Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Isabelle Faust|Carl Maria von Weber : Sonates pour pianoforte & violon - Quatuor avec piano

Carl Maria von Weber : Sonates pour pianoforte & violon - Quatuor avec piano

Isabelle Faust - Alexander Melnikov

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Partenaires de musique de chambre de longue date, Isabelle Faust et Alexander Melnikov se sont déjà retrouvés autour d'enregistrements consacrés à Schubert, Brahms ou Chostakovitch. Mais c'est sans conteste par leur version intégrale des monumentales Sonates pour violon et piano de Beethoven, réalisée en 2009, que le duo s'est excellemment distingué. Avec le disque Weber : Sonatas for piano & violin - Piano Quartet (2013), c'est autour d'une intégrale plus insolite qu'il se réunit à nouveau. Si Carl Maria von Weber (1786-1826), le premier des grands romantiques allemands, contemporain de Schubert et de Beethoven, est resté célèbre pour son opéra Der Freischütz (1820), son œuvre pour la musique de chambre est demeurée mineure et méconnue. Pourtant Isabelle Faust et Alexander Melnikov nous prouvent que ces œuvres, signées par un compositeur qui tend à se positionner singulièrement en rupture avec le classicisme viennois et la figure beethovenienne, sont loin d'êtres dépourvues de charme.

Le Quatuor pour violon, alto, violoncelle et pianoforte op. 8 (1809) est interprété en compagnie de l'altiste Boris Faust et du violoncelliste Wolfgang Emanuel Schmidt. L'Allegro con fuoco présente une exposition pleine de sérénité où la liberté du pianiste et l'élégance de la violoniste, dans un thème aux cocasses ornementations, siéent à la légèreté d'un caractère viennois qui s'estompera dans un développement, tissant des motifs tel un entrelacs, plus obscur. Inspiré d'un fantastique cher aux romantiques, d'écriture fragmentaire rompue d'abruptes pauses suspensives, l'Adagio ma non troppo instaure un climat d'attente et d'indécision qui bénéficie du jeu aérien des musiciens. De l'inquiétude s'immisce dans le Menuetto aux côtés d'un traditionnel trio viennois. Avec son fugato enjoué, émaillé de traits virtuoses tout en dentelle, le Finale est affecté d'un humour que relèvent les cordes en imitant des sonorités de bois qui sonnent comme un clin d'œil au brillant orchestrateur que fut Weber.

Commande de l'éditeur Johann Anton André destinée à la pratique de la haute bourgeoisie, les Six Sonates progressives op. 10 (1810), sous-titrées « pour le Pianoforte avec Violon obligé, composées et dédiées aux amateurs », outrepassent manifestement leur vocation initiale. C'est un duo en parfaite connivence qui introduit le récital, avec la séduisante Sonate op. 10 n° 6, par un Allegro con fuoco plein de panache et d'humour. Cette forme d'esprit traverse d'ailleurs la majeure partie du cycle et transparaît particulièrement dans les Rondos, tous empreints de malice et d'espièglerie, voire de fanfaronnerie chez le pianiste, dans la Sonata n° 3. Reflet des évolutions esthétiques de l'époque, l'œuvre fait grand cas d'un exotisme multinational : une Polacca (n° 6) au caractère gracieusement enfantin, un Air polonais (n° 2) au thème rustique subissant des variations ludiques, un Carratere Espagnolo (n° 2) aux allures fières ou suaves, l'Air russe (n° 3) et le Siciliano jetant quant à eux une ombre nostalgique. Dans le Largo (n° 6) et l'Adagio (n° 2), on retrouve l'audace de la violoniste dans sa recherche de sonorités peu conventionnelles, usant d'une prise de son flottante et d'un timbre granuleux, mais éminemment expressives. Dans le Tema dell'Opera Silvana,  une certaine gaucherie feinte rend le thème martial grotesque. La dimension opératique de ces sonatines, indéniable chez ce compositeur qui vénérait Mozart, est donc servie admirablement par le discours théâtral et personnifié des musiciens. Souplesse et naturel des rubatos, finesse des nuances, inventivité des intentions musicales... entre les jeux d'Isabelle Faust et d'Alexander Melnikov s'instaure un dialogue vivifié et plein d'esprit.   
©Copyright Music Story Sophie Lespiaux 2015

