Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle - Belle Époque

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Belle Époque

Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

L’excellent duo formé par les pianistes Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle (également duo à la ville, d’ailleurs) nous offre un splendide éventail d’œuvres françaises de la « Belle époque » française, une période qui commence un brin vaguement à la fin du XIXe siècle et se termine brutalement avec la Première Guerre. Point commun assez curieux entre ces diverses œuvres signées Debussy, Hahn, Koechlin, Chaminade et Aubert : elles empruntent toutes plus ou moins au langage baroque et classique, du moins pour la forme – des Suites, des valses, ou encore des suites de valses… Les deux principaux ouvrages sont bien sûr Le Ruban dénoué de Reynaldo Hahn, dont l’apparente insouciance contraste violemment avec le fait que ses douze valses aient été composées plus ou moins dans les tranchées ; et En blanc et en noir de Debussy, également de 1915 (donc quand la Belle époque est de facto finie). On découvrira aussi quelques belles raretés, dont la Valse carnavalesque de Cécile Chaminade (1894), encore empreinte de Saint-Saëns, la Suite de Koechlin de 1896, et la Suite brève de Louis Aubert écrite en 1901. Dans cette dernière suite, on remarque particulièrement le mélange d’écriture moderne et le souci d’évoquer la forme baroque. Un répertoire largement oublié et pourtant indispensable pour comprendre tout un pan de la musique française de cette Belle époque. © SM/Qobuz

Plus d'info

Belle Époque

Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Valse carnavalesque, Op. 73 00:05:54

Cecile Chaminade, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

2
Suite for Two Pianos, Op. 6: I. Andantino 00:03:21

Charles Koechlin, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

3
Suite for Two Pianos, Op. 6: II. Andantino con moto 00:01:56

Charles Koechlin, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

4
Suite for Two Pianos, Op. 6: III. Andantino con moto quasi allegro 00:03:29

Charles Koechlin, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

5
Suite for Two Pianos, Op. 6: IV. Andantino quasi allegretto 00:03:45

Charles Koechlin, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

6
Suite brève, Op. 6: I. Menuet 00:03:24

Louis Aubert, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

7
Suite brève, Op. 6: II. Berceuse 00:01:48

Louis Aubert, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

8
Suite brève, Op. 6: III. Air de ballet 00:03:18

Louis Aubert, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

9
Le ruban dénoué: I. Décrets indolents du hasard 00:01:28

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

10
Le ruban dénoué: II. Les soirs d’Albi 00:02:27

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

11
Le ruban dénoué: III. Souvenir... avenir... 00:02:30

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

12
Le ruban dénoué: IV. Danse de l’amour et du chagrin 00:01:00

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

13
Le ruban dénoué: V. Le demi-sommeil embaumé 00:05:24

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

14
Le ruban dénoué: VI. L’anneau perdu 00:01:37

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

15
Le ruban dénoué: VII. Danse du doute et de l’espérance 00:01:37

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

16
Le ruban dénoué: VIII. La cage ouverte 00:01:55

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

17
Le ruban dénoué: IX. Soir d’orage 00:02:19

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

18
Le ruban dénoué: X. Les baisers 00:02:32

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

19
Le ruban dénoué: XI. Il sorriso 00:02:38

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

20
Le ruban dénoué: XII. Le seul amour 00:06:09

Reynaldo Hahn, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

21
En blanc et noir, L. 134: I. Avec emportement 00:04:04

Claude Debussy, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

22
En blanc et noir, L. 134: II. Lent. Sombre 00:05:52

Claude Debussy, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

23
En blanc et noir, L. 134: III. Scherzando 00:03:57

Claude Debussy, Composer - Arthur Ancelle, MainArtist - Ludmila Berlinskaya, MainArtist

(C) 2018 JSC "Firma Melodiya" (P) 2018 JSC "Firma Melodiya"

Descriptif de l'album

L’excellent duo formé par les pianistes Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle (également duo à la ville, d’ailleurs) nous offre un splendide éventail d’œuvres françaises de la « Belle époque » française, une période qui commence un brin vaguement à la fin du XIXe siècle et se termine brutalement avec la Première Guerre. Point commun assez curieux entre ces diverses œuvres signées Debussy, Hahn, Koechlin, Chaminade et Aubert : elles empruntent toutes plus ou moins au langage baroque et classique, du moins pour la forme – des Suites, des valses, ou encore des suites de valses… Les deux principaux ouvrages sont bien sûr Le Ruban dénoué de Reynaldo Hahn, dont l’apparente insouciance contraste violemment avec le fait que ses douze valses aient été composées plus ou moins dans les tranchées ; et En blanc et en noir de Debussy, également de 1915 (donc quand la Belle époque est de facto finie). On découvrira aussi quelques belles raretés, dont la Valse carnavalesque de Cécile Chaminade (1894), encore empreinte de Saint-Saëns, la Suite de Koechlin de 1896, et la Suite brève de Louis Aubert écrite en 1901. Dans cette dernière suite, on remarque particulièrement le mélange d’écriture moderne et le souci d’évoquer la forme baroque. Un répertoire largement oublié et pourtant indispensable pour comprendre tout un pan de la musique française de cette Belle époque. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle
Russian Last Romantics Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle Écouter ou acheter
Sergey Prokofiev : Suites for two Pianos Ludmila Berlinskaya & Arthur Ancelle Écouter ou acheter

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho, l’histoire de la musique est jalonnée par des figures de femmes qui ont « osé » écrire de la musique. La création serait l’apanage des hommes ? Notre musée sonore compte en effet plus de compositeurs, connus et reconnus, que de compositrices. Pourtant, leurs œuvres ne sont pas moins passionnantes et il n’y a aucune raison de les considérer comme des objets de second ordre ni de les ignorer. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Le pèlerinage de Gardiner à travers les Cantates de Bach

John Eliot Gardiner a grandi sous un des deux portraits authentiques de Johann Sebastian Bach que ses parents avaient jalousement gardé, en le cachant dans leur ferme du Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu l’un des « papes » de la musique baroque, la dévotion totale de Gardiner à Bach a produit un ouvrage passionnant, Musique au château du ciel, paru en français chez Flammarion. « Comment une œuvre aussi sublime a-t-elle pu jaillir d’un homme aussi ordinaire et si opaque », se demande Gardiner dans un ouvrage empli de tendresse et d’une rare érudition, qui n’est pas une nouvelle biographie du compositeur allemand, mais la somme de sa propre expérience d’interprète lui dictant des considérations esthétiques et une analyse sensible des fondements harmoniques, contrapuntiques et polyphoniques de son œuvre. Une tentative réussie de découvrir l’homme à travers sa musique.

Dans l'actualité...