Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Carole Cerasi - Couperin: Complete Works for Harpsichord, IV. 6e-8e Ordres

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Couperin: Complete Works for Harpsichord, IV. 6e-8e Ordres

Carole Cerasi

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

François Couperin fut le membre le plus illustre d’une dynastie de musiciens comparable à celle de la famille Bach. Tout porte à croire que l’épithète « Le grand », que l’on trouve par écrit pour la première fois en 1780, lui avait déjà été conféré de son vivant afin de le distinguer des autres musiciens de sa famille. En plus de ses fonctions d’organiste du roi à Versailles, Couperin enseigna le clavecin à de nombreux élèves issus de la famille royale et des rangs de la noblesse et, au tournant du siècle, il était aussi actif comme compositeur que comme interprète. L’œuvre pour clavecin représente le point le plus haut dans sa production musicale, avec son ouvrage pédagogique L’Art de toucher le clavecin, publié en 1716 (dans lequel il traite de l’ornementation, du doigté, de la position du corps en général et des poignets en particulier, du toucher, du caractère de l’instrument, etc.) et surtout ses vingt-sept « ordres » – terme qu’il emploie pour désigner un groupe de pièces dans des tonalités proches, à mi-chemin entre la suite et l’anthologie – répartis en quatre volumes, parus entre 1713 et 1730. Il y développe un monde de fantaisie poétique qui prend tantôt la forme de simples mouvements de danse, tantôt de portraits, de « pièces de caractère », de tableaux pastoraux ou encore de miniatures théâtrales. La claveciniste suédoise Carole Cerasi nous offre ici une superbe intégrale en dix albums comprenant L’Art de toucher le clavecin et les quatre Livres, qu’elle répartit sur six clavecins différents.

Les volumes 4, 5 et la première moitié du 6e comportent tout le Second Livre, publié en 1717. Ses sept ordres, de taille très variable, contiennent quelque pièces devenues célèbres en-dehors de leur contexte : Les Moissoneurs et surtout Les Baricades Mistérieuses. Quant aux Bergeries, Anna Magdalena Bach l’avait inclus dans son Clavierbüchlein datant de 1725, preuve que Bach tenait Couperin en très grande estime. On trouve aussi dans le Onzième Ordre le morceau satirique Les Fastes de la Grande et Ancienne Mxnxstrxndxsx, une farce de Couperin dans laquelle il convient de lire « Ménéstrandise ». Il s’agissait là d’une confrérie de musiciens fondée en 1321, qui tenta d’imposer une taxe sur les musiciens qui n’en faisaient pas partie, dont les clavecinistes. Couperin fit partie de ceux qui protestèrent devant le Roi et la Ménéstrandise fut dissoute. Le Deuxième Livre est partagé entre deux clavecins, une copie d’un instrument parisien d’Antoine Vater (1738) et à nouveau la copie du Ruckers de 1624 qui avait servi pour L’Art de toucher le clavecin. © SM/Qobuz


«Des Idées heureuses aux Ombres errantes, c'est un roman du Grand siècle qui s'ouvre sous les mains de Carole Cerasi. L'aventure de l'interprète devient celle de l'auditeur happé par le feuilleton des 27 Ordres.» (Diapason, janvier 2019)

Plus d'informations

Couperin: Complete Works for Harpsichord, IV. 6e-8e Ordres

Carole Cerasi

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Pièces de clavecin, Book 2, 6th Ordre in B-Flat Major (François Couperin)

1
Les moissoneurs (gayement) 00:02:08

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

2
Les langueurs-tendres 00:04:06

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

3
Le gazoüillement (gracieusement et coule) 00:02:04

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

4
La Bersan (legerement) 00:02:25

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

5
Les baricades mistérieuses (vivement) 00:02:38

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

6
Les bergeries (naivement) 00:04:14

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

7
La commére (vivement) 00:01:56

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

8
Le moucheron (legerement) 00:01:57

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

Pièces de clavecin, Book 2, 7th Ordre in G Major-Minor (François Couperin)