Plus d'informations

Carl Maria von Weber : Sonates pour pianoforte & violon - Quatuor avec piano

Isabelle Faust

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Sonata Op.10 No.6 in C Major: I. Allegro con fuoco
00:03:47

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

2
Sonata Op.10 No.6 in C Major: II. Largo
00:01:15

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

3
Sonata Op.10 No.6 in C Major: III. Polacca
00:03:42

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

4
Sonata Op.10 No.3 in G Major: I. Air Russe - Allegretto moderato
00:02:11

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

5
Sonata Op.10 No.3 in G Major: II. Rondo - Presto
00:02:28

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

6
Sonata Op.10 No.4 in E Flat Major: I. Moderato
00:04:18

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

7
Sonata Op.10 No.4 in E Flat Major: II. Rondo - Vivace
00:01:48

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

8
Quartet for violin, viola, violoncello and fortepiano, Op.8in B Flat Major: I. Allegro con fuoco
00:09:37

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Wolfgang Emanuel Schmidt, Primary - Boris Faust, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

9
Quartet for violin, viola, violoncello and fortepiano, Op.8in B Flat Major: II. Adagio ma non troppo
00:06:59

Isabelle Faust, Primary - Wolfgang Emanuel Schmidt, Primary - Boris Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

10
Quartet for violin, viola, violoncello and fortepiano, Op.8in B Flat Major: III. Menuetto. Allegro
00:02:18

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Wolfgang Emanuel Schmidt, Primary - Boris Faust, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

11
Quartet for violin, viola, violoncello and fortepiano, Op.8in B Flat Major: IV. Finale. Presto
00:07:41

Isabelle Faust, Primary - Wolfgang Emanuel Schmidt, Primary - Boris Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

12
Sonata No. 2 in G Major, Op. 10: I. Carratere Espagnolo - Moderato
00:03:18

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

13
Sonata Op.10 No.2 in G major: II. Adagio
00:02:40

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

14
Sonata Op.10 No.2 in G major: III. Air Polonais - Rondo Allegro
00:02:00

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

15
Sonata Op.10 No.5 in A Major: I. Tema dell'Opera Silvana - Andante con moto
00:05:52

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

16
Sonata Op.10 No.5 in A Major: II. Finale - Siciliano - Allegretto
00:02:16

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

17
Sonata op.10 No.1 in F Major: I. Allegro
00:03:28

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

18
Sonata op.10 No.1 in F Major: II. Romanze - Larghetto
00:01:33

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

19
Sonata op.10 No.1 in F Major: III. Rondo - Amabile
00:02:48

Isabelle Faust, Primary - Alexander Melnikov, Primary - Carl Maria von Weber, Composer

2013 harmonia mundi

Descriptif de l'album

Partenaires de musique de chambre de longue date, Isabelle Faust et Alexander Melnikov se sont déjà retrouvés autour d'enregistrements consacrés à Schubert, Brahms ou Chostakovitch. Mais c'est sans conteste par leur version intégrale des monumentales Sonates pour violon et piano de Beethoven, réalisée en 2009, que le duo s'est excellemment distingué. Avec le disque Weber : Sonatas for piano & violin - Piano Quartet (2013), c'est autour d'une intégrale plus insolite qu'il se réunit à nouveau. Si Carl Maria von Weber (1786-1826), le premier des grands romantiques allemands, contemporain de Schubert et de Beethoven, est resté célèbre pour son opéra Der Freischütz (1820), son œuvre pour la musique de chambre est demeurée mineure et méconnue. Pourtant Isabelle Faust et Alexander Melnikov nous prouvent que ces œuvres, signées par un compositeur qui tend à se positionner singulièrement en rupture avec le classicisme viennois et la figure beethovenienne, sont loin d'êtres dépourvues de charme.

