Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Philippe Herreweghe - Brahms: Symphony 4, Alt-Rhapsodie, Schicksalslied

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms: Symphony 4, Alt-Rhapsodie, Schicksalslied

Collegium Vocale, Orch. Champs-Elysées, Herreweghe

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

« [...] Herreweghe réussit magnifiquement à entrer dans l'atmosphère de solennité et de drame de la Rhapsodie pour alto. [...] La voix chaleureuse et souple de la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg s'insère dans cet espace avec une sobriété et une profondeur qui impressionnent. L'expression de l'errance est parfaitement soutenue par les voix d'hommes du Collegium Vocale de Gand dont la présence agrandit plus encore l'espace et l'esprit de solitude. Le Chant du destin (Schicksalslied) pour chœur mixte évoque le destin douloureux de l'humanité sur terre. À nouveau, Philippe Herreweghe traduit la noblesse intérieure de la musique, s'appuyant sur la grande richesse des timbres des instruments d'époque. [...] le chef trouve, dans la Symphonie n° 4, le juste équilibre entre tradition postromantique et renouveau sonore. [...] Cette version possède beaucoup de tempérament, mais aussi de grandeur et de saveur. [...] Un bien beau disque.» (Classica, juin 2016 / Stéphane Friédérich)

Plus d'info

Brahms: Symphony 4, Alt-Rhapsodie, Schicksalslied

Philippe Herreweghe

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Symphony No. 4 in E minor, Op. 98

1
I. Allegro non troppo 00:12:13

Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

2
II. Andante moderato 00:10:28

Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

3
III. Allegro giocoso 00:05:59

Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

4
IV. Allegro energico e passionato 00:09:35

Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

Rhapsodie for Contralto, Male Chorus and Orchestra, Op. 53

5
Rhapsodie for Contralto, Male Chorus and Orchestra, Op. 53 00:11:45

Ann Hallenberg, Mezzo-Soprano - Collegium Vocale Gent - Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

Schicksalslied for Choir and Orchestra, Op. 54

6
Schicksalslied for Choir and Orchestra, Op. 54 00:16:28

Collegium Vocale Gent - Orchestre des Champs-Elysées - Philippe Herreweghe, Conductor - Johannes Brahms, Composer

2017 Outhere Music 2016 Outhere Music

Descriptif de l'album

« [...] Herreweghe réussit magnifiquement à entrer dans l'atmosphère de solennité et de drame de la Rhapsodie pour alto. [...] La voix chaleureuse et souple de la mezzo-soprano suédoise Ann Hallenberg s'insère dans cet espace avec une sobriété et une profondeur qui impressionnent. L'expression de l'errance est parfaitement soutenue par les voix d'hommes du Collegium Vocale de Gand dont la présence agrandit plus encore l'espace et l'esprit de solitude. Le Chant du destin (Schicksalslied) pour chœur mixte évoque le destin douloureux de l'humanité sur terre. À nouveau, Philippe Herreweghe traduit la noblesse intérieure de la musique, s'appuyant sur la grande richesse des timbres des instruments d'époque. [...] le chef trouve, dans la Symphonie n° 4, le juste équilibre entre tradition postromantique et renouveau sonore. [...] Cette version possède beaucoup de tempérament, mais aussi de grandeur et de saveur. [...] Un bien beau disque.» (Classica, juin 2016 / Stéphane Friédérich)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Philippe Herreweghe
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

De passage en France cet été 2018 aux Rencontres musicales d'Evian, où il dirigeait l’Orchestre Symphonique de La Grange au lac, le Finlandais Esa-Pekka Salonen, chef d’orchestre acclamé et compositeur prolifique aux plus de 60 disques, évoque son approche du travail en studio si spécifique de la musique classique.

Dans l'actualité...