Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Boris Berman - Claude Debussy: Préludes et autres pièces pour piano

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Claude Debussy: Préludes et autres pièces pour piano

Boris Berman

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Ne pas confondre le pianiste Lazar Berman (1930-2005) et son homonyme, du moins pour le nom de famille, Boris Berman (né en 1948) qui nous intéresse ici ; Berman est tout bonnement un nom plutôt répandu dans la sphère juive russe. Boris, disciple de Lev Oborin et donc descendant de la branche Igumnov de la fameuse école russe de piano, peut s’enorgueillir d’un parcours assez inhabituel puisque dès les années 60, il s’intéressa à la musique baroque au point d’intégrer, comme claveciniste, le seul ensemble de musique ancienne alors en activité à Moscou. Ce qui ne l’empêcha pas, d’autre part, de jouer souvent des œuvres d’Alfred Schnittke ou Edison Denisov, et d’assurer les créations soviétiques des raretés occidentales capitalistes décadentes de Schönberg, Stockhausen, Berio ou Ligeti. En 1973, Berman put quitter l’URSS pour Israël, pour s’installer peu après aux États-Unis où il vit toujours. Son nouvel album Debussy – un compositeur qui lui tient particulièrement à cœur, et auquel il a déjà consacré deux enregistrements – permet de découvrir une lecture des deux cahiers de Préludes puis des Estampes (et d’une poignée de morceaux isolés) que l’on pourrait caractériser de solide, à mille lieues des vapeurs plus ou moins floues, gommées et prétendument impressionnistes que l’on entend bien trop souvent ; mais une solidité sans agressivité aucune, ornée de toute la sensibilité indispensable à cette musique transparente et parfumée. © SM/Qobuz


« Boris Berman, avec une autorité de maître, place le piano de Debussy sous le signe de l'intériorité et de l'effusion visionnaire.» (Classica, février 2018 / Michel Le Naour)

Plus d'informations

Claude Debussy: Préludes et autres pièces pour piano

Boris Berman

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

DISQUE 1

Préludes, Livre 1, L. 117 (Claude Debussy)

1
I. Danseuses de Delphes 00:03:24

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

2
II. Voiles 00:04:28

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

3
III. Le vent dans la plaine 00:02:33

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

4
IV. « Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir » 00:03:50

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

5
V. Les collines d'Anacapri 00:03:16

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

6
VI. Des pas sur la neige 00:04:26

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

7
VII. Ce qu'a vu le vent d'ouest 00:04:04

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

8
VIII. La fille aux cheveux de lin 00:02:32

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

9
IX. La sérénade interrompue 00:02:30

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

10
X. La cathédrale engloutie 00:05:40

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

11
XI. La danse de Puck 00:03:02

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

12
XII. Minstrels 00:02:39

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

D'un cahier d'esquisses, L. 99 (Claude Debussy)

13
D'un cahier d'esquisses, L. 99 00:05:44

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

Hommage à Haydn, L. 115 (Claude Debussy)

14
Hommage à Haydn, L. 115 00:02:27

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

Estampes, L. 100 (Claude Debussy)

15
I. Pagodes 00:05:00

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

16
II. La soirée dans Grenade 00:06:12

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

17
III. Jardins sous la pluie 00:04:09

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

DISQUE 2

Préludes, Livre 2, L. 123 (Claude Debussy)

1
I. Brouillards 00:03:42

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

2
II. Feuilles mortes 00:03:12

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

3
III. La Puerta del Vino 00:04:09

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

4
IV. « Les fées sont d'exquises danseuses » 00:03:34

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

5
V. Bruyères 00:02:45

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

6
VI. Général Lavine 00:02:55

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

7
VII. La terrasse des audiences du clair de lune 00:04:44

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

8
VIII. Ondine 00:03:47

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

9
IX. Hommage à S. Pickwick Esq. P.P.M.P.C. 00:02:33

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

10
X. Canope 00:02:41

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

11
XI. Les tierces alternées 00:02:59

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

12
XII. Feux d'artifice 00:05:09

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

La plus que lente, L. 121 (Claude Debussy)

13
La plus que lente, L. 121 00:04:29

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, L. 150 (Claude Debussy)

14
Les soirs illuminés par l’ardeur du charbon, L. 150 00:02:11

Boris Berman, Piano - Claude Debussy, Composer

Le Palais des Dégustateurs 2017

Descriptif de l'album

Ne pas confondre le pianiste Lazar Berman (1930-2005) et son homonyme, du moins pour le nom de famille, Boris Berman (né en 1948) qui nous intéresse ici ; Berman est tout bonnement un nom plutôt répandu dans la sphère juive russe. Boris, disciple de Lev Oborin et donc descendant de la branche Igumnov de la fameuse école russe de piano, peut s’enorgueillir d’un parcours assez inhabituel puisque dès les années 60, il s’intéressa à la musique baroque au point d’intégrer, comme claveciniste, le seul ensemble de musique ancienne alors en activité à Moscou. Ce qui ne l’empêcha pas, d’autre part, de jouer souvent des œuvres d’Alfred Schnittke ou Edison Denisov, et d’assurer les créations soviétiques des raretés occidentales capitalistes décadentes de Schönberg, Stockhausen, Berio ou Ligeti. En 1973, Berman put quitter l’URSS pour Israël, pour s’installer peu après aux États-Unis où il vit toujours. Son nouvel album Debussy – un compositeur qui lui tient particulièrement à cœur, et auquel il a déjà consacré deux enregistrements – permet de découvrir une lecture des deux cahiers de Préludes puis des Estampes (et d’une poignée de morceaux isolés) que l’on pourrait caractériser de solide, à mille lieues des vapeurs plus ou moins floues, gommées et prétendument impressionnistes que l’on entend bien trop souvent ; mais une solidité sans agressivité aucune, ornée de toute la sensibilité indispensable à cette musique transparente et parfumée. © SM/Qobuz


« Boris Berman, avec une autorité de maître, place le piano de Debussy sous le signe de l'intériorité et de l'effusion visionnaire.» (Classica, février 2018 / Michel Le Naour)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Boris Berman
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Alicia de Larrocha joue Iberia d’Albéniz

Correspondances intimes, ou l’évocation d’une relation si étroite entre une œuvre et un interprète que ce dernier l’a réenregistré plusieurs fois. Ici, la pianiste Alicia de Larrocha et Iberia d’Albéniz. Retour sur ses trois enregistrements.

Dans l'actualité...