Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players - Brahms : String Quintets

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms : String Quintets

WDR SO Cologne Chamber Players

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

« De simples musiciens d’orchestre », telle serait l’erreur catastrophique que l’on pourrait commettre en jugeant de l’apparence de l’appellation, WDR Sinfonieorchester Köln Chamber Players. Oui, en effet, hormis la violoniste Ye Wu qui est premier violon solo de cet orchestre, les quatre autres musiciens appartiennent « au rang », comme on dit en français. Mais ce ne sont pas moins d’excellents solistes, et leur expérience orchestrale, en vérité, leur donne peut-être encore plus la capacité de jouer ensemble, d’un seul son, ce qui est d’autant plus nécessaire pour des œuvres hybrides comme les Quintettes à cordes de Brahms qui se déclinent moins comme des œuvres de musique de chambre solistes que des œuvres de conception symphonique, mais pour tout petit ensemble. La première tentative de Brahms de s’essayer à ce genre date des années 1865, mais les remarques quelque peu acerbes de Joseph Joachim poussèrent le compositeur à réécrire entièrement sa partition pour quintette avec piano, qui deviendrait le chef-d’œuvre que l’on sait. Vingt ans plus tard, après avoir fait ses armes avec trois quatuors à cordes, Brahms se sentait mûr pour ses deux Quintettes Op. 88 et 111, des œuvres de l’ultime maturité datant respectivement de 1882 et 1890. À son éditeur, il devait écrire : « Avec cette œuvre, vous pouvez prendre congé de ma musique, car il est certainement temps de partir », même s’il se laissa encore aller à quelques derniers lieder, ses chefs-d’œuvre avec clarinette, et quelques pièces chorales. Hélas, on n’entend pas assez souvent ces Quintettes, gageons que cette belle et intense interprétation saura les remettre à l’honneur. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Brahms : String Quintets

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

String Quintet No. 1 in F Major, Op. 88 (Johannes Brahms)

1
String Quintet No. 1 in F Major, Op. 88: I. Allegro non troppo ma con brio 00:11:12

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

2
String Quintet No. 1 in F Major, Op. 88: II. Grave ed appassionato - Allegretto vivace - Tempo I - Presto - Tempo I 00:12:01

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

3
String Quintet No. 1 in F Major, Op. 88: III. Allegro energico - Presto 00:05:37

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

String Quintet No. 2 in G Major, Op. 111 (Johannes Brahms)

4
String Quintet No. 2 in G Major, Op. 111: I. Allegro non troppo ma con brio 00:12:51

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

5
String Quintet No. 2 in G Major, Op. 111: II. Adagio 00:06:45

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

6
String Quintet No. 2 in G Major, Op. 111: III. Un poco allegretto 00:05:38

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

7
String Quintet No. 2 in G Major, Op. 111: IV. Vivace ma non troppo presto - Animato 00:05:04

WDR Symphony Orchestra Cologne Chamber Players, Ensemble - Johannes Brahms, Composer

2017 PentaTone

Descriptif de l'album

« De simples musiciens d’orchestre », telle serait l’erreur catastrophique que l’on pourrait commettre en jugeant de l’apparence de l’appellation, WDR Sinfonieorchester Köln Chamber Players. Oui, en effet, hormis la violoniste Ye Wu qui est premier violon solo de cet orchestre, les quatre autres musiciens appartiennent « au rang », comme on dit en français. Mais ce ne sont pas moins d’excellents solistes, et leur expérience orchestrale, en vérité, leur donne peut-être encore plus la capacité de jouer ensemble, d’un seul son, ce qui est d’autant plus nécessaire pour des œuvres hybrides comme les Quintettes à cordes de Brahms qui se déclinent moins comme des œuvres de musique de chambre solistes que des œuvres de conception symphonique, mais pour tout petit ensemble. La première tentative de Brahms de s’essayer à ce genre date des années 1865, mais les remarques quelque peu acerbes de Joseph Joachim poussèrent le compositeur à réécrire entièrement sa partition pour quintette avec piano, qui deviendrait le chef-d’œuvre que l’on sait. Vingt ans plus tard, après avoir fait ses armes avec trois quatuors à cordes, Brahms se sentait mûr pour ses deux Quintettes Op. 88 et 111, des œuvres de l’ultime maturité datant respectivement de 1882 et 1890. À son éditeur, il devait écrire : « Avec cette œuvre, vous pouvez prendre congé de ma musique, car il est certainement temps de partir », même s’il se laissa encore aller à quelques derniers lieder, ses chefs-d’œuvre avec clarinette, et quelques pièces chorales. Hélas, on n’entend pas assez souvent ces Quintettes, gageons que cette belle et intense interprétation saura les remettre à l’honneur. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Dans l'actualité...