Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Léon Berben - Cabezón : Tientos, diferencias y glosadas

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Cabezón : Tientos, diferencias y glosadas

Léon Berben

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Antonio de Cabezon est une des grandes figures la Renaissance espagnole. Organiste connu dans tout le royaume, il est souvent considéré comme le premier grand compositeur espagnol pour l’orgue et le répertoire pour clavier. Organiste officiel de la famille royale, il fut au service de Charles Quint et accompagna le roi Philippe II en Angleterre lors de sa visite auprès de Marie Tudor qu’il allait épouser. Sa popularité a certainement permis la conservation d’une grande partie de ses œuvres pieusement protégées, de génération en génération. Ses pièces les plus connues sont les tientos, une des premières formes de l’écriture musicale occidentale mettant en valeur le contrepoint, à l’origine de ce qui deviendra la fugue.
Cabezon laisse de nombreuses œuvres vocales, mais ce sont surtout ses pièces pour clavier qui sont passées à la postérité grâce à deux recueils publiés à la fin du XVIe siècle. À côté des fameux tientos, Antonio de Cabezon laisse des pièces consacrées à la liturgie et toute une série de variations (« diferencias ») sur des airs de danse ou sur des mélodies profanes. La musique d’Antonio de Cabezon est d’une fantaisie stupéfiante qui reste toutefois marquée par une austérité tout espagnole teintée d’un grand lyrisme intérieur empli de noblesse.
Né en 1970 aux Pays-Bas, Léon Berben a étudié avec Bob van Asperen, Ton Koopman et Gustav Leonhardt. Claveciniste de l’ensemble Musica Antiqua de Cologne, il est également un organiste reconnu et fondateur de l’ensemble Alte Musik de Cologne. Pour cet album, il a choisi de jouer sur un des instruments les plus anciens du monde encore jouable, l’orgue gothique de l’église St. Andreas d'Ostönnen en Allemagne. Les tuyaux semblent avoir été fabriqués avant 1500. Une première restauration a été effectuée en 1586 avec l’adjonction de nouveaux jeux. La dernière intervention sur ce précieux instrument date de 2000-2003. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Cabezón : Tientos, diferencias y glosadas

Léon Berben

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Tiento del primer tono (Antonio de Cabezón)

1
Tiento del primer tono (Extended version) 00:06:46

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

16
Tiento del primer tono 00:01:55

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Canción glosada Triste départ (Antonio de Cabezón)

2
Canción glosada Triste départ 00:04:51

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer (after Nicolas Gombert)

- ℗ 2018 Aeolus

Diferencias sobre La dama le demanda (Antonio de Cabezón)

3
Diferencias sobre La dama le demanda 00:03:07

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Himno Ave Maris Stella (Antonio de Cabezón)

4
Himno Ave Maris Stella 00:03:17

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

5
Himno Ave Maris Stella (Extended version) 00:04:03

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Diferencias sobre el Canto Llano del Caballero (Antonio de Cabezón)

6
Diferencias sobre el Canto Llano del Caballero 00:03:23

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Ad Dominum cum tribularer (Antonio de Cabezón)

7
Ad Dominum cum tribularer 00:03:58

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Tiento del sexto tono (Antonio de Cabezón)

8
Tiento del sexto tono 00:05:31

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

11
Tiento del sexto tono (Extended version) 00:09:40

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Canción glosada Anchor che col partire (Antonio de Cabezón)

9
Canción glosada Anchor che col partire 00:04:57

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer (after Cipriano de Rore)

- ℗ 2018 Aeolus

10
Diferencias sobre Quién tu me enojó Isabel 00:08:12

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

12
Canción glosada Au joly boys 00:04:47

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer (after Johannes Lupi)

- ℗ 2018 Aeolus

Diferencias sobre la Gallarda Milanesa (Antonio de Cabezón)

13
Diferencias sobre la Gallarda Milanesa 00:02:29

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Comunio Beata viscera Mariae (Antonio de Cabezón)

14
Comunio Beata viscera Mariae 00:03:20

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Diferencias sobre la Pavana Italiana (Antonio de Cabezón)

15
Diferencias sobre la Pavana Italiana 00:03:51

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Tiento del cuarto tono (Antonio de Cabezón)

17
Tiento del cuarto tono 00:04:27

Léon Berben, Gothic Organ (c.1425/30) of St.Andreas Lutheran Church at Soest-Ostönnen (Germany) - Antonio de Cabezón, Composer

- ℗ 2018 Aeolus

Descriptif de l'album

Antonio de Cabezon est une des grandes figures la Renaissance espagnole. Organiste connu dans tout le royaume, il est souvent considéré comme le premier grand compositeur espagnol pour l’orgue et le répertoire pour clavier. Organiste officiel de la famille royale, il fut au service de Charles Quint et accompagna le roi Philippe II en Angleterre lors de sa visite auprès de Marie Tudor qu’il allait épouser. Sa popularité a certainement permis la conservation d’une grande partie de ses œuvres pieusement protégées, de génération en génération. Ses pièces les plus connues sont les tientos, une des premières formes de l’écriture musicale occidentale mettant en valeur le contrepoint, à l’origine de ce qui deviendra la fugue.
Cabezon laisse de nombreuses œuvres vocales, mais ce sont surtout ses pièces pour clavier qui sont passées à la postérité grâce à deux recueils publiés à la fin du XVIe siècle. À côté des fameux tientos, Antonio de Cabezon laisse des pièces consacrées à la liturgie et toute une série de variations (« diferencias ») sur des airs de danse ou sur des mélodies profanes. La musique d’Antonio de Cabezon est d’une fantaisie stupéfiante qui reste toutefois marquée par une austérité tout espagnole teintée d’un grand lyrisme intérieur empli de noblesse.
Né en 1970 aux Pays-Bas, Léon Berben a étudié avec Bob van Asperen, Ton Koopman et Gustav Leonhardt. Claveciniste de l’ensemble Musica Antiqua de Cologne, il est également un organiste reconnu et fondateur de l’ensemble Alte Musik de Cologne. Pour cet album, il a choisi de jouer sur un des instruments les plus anciens du monde encore jouable, l’orgue gothique de l’église St. Andreas d'Ostönnen en Allemagne. Les tuyaux semblent avoir été fabriqués avant 1500. Une première restauration a été effectuée en 1586 avec l’adjonction de nouveaux jeux. La dernière intervention sur ce précieux instrument date de 2000-2003. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded September 2018 in the Evangelical Lutheran St. Andreaskirche in Soest-Ostönnen (Germany)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Beethoven: 9 Symphonies Berliner Philharmoniker
The Lion King Various Artists
À découvrir également
Par Léon Berben

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Dans l'actualité...