Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Julien Clerc - Duos

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Duos

Julien Clerc

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoute disponible dans environ 11 heures

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Après Véronique Sanson ou Eddy Mitchell, Julien Clerc cède à la mode des albums de duos. Le sien comprend des artistes rompus à l’exercice, tels que Maxime Le Forestier (Double enfance), Vianney (Femmes je vous aime) ou Zaz (Ce n’est rien). Mais le principe du projet était aussi, selon Julien Clerc, de choisir des chanteurs avec lesquels il avait peu ou jamais travaillé. La première surprise, c’est évidemment le duo avec Philippe Katerine (Mélissa), lequel apporte une fine touche de fantaisie à un album globalement sage et très respectueux des arrangements d’origine. « Pourquoi faire différemment pour faire moins bien ? », semble affirmer Julien Clerc dans ce défilé de tubes. C’est l’un des collaborateurs privilégiés de Calogero, Jan Pham Huu Tri, qui est à la production. Par conséquent, l’auditeur ne sera pas surpris de retrouver l’interprète d’En apesanteur dès l’ouverture de l’album (Ma préférence). Il le sera davantage par la présence de la propre fille de Julien Clerc, Vanille (joli travail d’harmonies vocales sur Fais-moi une place), ainsi que par celle de la comédienne Sandrine Kiberlain (Danse s’y, avec Alexandre Leauthaud au bandonéon). Citons aussi la valse « roturière » Jouez violons, sonnez crécelles avec la pourtant peu roturière Carla Bruni, laquelle se retrouve aussi dans les chœurs de Laissons entrer le soleil, la fameuse chanson de la comédie musicale Hair, sur une musique de Galt Dermot (duo avec Soprano). Dans la catégorie « reprises », citons enfin le lyrico-tragique Ballade pour un fou (Loco, loco) d’Astor Piazzola et Horacio Ferrer, avec un Florent Pagny qui saute sur l’occasion pour s’époumoner. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'informations

Duos

Julien Clerc

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Ma préférence (en duo avec Calogero) 00:03:32
2
Fais-moi une place (en duo avec Vanille) 00:03:30
3
Ce n'est rien (en duo avec Zaz) 00:03:43
4
Femmes je vous aime (en duo avec Vianney) 00:04:12
5
Mélissa (en duo avec Philippe Katerine) 00:03:24
6
Laissons entrer le soleil (en duo avec Soprano) 00:02:47
7
Double enfance (en duo avec Maxime Le Forestier) 00:02:57
8
Ballade pour un fou (Loco, Loco) [en duo avec Florent Pagny] 00:04:17
9
Utile (en duo avec Christophe Maé) 00:03:01
10
Danse s'y (en duo avec Sandrine Kiberlain) 00:03:25
11
Souffrir par toi n'est pas souffrir (en duo avec Francis Cabrel) 00:04:04
12
Jouez violons, sonnez crécelles (en duo avec Carla Bruni) 00:02:21

Descriptif de l'album

Après Véronique Sanson ou Eddy Mitchell, Julien Clerc cède à la mode des albums de duos. Le sien comprend des artistes rompus à l’exercice, tels que Maxime Le Forestier (Double enfance), Vianney (Femmes je vous aime) ou Zaz (Ce n’est rien). Mais le principe du projet était aussi, selon Julien Clerc, de choisir des chanteurs avec lesquels il avait peu ou jamais travaillé. La première surprise, c’est évidemment le duo avec Philippe Katerine (Mélissa), lequel apporte une fine touche de fantaisie à un album globalement sage et très respectueux des arrangements d’origine. « Pourquoi faire différemment pour faire moins bien ? », semble affirmer Julien Clerc dans ce défilé de tubes. C’est l’un des collaborateurs privilégiés de Calogero, Jan Pham Huu Tri, qui est à la production. Par conséquent, l’auditeur ne sera pas surpris de retrouver l’interprète d’En apesanteur dès l’ouverture de l’album (Ma préférence). Il le sera davantage par la présence de la propre fille de Julien Clerc, Vanille (joli travail d’harmonies vocales sur Fais-moi une place), ainsi que par celle de la comédienne Sandrine Kiberlain (Danse s’y, avec Alexandre Leauthaud au bandonéon). Citons aussi la valse « roturière » Jouez violons, sonnez crécelles avec la pourtant peu roturière Carla Bruni, laquelle se retrouve aussi dans les chœurs de Laissons entrer le soleil, la fameuse chanson de la comédie musicale Hair, sur une musique de Galt Dermot (duo avec Soprano). Dans la catégorie « reprises », citons enfin le lyrico-tragique Ballade pour un fou (Loco, loco) d’Astor Piazzola et Horacio Ferrer, avec un Florent Pagny qui saute sur l’occasion pour s’époumoner. © Nicolas Magenham/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Julien Clerc
Fans, je vous aime Julien Clerc
100 Chansons Julien Clerc
À nos amours Julien Clerc
Si On Chantait Julien Clerc

Playlists

Dans la même thématique...
Âme fifties Alain Souchon
Johnny Johnny Hallyday
Brol La Suite Angèle
Confessions Philippe Katerine
Maëlle Maelle
Les Grands Angles...
Le petit théâtre d’Alain Souchon

Chroniques du quotidien dont la mélancolie est souvent masquée par un humour nonchalant ou enfantin, les chansons d’Alain Souchon s’articulent autour des mêmes thèmes et procédés depuis son premier album, au milieu des années 1970. Dans un mélange singulier de douceur et de fermeté, de nostalgie rêveuse et d’ancrage dans le réel, les différents éléments de l’univers souchonien s’apparentent à un petit théâtre de la vie.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Alain Bashung, chanteur reptilien

Certains artistes sont enclins à travailler autour d’un style unique qu’ils cherchent à développer et peaufiner au fil du temps, tandis que d’autres ne créent qu’en se renouvelant indéfiniment. Alain Bashung appartient à la seconde catégorie. Retour sur les différents visages de l’interprète de « Ma Petite Entreprise » et de « Gaby oh Gaby ».

Dans l'actualité...