Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ben Harper|Bloodline Maintenance

Bloodline Maintenance

Ben Harper

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le blues a toujours été le terreau de la musique de Ben Harper. Depuis son classique inaugural Welcome To The Cruel World en 1994, il l’a enrichi au fil d’une quinzaine d’albums d’influences rock, folk, soul ou gospel. Mais ce seizième album titré Bloodline Maintenance est différent. Enregistré par Ben Harper sans son groupe connoté blues-rock les Innocent Criminals, l’album apparaît comme un grand et beau virage soul dans la discographie du guitariste-chanteur américain. Ben Harper semble avoir rêvé ce disque après avoir écouté un best-of des plus grands classiques de la soul, inclus Sam Cooke, Otis Redding, Curtis Mayfield et bien sûr Marvin Gaye. A plusieurs reprises, des réminiscences de What’s Going On se glissent dans les chansons de Bloodline Maintenance, ou plutôt les inspirent. Des harmonies, un riff de guitare qui danse ou de saxophone qui pleure, une façon tellement subtile et sensuelle de chanter l’inquiétude. Mais Bloodline Maintenance n’est pas pour autant un bibelot de faussaire ou de revivaliste comme il y en a tant et trop. Le sage Ben Harper sait qu’en matière de soul, rien ne vaudra jamais les originaux. Il chante la soul à sa manière, avec son expérience, ses sujets (le racisme, l’écologie…) et ses instruments de bluesman qui sonnent plutôt acoustique et rustique. Sans la débauche de moyens de la Motown, Ben Harper réinvente une soul domestique, sobre, qui économise ses effets, parfaite pour l’époque. Du premier titre a cappella, enraciné dans la tradition du gospel, jusqu'au dernier, Maybe I Can't, magnifique mélodie affranchie de toute influence, Ben Harper signe ici un de ses meilleurs albums, celui où il parvient à se renouveler sans jamais se renier. © Stéphane Deschamps/Qobuz

Plus d'informations

Bloodline Maintenance

Ben Harper

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Below Sea Level
00:01:47

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

2
We Need To Talk About It
00:02:53

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

3
Where Did We Go Wrong
00:02:44

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

4
Problem Child
00:04:31

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

5
Need To Know Basis
00:01:59

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

6
It Ain't No Use
00:03:29

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

7
More Than Love
00:03:07

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

8
Smile At The Mention
00:03:38

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

9
Honey, Honey
00:03:31

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

10
Knew The Day Was Comin'
00:02:10

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

11
Maybe I Can't
00:02:12

Ben Harper, Composer, Producer, MainArtist - Sheldon Gomberg, Producer, MixingEngineer

2022 Chrysalis Records Limited 2022 Chrysalis Records Limited

Descriptif de l'album

Le blues a toujours été le terreau de la musique de Ben Harper. Depuis son classique inaugural Welcome To The Cruel World en 1994, il l’a enrichi au fil d’une quinzaine d’albums d’influences rock, folk, soul ou gospel. Mais ce seizième album titré Bloodline Maintenance est différent. Enregistré par Ben Harper sans son groupe connoté blues-rock les Innocent Criminals, l’album apparaît comme un grand et beau virage soul dans la discographie du guitariste-chanteur américain. Ben Harper semble avoir rêvé ce disque après avoir écouté un best-of des plus grands classiques de la soul, inclus Sam Cooke, Otis Redding, Curtis Mayfield et bien sûr Marvin Gaye. A plusieurs reprises, des réminiscences de What’s Going On se glissent dans les chansons de Bloodline Maintenance, ou plutôt les inspirent. Des harmonies, un riff de guitare qui danse ou de saxophone qui pleure, une façon tellement subtile et sensuelle de chanter l’inquiétude. Mais Bloodline Maintenance n’est pas pour autant un bibelot de faussaire ou de revivaliste comme il y en a tant et trop. Le sage Ben Harper sait qu’en matière de soul, rien ne vaudra jamais les originaux. Il chante la soul à sa manière, avec son expérience, ses sujets (le racisme, l’écologie…) et ses instruments de bluesman qui sonnent plutôt acoustique et rustique. Sans la débauche de moyens de la Motown, Ben Harper réinvente une soul domestique, sobre, qui économise ses effets, parfaite pour l’époque. Du premier titre a cappella, enraciné dans la tradition du gospel, jusqu'au dernier, Maybe I Can't, magnifique mélodie affranchie de toute influence, Ben Harper signe ici un de ses meilleurs albums, celui où il parvient à se renouveler sans jamais se renier. © Stéphane Deschamps/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Ben Harper

Get Up!

Ben Harper

Get Up! Ben Harper

Winter Is For Lovers

Ben Harper

Welcome To The Cruel World

Ben Harper

Fight For Your Mind

Ben Harper

Fight For Your Mind Ben Harper

Need To Know Basis

Ben Harper

Need To Know Basis Ben Harper
Dans la même thématique...

Will Of The People

Muse

Unlimited Love

Red Hot Chili Peppers

Unlimited Love Red Hot Chili Peppers

The Tipping Point

Tears For Fears

The Tipping Point Tears For Fears

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

Blue Banisters

Lana Del Rey

Blue Banisters Lana Del Rey
Les Grands Angles...
Interpol, fondu au noir

À l’aube des années 2000, à l’heure où le garage était roi, le quatuor new-yorkais devenu trio détonnait en ravivant le romantisme au noir d’un post-punk 80’s.

Jazz : 10 chanteuses contemporaines

Billie, Ella, Sarah et Nina ont beau bercer, toujours et encore, les mélomanes, le jazz vocal reste un archipel peuplé de chanteuses fascinantes, prêtes à porter ce lourd héritage pour l’ancrer dans leur époque. Est-ce toujours du jazz ? À moins que ce ne soit le jazz qui ait changé ? Peu importe. Coup de zoom sur dix femmes choisies en toute subjectivité qui ont imposé leur nom et leur voix.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Dans l'actualité...