Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Trio Wanderer - Dvořák : Piano Trios, Op. 65 & 90

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Dvořák : Piano Trios, Op. 65 & 90

Trio Wanderer

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Alors que le (tout à fait génial par ailleurs) Trio en fa mineur Op. 65 de 1883 trahit encore une certaine « pusillanimité » devant l’impériale ombre germanisante de Brahms – à qui Dvořák doit sa carrière et il le sait –, le Trio « Dumky » de 1891 reflète mille fois l’influence du langage musical tchèque qui deviendra la marque de fabrique du compositeur jusqu’à la fin de sa vie. Du haut de ses six mouvements, une rareté à l’époque, inspirés par la forme instrumentale populaire de la dumka où alternent, fantasques en diable, des moments mélancoliques et des instants de gaieté fulgurante, ce Trio est l’un des sommets de la production chambresque de Dvořák, voire du répertoire planétaire tout court. Et quand on sait que c’est le fameux Trio Wanderer, fondé en 1987 et dont l’effectif n’a plus jamais changé depuis 1995 avec Jean-Marc Phillips-Varjabédian au violon, Raphaël Pidoux au violoncelle et Vincent Coq au piano, on ne peut que se réjouir de l’aubaine. Magnifique enregistrement réalisé en janvier 2016 aux Studios Teldex de Berlin. © SM/Qobuz


« À la veille de fêter ses trente ans, le Trio Wanderer faisait reluire les "Dumky" comme le cristal de Bohême le plus délicat. Cordes à l'exquise éloquence, et toujours le piano léger comme une plume de Vincent Coq. [...] Les Français séduisent tout en distinction et avec un naturel confondant. » (Diapason, mars 2017 / Nicolas Derny)

Plus d'info

Dvořák : Piano Trios, Op. 65 & 90

Trio Wanderer

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Piano Trio No. 4 in E Minor, Op. 90 "Dumky"

1
I. Lento maestoso - Allegro quasi doppio movimento 00:03:48

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

2
II. Poco adagio - Vivace non troppo 00:06:32

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

3
III. Andante - Vivace non troppo 00:05:44

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

4
IV. Andante moderato (quasi tempo di Marcia) - Allegretto scherzando 00:04:20

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

5
V. Allegro - Meno mosso (quasi tempo primo) 00:04:02

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

6
VI. Lento maestoso - Vivace 00:04:22

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

Piano Trio No. 3 in F Minor, Op. 65

7
I. Allegro ma non troppo 00:13:00

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

8
II. Allegro grazioso - Meno mosso 00:06:11

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

9
III. Poco adagio 00:08:10

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

10
IV. Finale. Allegro con brio 00:09:03

Trio Wanderer, Primary - Antonin Dvorak, Composer

harmonia mundi 2017

Descriptif de l'album

Alors que le (tout à fait génial par ailleurs) Trio en fa mineur Op. 65 de 1883 trahit encore une certaine « pusillanimité » devant l’impériale ombre germanisante de Brahms – à qui Dvořák doit sa carrière et il le sait –, le Trio « Dumky » de 1891 reflète mille fois l’influence du langage musical tchèque qui deviendra la marque de fabrique du compositeur jusqu’à la fin de sa vie. Du haut de ses six mouvements, une rareté à l’époque, inspirés par la forme instrumentale populaire de la dumka où alternent, fantasques en diable, des moments mélancoliques et des instants de gaieté fulgurante, ce Trio est l’un des sommets de la production chambresque de Dvořák, voire du répertoire planétaire tout court. Et quand on sait que c’est le fameux Trio Wanderer, fondé en 1987 et dont l’effectif n’a plus jamais changé depuis 1995 avec Jean-Marc Phillips-Varjabédian au violon, Raphaël Pidoux au violoncelle et Vincent Coq au piano, on ne peut que se réjouir de l’aubaine. Magnifique enregistrement réalisé en janvier 2016 aux Studios Teldex de Berlin. © SM/Qobuz


« À la veille de fêter ses trente ans, le Trio Wanderer faisait reluire les "Dumky" comme le cristal de Bohême le plus délicat. Cordes à l'exquise éloquence, et toujours le piano léger comme une plume de Vincent Coq. [...] Les Français séduisent tout en distinction et avec un naturel confondant. » (Diapason, mars 2017 / Nicolas Derny)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Trio Wanderer
Dans la même thématique...

Dans l'actualité...