Vladimir Cosma Comme des garçons (Original Motion Picture Soundtrack)

Comme des garçons (Original Motion Picture Soundtrack)

Vladimir Cosma

Paru le 25 avril 2018 chez Larghetto

Artiste principal : Vladimir Cosma

Genre : Film > Bandes originales de films

Écoutez cet album en illimité avec nos abonnements streaming. Dès 9,99 € / mois.

Profitez de cet album de Vladimir Cosma sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

11,99 €

Disponible en Qualité CD

Ajouter au panier

Plus d'info

Ce qui frappe le plus dans le premier long-métrage de Julien Hallard, c’est la manière dont celui-ci vénère les années 1960. Entre les automobiles vintage, les costumes à la OSS 117, et l’architecture brutaliste, le réalisateur filme les objets rétro avec le même regard amoureux qu’un Luchino Visconti filmant Alain Delon dans Le Guépard ! C’est avec un naturel renversant que Vladimir Cosma trouve sa place dans cette entreprise postmoderne, non seulement parce que l’auteur des BO du Grand Blond et de Rabbi Jacob est une légende associée à l’époque fétichisée par Julien Hallard, mais aussi parce que le compositeur fait lui-même des clins d’œil à une certaine ambiance musicale sixties, notamment à travers un slow rock instrumental pour guitare électrique (Emmanuelle). Mais il va plus loin. Fidèle à son style, il ajoute à cela une couche de cordes dont l’écriture est aussi sophistiquée qu’élastique. Son but est ici d’universaliser son propos et d’éviter la facilité du simple pastiche. Dans d’autres plages, Vladimir Cosma se tourne vers des musiques dont le parfum rétro n'est pas nécessairement lié aux années 60. Ce sont des airs du passé aux accents magiquement indémodables. Avec la guitare manouche de Romane, le violon jazz de Johan Renard et le sax soprano d’Olivier Franck, Vladimir Cosma convoque les fantômes de, respectivement, Django Reinhardt, Stéphane Grappelli (avec qui il a travaillé dans les années 70) et Sidney Bechet, dans un tourbillon de mélodies et d’arrangements à la fois sensibles, faussement simples et surtout incroyablement souriants.

Si l’on entre dans le vif de la dramaturgie, force est de constater la finesse avec laquelle la musique dépeint les autres éléments du film : la valse jazz virevoltante pour accordéon qui ouvre l’album nous plonge non seulement dans une époque révolue mais aussi dans un espace bien précis : celui d’une province française rythmée par une douce insouciance n'excluant cependant pas une certaine routine, un ennui métronomique que traduit cet inébranlable « trois temps ». Vladimir Cosma aime les solistes, et cette partition lui donne l’occasion de leur faire une déclaration d’amour faisant écho à la propre déclaration du réalisateur envers sa troupe drôle et attachante (rappelons que Comme des garçons dépeint l’histoire vraie de la naissance de la première équipe de football féminine française). En choisissant des timbres typés joués par des personnalités hors-norme, ce sont, par effet de miroir, les protagonistes du film auxquels Vladimir Cosma tient la main avec sa musique – de la même manière qu’il accompagnait Jean Rochefort ou Pierre Richard dans les films délicats d’Yves Robert. Entre le sax soprano populaire et canaille personnifiant Paul Coutard (Max Boublil), les cuivres flamboyants mettant en valeur la détermination de cette équipe de foot improvisée ou bien la tendre et flirteuse guitare de Jacky Tricoire (Dolce), le compositeur montre qu'il vient d'une école où l'ironie et l'humanisme forment une seule et même entité. © Nicolas Magenham/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 21 pistes Durée totale : 00:42:44

  1. 1 La valse des secrétaires

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Romane, Artist - Claude Salmieri, Artist - Eric Bouvelle, Artist - Johan Renard, Artist - Vladimir Cosma, Romane, Eric Bouvelle, Johan Renard, Claude Salmiéri, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  2. 2 Coutard le dragueur

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Claude Salmieri, Artist - Johan Renard, Artist - Vladimir Cosma, Olivier Franck, Johan Renard, Claude Salmiéri, MainArtist - Olivier Franck, Artist Copyright : Larghetto Larghetto

  3. 3 Emmanuelle (Slow-rock)

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Claude Salmieri, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, Claude Salmiéri, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  4. 4 Casting de l'équipe

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Romane, Artist - Claude Salmieri, Artist - Eric Bouvelle, Artist - Johan Renard, Artist - Vladimir Cosma, Eric Bouvelle, Claude Salmiéri, Romane, Johan Renard, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  5. 5 Premier entrainement

