Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Anna Vinnitskaya - Brahms : Klavierstücke Op.76, Fantaisies Op.116...

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Brahms : Klavierstücke Op.76, Fantaisies Op.116...

Anna Vinnitskaya

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Lorsqu’en 2009, la pianiste russe Anna Vinnitskaya fut nommée comme professeur au Conservatoire supérieur de musique de Hambourg, elle était tout juste âgée de vingt-six ans – c’était le plus jeune professeur de piano d’une grande institution allemande. Peu de temps auparavant, elle avait été la deuxième femme à remporter le célèbre Concours Reine Élisabeth de Bruxelles, ce qui avait fort légitimement lancé sa carrière internationale dans les salles les plus prestigieuses du monde. Dans les quatre albums qu’elle avait ensuite publiés, elle manifestait une certaine prédilection pour ses compatriotes russes : Rachmaninov, Prokofiev et Chostakovitch, mais aussi pour l’univers sonore si subtil de Maurice Ravel. Pour son cinquième disque, elle rend pour la première fois hommage au principal compositeur de Hambourg, sa ville d’élection : Johannes Brahms. Signe de culot et de maturité artistique, Vinnitskaya n’a pas choisi ses sonates de jeunesse ni, à l’opposé, les cycles de variations certes terriblement virtuoses mais musicalement moins chargés. Non : elle a préféré se concentrer sur les œuvres de la grande maturité, dans lesquelles le compositeur abandonnait les amples formats de la tradition beethovenienne pour se tourner vers le lyrisme de la forme concise. Selon la pianiste, « l’âge venant, Brahms avait de moins en moins besoin de temps musical pour s’exprimer. Un pur concentré de musique. » En guise d’ouverture, elle nous offre la transcription pour la main gauche qu’avait réalisé Brahms de la Chaconne de la Deuxième Partita pour violon de J. S. Bach, encore un concentré de force pure. Enregistré en septembre 2015 à Neumarkt (Allemagne). © SM/Qobuz


« Anna Vinnitskaya a jeté son dévolu sur un Bösendorfer aux timbres boisés, chaleureux. Pas une once de métal mais une patine d'un grand charme. [...] Sur ce splendide instrument, Vinnitskaya livre une interprétation exceptionnelle de la Chaconne de Bach arrangée au piano pour la seule main gauche par Brahms. On ne se rappelle pas avoir entendu jouer cet arrangement austère et assez ingrat (sans la magnificence virtuose de la transcription de Busoni) avec cette tenue implacable de la ligne et une telle concentration du geste. [...] Un disque Brahms de haut niveau, supérieusement conduit, que domine une grande Chaconne.» (Diapason, mars 2016 / Bertrand Boissard)

Plus d'informations

Brahms : Klavierstücke Op.76, Fantaisies Op.116...

Anna Vinnitskaya

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Chaconne for left hand (Johann Sebastian Bach)

1
after J.S. Bach's Partita for violin solo No.2 in D Minor, BWV 1004, transcribed for piano by J. Brahms
00:14:12

Anna Vinnitskaya, Piano - Johann Sebastian Bach, Composer - Johannes Brahms, Arranger

