Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Eldbjørg Hemsing - Dvořák & Suk: Works for Violin & Orchestra

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Dvořák & Suk: Works for Violin & Orchestra

Alan Buribayev, Antwerp Symphony Orchestra, Eldbjørg Hemsing

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

La violoniste norvégienne Eldbjørg Hemsing se produit sur les scènes les plus prestigieuses du monde, depuis l’âge de… onze ans lorsqu’elle fit ses débuts remarqués en tant que soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Bergen. La voici défendant le répertoire tchèque, en l’occurrence deux œuvres peut-être moins enregistrées que d’autres. Car la discographie du Concerto pour violon de Dvořák reste assez maigre par rapport à celle, par exemple, du Second Concerto pour violoncelle. Est-ce parce que le langage en est encore empreint de Brahms et de Bruch dont les propres concertos venaient de faire leur entrée sur la scène planétaire avec ô combien de succès ? C’est pourtant là un ouvrage de grande originalité, autant sous l’angle de l’architecture que de la conception mélodique, et il est bon de le redécouvrir à l’occasion de cette nouvelle vision endiablée et lyrique qu’en offre Eldbjørg Hemsing. Quant à Josef Suk, il resta toujours un peu dans l’ombre de son beau-père Dvořák alors que son langage est absolument personnel et inimitable. La Fantaisie (1902) de Suk, une sorte de concerto en un seul mouvement (ou plutôt en plusieurs sections enchaînées) d’une durée de quelque vingt-trois minutes, déroule un magnifique paysage musical – en effet d’une immense fantaisie – passant par les campagnes tchèques, par les éclats de la virtuosité, par la douceur d’une chanson enfantine ; sans doute n’est-il pas interdit de voir dans l’ensoleillement de la partition le reflet d’une époque bénie de la vie de Suk qui avait épousé la fille de Dvořák quelques temps auparavant. Époque bénie qui verrait sa fin tragique à la mort de son beau-père, suivie de quelques mois de celle de son épouse bien-aimée. Mais c’est là une autre histoire, qui donnera naissance à la sombre symphonie Asraël… © SM/Qobuz

Plus d'informations

Dvořák & Suk: Works for Violin & Orchestra

Eldbjørg Hemsing

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Violin Concerto in A Minor, Op. 53, B. 108 (Antonín Dvořák)

1
I. Allegro ma non troppo
00:11:38

Antonín Dvorák, Composer - Alan Buribayev, Conductor - Antwerp Symphony Orchestra, Orchestra - Eldbjørg Hemsing, Artist, MainArtist

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

2
II. Adagio ma non troppo
00:10:29

Antonín Dvorák, Composer - Alan Buribayev, Conductor - Antwerp Symphony Orchestra, Orchestra - Eldbjørg Hemsing, Artist, MainArtist

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

3
III. Finale: Allegro giocoso, ma non troppo
00:10:22

Antonín Dvorák, Composer - Alan Buribayev, Conductor - Antwerp Symphony Orchestra, Orchestra - Eldbjørg Hemsing, Artist, MainArtist

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

Fantasy in G minor, Op. 24 (Josef Suk)

4
Fantasy in G Minor, Op. 24
00:23:30

Josef Suk, Composer - Alan Buribayev, Conductor - Antwerp Symphony Orchestra, Orchestra - Eldbjørg Hemsing, Artist, MainArtist

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

6 Piano Pieces, Op. 7 (Josef Suk)

5
No. 1. Song of Love (arr. S. Koncz for violin and orchestra)
00:07:01

Josef Suk, Composer - Alan Buribayev, Conductor - Stephan Koncz, Composer - Antwerp Symphony Orchestra, Orchestra - Eldbjørg Hemsing, Artist, MainArtist

(C) 2018 BIS (P) 2018 BIS

Descriptif de l'album

La violoniste norvégienne Eldbjørg Hemsing se produit sur les scènes les plus prestigieuses du monde, depuis l’âge de… onze ans lorsqu’elle fit ses débuts remarqués en tant que soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Bergen. La voici défendant le répertoire tchèque, en l’occurrence deux œuvres peut-être moins enregistrées que d’autres. Car la discographie du Concerto pour violon de Dvořák reste assez maigre par rapport à celle, par exemple, du Second Concerto pour violoncelle. Est-ce parce que le langage en est encore empreint de Brahms et de Bruch dont les propres concertos venaient de faire leur entrée sur la scène planétaire avec ô combien de succès ? C’est pourtant là un ouvrage de grande originalité, autant sous l’angle de l’architecture que de la conception mélodique, et il est bon de le redécouvrir à l’occasion de cette nouvelle vision endiablée et lyrique qu’en offre Eldbjørg Hemsing. Quant à Josef Suk, il resta toujours un peu dans l’ombre de son beau-père Dvořák alors que son langage est absolument personnel et inimitable. La Fantaisie (1902) de Suk, une sorte de concerto en un seul mouvement (ou plutôt en plusieurs sections enchaînées) d’une durée de quelque vingt-trois minutes, déroule un magnifique paysage musical – en effet d’une immense fantaisie – passant par les campagnes tchèques, par les éclats de la virtuosité, par la douceur d’une chanson enfantine ; sans doute n’est-il pas interdit de voir dans l’ensoleillement de la partition le reflet d’une époque bénie de la vie de Suk qui avait épousé la fille de Dvořák quelques temps auparavant. Époque bénie qui verrait sa fin tragique à la mort de son beau-père, suivie de quelques mois de celle de son épouse bien-aimée. Mais c’est là une autre histoire, qui donnera naissance à la sombre symphonie Asraël… © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Eldbjørg Hemsing

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Dans l'actualité...