:02:26

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

13
Es ist ein Ros entsprungen, Op. 122/8
00:02:11

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

14
Herzlich tut mich verlangen, Op. 122/9
00:01:39

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

15
Herzlich tut mich verlangen, Op. 122/10
00:03:01

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

16
O Welt, ich muss dich lassen, Op. 122/11
00:03:07

Johannes Brahms, Composer - Ferruccio Busoni, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

DISQUE 2

Vier ernste Gesänge (Johannes Brahms)

1
Denn es gehet dem Menschen wie dem Vieh, Op. 121/1
00:04:48

Johannes Brahms, Composer - Max Reger, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

2
Ich wandte mich und sahe an alle, Op. 121/2
00:03:31

Johannes Brahms, Composer - Max Reger, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

3
O Tod, wie bitter bist du, Op. 121/3
00:04:52

Johannes Brahms, Composer - Max Reger, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

4
Wenn ich mit Menschen- und mit Engelszungen redete, Op. 121/4
00:04:57

Johannes Brahms, Composer - Max Reger, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

5
Nachtlied, Op. 138/3 (Transcription for Piano)
00:03:05

Max Reger, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer - Julian Becker, Transcriber

(P) 2020 Sony Music Entertainment

6
Palais de Mari
00:28:46

Morton Feldman, Composer - Igor Levit, Piano, MainArtist - Andreas Neubronner, Producer, Mastering Engineer, Recording Engineer

(P) 2020 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Si la crise sanitaire mondiale de 2020, suite à l’épidémie de la Covid-19, a suscité l’angoisse de toute la société, elle a aussi mobilisé l’imagination des artistes et, en particulier, celle des musiciens. Confiné comme tant d’autres dans son appartement, le pianiste Igor Levit a diffusé tous les jours un concert en direct sur les réseaux sociaux, allant même jusqu’à jouer pendant 20 heures les Vexations d’Erik Satie, une suggestion loufoque de ce vieux plaisantin prise au sérieux par de très nombreux pianistes.
Fruit de cette période d’isolement, le nouvel album d’Igor Levit, Encounter, fait se rencontrer toute une chaîne de compositeurs dans une sorte de « Marabout de ficelle… » intelligent et plaisant. De Bach arrangé par Busoni à Palais de Mari, la dernière œuvre de Morton Feldman pour piano solo, en passant par Brahms arrangé par Reger et Reger lui-même transformé par Julian Becker, ce sont autant de connexions intimes entre compositeurs, de rencontres souterraines, de désirs de solidarité à un moment où l’isolement était à l’ordre du jour. C’est cette introspection et cette ferveur en l’humanité que l’on entend dans ce disque poignant et comme hors du monde. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Igor Levit

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Dans l'actualité...