Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Maximilian Hornung - Cello Concertos of 1966

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Cello Concertos of 1966

Maximilian Hornung, Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, Andris Poga

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Deux concertos « soviétiques » pour violoncelle et orchestre, tous deux écrits en 1966, voilà l’idée qui a présidé à cet enregistrement du violoncelliste Maximilian Hornung. Bien sûr, le plus célèbre des deux est le Deuxième Concerto de Chostakovitch, écrit pour et créé par Rostropovitch. Moins célèbre, hormis peut-être en Géorgie, est le compositeur géorgien Sulkhan Tsintsadze (1925-1991), lui-même violoncelliste virtuose réputé, à la tête d’un impressionnant répertoire de musique de chambre, de concertos, de symphonies, d’opéras, d’oratorios, que l’on ne connaît guère et c’est bien dommage. Tsintsadze, comme on peut l’imaginer de la part d’un compositeur soviétique « régional », emprunte souvent au folklore de son pays, mais ce n’est en rien un cahier des charges obligatoire, pas plus que Khatchaturian ne fait toujours dans l’Arménie populaire… On découvre ici avec grand étonnement son Concerto n° 2 en cinq épisodes, certes assez redevable à Chostakovitch, mais aussi à Prokofiev sans doute, voire à Khatchaturian justement. L’écriture instrumentale, on peut l’attendre de la part d’un violoncelliste-compositeur, est des plus brillantes et idiomatiques. Le contraste entre son concerto et celui de Chostakovitch – rappelons qu’ils datent tous deux de la même année – est saisissant. Le violoncelliste Maximilian Hornung, lui, s’est déjà produit en soliste auprès de l’Orchestre de la Radio bavaroise, de la Tonhalle de Zurich, du London Philharmonic, de l’Orchestre National de France, du Philharmonia, bref, nombre des plus prestigieux orchestres au monde. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Cello Concertos of 1966

Maximilian Hornung

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Episode I: Andante sostenuto
00:07:11

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Sulkhan Tsintsadze, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

2
Episode II: Andante molto
00:06:04

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Sulkhan Tsintsadze, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

3
Episode III (Cadenza)
00:03:55

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Sulkhan Tsintsadze, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

4
Episode IV (Finale): Presto
00:03:03

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Sulkhan Tsintsadze, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

5
Episode V (Coda): Andante molto
00:02:30

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Sulkhan Tsintsadze, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

6
I. Largo
00:15:28

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Dmitri Shostakovich, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

7
II. Allegretto
00:04:31

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Dmitri Shostakovich, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

8
III. Allegretto
00:17:31

Maximilian Hornung, violoncello - Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, ensemble - Andris Poga, conductor - Dmitri Shostakovich, composer

Myrios Classics 2018 Myrios Classics 2018

Descriptif de l'album

Deux concertos « soviétiques » pour violoncelle et orchestre, tous deux écrits en 1966, voilà l’idée qui a présidé à cet enregistrement du violoncelliste Maximilian Hornung. Bien sûr, le plus célèbre des deux est le Deuxième Concerto de Chostakovitch, écrit pour et créé par Rostropovitch. Moins célèbre, hormis peut-être en Géorgie, est le compositeur géorgien Sulkhan Tsintsadze (1925-1991), lui-même violoncelliste virtuose réputé, à la tête d’un impressionnant répertoire de musique de chambre, de concertos, de symphonies, d’opéras, d’oratorios, que l’on ne connaît guère et c’est bien dommage. Tsintsadze, comme on peut l’imaginer de la part d’un compositeur soviétique « régional », emprunte souvent au folklore de son pays, mais ce n’est en rien un cahier des charges obligatoire, pas plus que Khatchaturian ne fait toujours dans l’Arménie populaire… On découvre ici avec grand étonnement son Concerto n° 2 en cinq épisodes, certes assez redevable à Chostakovitch, mais aussi à Prokofiev sans doute, voire à Khatchaturian justement. L’écriture instrumentale, on peut l’attendre de la part d’un violoncelliste-compositeur, est des plus brillantes et idiomatiques. Le contraste entre son concerto et celui de Chostakovitch – rappelons qu’ils datent tous deux de la même année – est saisissant. Le violoncelliste Maximilian Hornung, lui, s’est déjà produit en soliste auprès de l’Orchestre de la Radio bavaroise, de la Tonhalle de Zurich, du London Philharmonic, de l’Orchestre National de France, du Philharmonia, bref, nombre des plus prestigieux orchestres au monde. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Maximilian Hornung

Playlists

Dans la même thématique...

Dans l'actualité...