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  6. 6 Crampons et nichons

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Romane, Artist - Claude Salmieri, Artist - Eric Bouvelle, Artist - Johan Renard, Artist - Vladimir Cosma, Romane, Claude Salmiéri, Eric Bouvelle, Johan Renard, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  7. 7 Ballade 69

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  8. 8 Pop, Sweat and Tears

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  9. 9 Papillon

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  10. 10 Arrêt de jeu

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  11. 11 Dolce

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  12. 12 Prolongations

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Romane, Artist - Claude Salmieri, Artist - Eric Bouvelle, Artist - Johan Renard, Artist - Vladimir Cosma, Romane, Eric Bouvelle, Johan Renard, Claude Salmiéri, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  13. 13 Hexagonales I

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  14. 14 Hexagonales II

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  15. 15 Fin de partie

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  16. 16 Square Balls

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  17. 17 Le palazio

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  18. 18 Stade delaune

    Vladimir Cosma, Composer, Artist, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  19. 19 Emmanuelle et Giacomo

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Claude Salmieri, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, Claude Salmiéri, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  20. 20 Les filles de reims

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  21. 21 Comme des garcons

    Vladimir Cosma, Composer, Artist - Jacky Tricoire, Artist - Claude Salmieri, Artist - Olivier Franck, Artist - Vladimir Cosma, Jacky Tricoire, Olivier Franck, Claude Salmiéri, MainArtist Copyright : Larghetto Larghetto

  • Descriptif de l'album
  • Ce qui frappe le plus dans le premier long-métrage de Julien Hallard, c’est la manière dont celui-ci vénère les années 1960. Entre les automobiles vintage, les costumes à la OSS 117, et l’architecture brutaliste, le réalisateur filme les objets rétro avec le même regard amoureux qu’un Luchino Visconti filmant Alain Delon dans Le Guépard ! C’est avec un naturel renversant que Vladimir Cosma trouve sa place dans cette entreprise postmoderne, non seulement parce que l’auteur des BO du Grand Blond et de Rabbi Jacob est une légende associée à l’époque fétichisée par Julien Hallard, mais aussi parce que le compositeur fait lui-même des clins d’œil à une certaine ambiance musicale sixties, notamment à travers un slow rock instrumental pour guitare électrique (Emmanuelle). Mais il va plus loin. Fidèle à son style, il ajoute à cela une couche de cordes dont l’écriture est aussi sophistiquée qu’élastique. Son but est ici d’universaliser son propos et d’éviter la facilité du simple pastiche. Dans d’autres plages, Vladimir Cosma se tourne vers des musiques dont le parfum rétro n'est pas nécessairement lié aux années 60. Ce sont des airs du passé aux accents magiquement indémodables. Avec la guitare manouche de Romane, le violon jazz de Johan Renard et le sax soprano d’Olivier Franck, Vladimir Cosma convoque les fantômes de, respectivement, Django Reinhardt, Stéphane Grappelli (avec qui il a travaillé dans les années 70) et Sidney Bechet, dans un tourbillon de mélodies et d’arrangements à la fois sensibles, faussement simples et surtout incroyablement souriants.

    Si l’on entre dans le vif de la dramaturgie, force est de constater la finesse avec laquelle la musique dépeint les autres éléments du film : la valse jazz virevoltante pour accordéon qui ouvre l’album nous plonge non seulement dans une époque révolue mais aussi dans un espace bien précis : celui d’une province française rythmée par une douce insouciance n'excluant cependant pas une certaine routine, un ennui métronomique que traduit cet inébranlable « trois temps ». Vladimir Cosma aime les solistes, et cette partition lui donne l’occasion de leur faire une déclaration d’amour faisant écho à la propre déclaration du réalisateur envers sa troupe drôle et attachante (rappelons que Comme des garçons dépeint l’histoire vraie de la naissance de la première équipe de football féminine française). En choisissant des timbres typés joués par des personnalités hors-norme, ce sont, par effet de miroir, les protagonistes du film auxquels Vladimir Cosma tient la main avec sa musique – de la même manière qu’il accompagnait Jean Rochefort ou Pierre Richard dans les films délicats d’Yves Robert. Entre le sax soprano populaire et canaille personnifiant Paul Coutard (Max Boublil), les cuivres flamboyants mettant en valeur la détermination de cette équipe de foot improvisée ou bien la tendre et flirteuse guitare de Jacky Tricoire (Dolce), le compositeur montre qu'il vient d'une école où l'ironie et l'humanisme forment une seule et même entité. © Nicolas Magenham/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

L'artiste principal

Vladimir Cosma dans le magazine

Plus d'articles

Le compositeur principal

Vladimir Cosma dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Bandes originales de films dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Film dans le magazine

Plus d'articles