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

8 Klavierstücke, Op. 76 (Johannes Brahms)

2
I. Capriccio in F-Sharp Minor (Un poco agitato)
00:03:26

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

3
II. Capriccio in B Minor (Allegretto non troppo)
00:03:15

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

4
III. Intermezzo in A-Flat Major (Grazioso)
00:02:08

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

5
IV. Intermezzo in B-Flat Major (Allegretto grazioso)
00:01:58

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

6
V. Capriccio in C-Sharp Minor (Agitato, ma non troppo - Presto)
00:02:54

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

7
VI. Intermezzo in A Major (Andante con moto)
00:03:43

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

8
VII. Intermezzo in A Minor (Moderato semplice)
00:03:16

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

9
VIII. Capriccio in C Major (Grazioso ed un poco vivace)
00:03:22

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

2 Rhapsodies, op. 79 (Johannes Brahms)

10
No. 1 in B Minor (Agitato)
00:08:06

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

11
No. 2 in G Minor (Molto passionato, ma non troppo allegro)
00:05:39

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

7 Fantasies, Op. 116 (Johannes Brahms)

12
I. Capriccio in D Minor (Presto energio)
00:02:21

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

13
II. Intermezzo in A Minor (Andante)
00:03:43

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

14
III. Capriccio in G Minor (Allegro passionato)
00:02:54

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

15
IV. Intermezzo in E Major (Adagio)
00:04:06

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

16
V. Intermezzo in E Minor (Andante con grazia ed intimissimo sentimento)
00:02:58

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

17
VI. Intermezzo in E Major (Andantino teneramente)
00:02:56

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

18
VII. Capriccio in D Minor (Allegro agitato)
00:02:20

Anna Vinnitskaya, Piano - Johannes Brahms, Composer

2015 Outhere Music France / Alpha Classics 2015 Outhere Music France / Alpha Classics

Descriptif de l'album

Lorsqu’en 2009, la pianiste russe Anna Vinnitskaya fut nommée comme professeur au Conservatoire supérieur de musique de Hambourg, elle était tout juste âgée de vingt-six ans – c’était le plus jeune professeur de piano d’une grande institution allemande. Peu de temps auparavant, elle avait été la deuxième femme à remporter le célèbre Concours Reine Élisabeth de Bruxelles, ce qui avait fort légitimement lancé sa carrière internationale dans les salles les plus prestigieuses du monde. Dans les quatre albums qu’elle avait ensuite publiés, elle manifestait une certaine prédilection pour ses compatriotes russes : Rachmaninov, Prokofiev et Chostakovitch, mais aussi pour l’univers sonore si subtil de Maurice Ravel. Pour son cinquième disque, elle rend pour la première fois hommage au principal compositeur de Hambourg, sa ville d’élection : Johannes Brahms. Signe de culot et de maturité artistique, Vinnitskaya n’a pas choisi ses sonates de jeunesse ni, à l’opposé, les cycles de variations certes terriblement virtuoses mais musicalement moins chargés. Non : elle a préféré se concentrer sur les œuvres de la grande maturité, dans lesquelles le compositeur abandonnait les amples formats de la tradition beethovenienne pour se tourner vers le lyrisme de la forme concise. Selon la pianiste, « l’âge venant, Brahms avait de moins en moins besoin de temps musical pour s’exprimer. Un pur concentré de musique. » En guise d’ouverture, elle nous offre la transcription pour la main gauche qu’avait réalisé Brahms de la Chaconne de la Deuxième Partita pour violon de J. S. Bach, encore un concentré de force pure. Enregistré en septembre 2015 à Neumarkt (Allemagne). © SM/Qobuz


« Anna Vinnitskaya a jeté son dévolu sur un Bösendorfer aux timbres boisés, chaleureux. Pas une once de métal mais une patine d'un grand charme. [...] Sur ce splendide instrument, Vinnitskaya livre une interprétation exceptionnelle de la Chaconne de Bach arrangée au piano pour la seule main gauche par Brahms. On ne se rappelle pas avoir entendu jouer cet arrangement austère et assez ingrat (sans la magnificence virtuose de la transcription de Busoni) avec cette tenue implacable de la ligne et une telle concentration du geste. [...] Un disque Brahms de haut niveau, supérieusement conduit, que domine une grande Chaconne.» (Diapason, mars 2016 / Bertrand Boissard)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
À découvrir également
Par Anna Vinnitskaya
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Alicia de Larrocha joue Iberia d’Albéniz

Dans Correspondances intimes, Qobuz évoque la relation étroite entre une œuvre et un interprète. Ici, la pianiste Alicia de Larrocha et “Iberia” d’Albéniz. Retour sur ses trois enregistrements.

Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Dans l'actualité...