9
La Ménetou (gracieusement, sans lenteur) 00:03:46

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

10
Les petits âges: La muse naissante 00:02:56

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

11
Les petits âges: L'enfantine 00:02:01

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

12
Les petits âges: L'adolescente 00:02:06

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

13
Les petits âges: Les délices 00:03:37

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

14
La Basque 00:02:12

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

15
La Chazé (tres lie, sans lenteur) 00:04:28

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

16
Les amusemens (sans lenteur) 00:04:07

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

Pièces de clavecin, Book 2, 8th Ordre in B Minor (François Couperin)

17
La Raphaéle 00:05:48

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

18
Allemande L'Ausoniéne 00:02:15

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

19
Premiere courante 00:01:49

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

20
Seconde courante 00:02:32

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

21
Sarabande L'unique 00:02:57

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

22
Gavotte 00:01:29

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

23
Rondeau 00:01:50

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

24
Gigue 00:02:39

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

25
Passacaille 00:05:42

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

26
La Monéte 00:01:52

François Couperin, Composer - Carole Cerasi, Artist, MainArtist

(C) 2018 Metronome (P) 2018 Metronome

Descriptif de l'album

François Couperin fut le membre le plus illustre d’une dynastie de musiciens comparable à celle de la famille Bach. Tout porte à croire que l’épithète « Le grand », que l’on trouve par écrit pour la première fois en 1780, lui avait déjà été conféré de son vivant afin de le distinguer des autres musiciens de sa famille. En plus de ses fonctions d’organiste du roi à Versailles, Couperin enseigna le clavecin à de nombreux élèves issus de la famille royale et des rangs de la noblesse et, au tournant du siècle, il était aussi actif comme compositeur que comme interprète. L’œuvre pour clavecin représente le point le plus haut dans sa production musicale, avec son ouvrage pédagogique L’Art de toucher le clavecin, publié en 1716 (dans lequel il traite de l’ornementation, du doigté, de la position du corps en général et des poignets en particulier, du toucher, du caractère de l’instrument, etc.) et surtout ses vingt-sept « ordres » – terme qu’il emploie pour désigner un groupe de pièces dans des tonalités proches, à mi-chemin entre la suite et l’anthologie – répartis en quatre volumes, parus entre 1713 et 1730. Il y développe un monde de fantaisie poétique qui prend tantôt la forme de simples mouvements de danse, tantôt de portraits, de « pièces de caractère », de tableaux pastoraux ou encore de miniatures théâtrales. La claveciniste suédoise Carole Cerasi nous offre ici une superbe intégrale en dix albums comprenant L’Art de toucher le clavecin et les quatre Livres, qu’elle répartit sur six clavecins différents.

Les volumes 4, 5 et la première moitié du 6e comportent tout le Second Livre, publié en 1717. Ses sept ordres, de taille très variable, contiennent quelque pièces devenues célèbres en-dehors de leur contexte : Les Moissoneurs et surtout Les Baricades Mistérieuses. Quant aux Bergeries, Anna Magdalena Bach l’avait inclus dans son Clavierbüchlein datant de 1725, preuve que Bach tenait Couperin en très grande estime. On trouve aussi dans le Onzième Ordre le morceau satirique Les Fastes de la Grande et Ancienne Mxnxstrxndxsx, une farce de Couperin dans laquelle il convient de lire « Ménéstrandise ». Il s’agissait là d’une confrérie de musiciens fondée en 1321, qui tenta d’imposer une taxe sur les musiciens qui n’en faisaient pas partie, dont les clavecinistes. Couperin fit partie de ceux qui protestèrent devant le Roi et la Ménéstrandise fut dissoute. Le Deuxième Livre est partagé entre deux clavecins, une copie d’un instrument parisien d’Antoine Vater (1738) et à nouveau la copie du Ruckers de 1624 qui avait servi pour L’Art de toucher le clavecin. © SM/Qobuz


«Des Idées heureuses aux Ombres errantes, c'est un roman du Grand siècle qui s'ouvre sous les mains de Carole Cerasi. L'aventure de l'interprète devient celle de l'auditeur happé par le feuilleton des 27 Ordres.» (Diapason, janvier 2019)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Carole Cerasi
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Dans l'actualité...