Le Quatuor pour violon, alto, violoncelle et pianoforte op. 8 (1809) est interprété en compagnie de l'altiste Boris Faust et du violoncelliste Wolfgang Emanuel Schmidt. L'Allegro con fuoco présente une exposition pleine de sérénité où la liberté du pianiste et l'élégance de la violoniste, dans un thème aux cocasses ornementations, siéent à la légèreté d'un caractère viennois qui s'estompera dans un développement, tissant des motifs tel un entrelacs, plus obscur. Inspiré d'un fantastique cher aux romantiques, d'écriture fragmentaire rompue d'abruptes pauses suspensives, l'Adagio ma non troppo instaure un climat d'attente et d'indécision qui bénéficie du jeu aérien des musiciens. De l'inquiétude s'immisce dans le Menuetto aux côtés d'un traditionnel trio viennois. Avec son fugato enjoué, émaillé de traits virtuoses tout en dentelle, le Finale est affecté d'un humour que relèvent les cordes en imitant des sonorités de bois qui sonnent comme un clin d'œil au brillant orchestrateur que fut Weber.

Commande de l'éditeur Johann Anton André destinée à la pratique de la haute bourgeoisie, les Six Sonates progressives op. 10 (1810), sous-titrées « pour le Pianoforte avec Violon obligé, composées et dédiées aux amateurs », outrepassent manifestement leur vocation initiale. C'est un duo en parfaite connivence qui introduit le récital, avec la séduisante Sonate op. 10 n° 6, par un Allegro con fuoco plein de panache et d'humour. Cette forme d'esprit traverse d'ailleurs la majeure partie du cycle et transparaît particulièrement dans les Rondos, tous empreints de malice et d'espièglerie, voire de fanfaronnerie chez le pianiste, dans la Sonata n° 3. Reflet des évolutions esthétiques de l'époque, l'œuvre fait grand cas d'un exotisme multinational : une Polacca (n° 6) au caractère gracieusement enfantin, un Air polonais (n° 2) au thème rustique subissant des variations ludiques, un Carratere Espagnolo (n° 2) aux allures fières ou suaves, l'Air russe (n° 3) et le Siciliano jetant quant à eux une ombre nostalgique. Dans le Largo (n° 6) et l'Adagio (n° 2), on retrouve l'audace de la violoniste dans sa recherche de sonorités peu conventionnelles, usant d'une prise de son flottante et d'un timbre granuleux, mais éminemment expressives. Dans le Tema dell'Opera Silvana,  une certaine gaucherie feinte rend le thème martial grotesque. La dimension opératique de ces sonatines, indéniable chez ce compositeur qui vénérait Mozart, est donc servie admirablement par le discours théâtral et personnifié des musiciens. Souplesse et naturel des rubatos, finesse des nuances, inventivité des intentions musicales... entre les jeux d'Isabelle Faust et d'Alexander Melnikov s'instaure un dialogue vivifié et plein d'esprit.   
©Copyright Music Story Sophie Lespiaux 2015

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Isabelle Faust

Ondřej Adámek: Follow Me & Where Are You?

Isabelle Faust

Beethoven : Complete Sonatas for Piano & Violin

Isabelle Faust

Mozart : Violin Concertos

Isabelle Faust

Mozart : Violin Concertos Isabelle Faust

Bach : Violin Concertos

Isabelle Faust

Bach : Violin Concertos Isabelle Faust

J.S. Bach: Sonatas for Violin and Harpsichord

Isabelle Faust

Playlists

Dans la même thématique...

Chopin, Rachmaninoff: Cello Sonatas

Jean-Guihen Queyras

Six Evolutions - Bach: Cello Suites

Yo-Yo Ma

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3

Frank Peter Zimmermann

Beethoven: Violin Sonatas, Vol. 3 Frank Peter Zimmermann

Robert Schumann: Complete Piano Trios, Quartet & Quintet

Trio Wanderer

The Four Quarters

Solem Quartet

The Four Quarters Solem Quartet
Les Grands Angles...
Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Clara Schumann, entre artiste et épouse

Pianiste la plus renommée de son siècle, enfant prodige, compositrice, pédagogue… Elle reste surtout connue comme « la femme de Robert Schumann ». Avec sa musicalité et sa virtuosité sans précédents, Clara Schumann a ouvert une nouvelle ère et compte aujourd’hui parmi les plus grandes représentantes du romantisme. Et pourtant, ses œuvres sont toujours nettement moins mises en lumière que celles de ses contemporains, et en particulier de son époux. Jetons un œil sur la vie et l’œuvre de Clara Wieck/Schumann, artiste et compositrice qui était aussi une femme en avance sur son temps.

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Dans l'actualité...