Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

The Rolling Stones - Beggars Banquet

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beggars Banquet

The Rolling Stones

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Premier album d’un carré d’as abattu par les Rolling Stones entre 1968 et 1972, Beggars Banquet est un véritable festin rock’n’roll. Sans doute même l’un des plus grands de l’histoire du genre ! Dès les premières mesures chamaniques de Sympathy for the Devil, on comprend que Mick Jagger et Keith Richards convoquent ici tous les démons de leur musique diabolique et brute. Le blues, la violence, le rhythm’n’blues, le sexe, la country, la musique africaine, la révolte, la soul, la drogue, la luxure, rien ne manque à l’appel de cette orgie électrique, à la prose satanique et crue, et portée par des guitares habitées et une rythmique minimaliste. Ici, la note bleue sue à grosses gouttes (Parachute Woman) ou s’offre totalement dénudée (Prodigal Son et Factory Girl). Là, le rock n’a jamais été aussi vénéneux et fascinant (Street Fighting Man). Richards, arme au poing, lâche des rafales de riffs de guitare démentiels tandis que Jagger chante avec une puissance et une sincérité inédites. Les Stones poursuivront sur cette lancée avec trois autres chefs-d’œuvre : Let It Bleed, Sticky Fingers et Exile on Main Street. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'info

Beggars Banquet

The Rolling Stones

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Sympathy For The Devil 00:06:18

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

2
No Expectations 00:03:56

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

3
Dear Doctor 00:03:22

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

4
Parachute Woman 00:02:20

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

5
Jigsaw Puzzle 00:06:06

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

6
Street Fighting Man 00:03:15

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 2008 ABKCO Music & Records Inc.

7
Prodigal Son 00:02:52

Wilkins, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

8
Stray Cat Blues 00:04:37

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

9
Factory Girl 00:02:09

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

10
Salt Of The Earth 00:04:48

KEITH RICHARDS, ComposerLyricist - MICK JAGGER, ComposerLyricist - The Rolling Stones, MainArtist - Jimmy Miller, Producer

℗ 1968 ABKCO Music & Records Inc.

Descriptif de l'album

Premier album d’un carré d’as abattu par les Rolling Stones entre 1968 et 1972, Beggars Banquet est un véritable festin rock’n’roll. Sans doute même l’un des plus grands de l’histoire du genre ! Dès les premières mesures chamaniques de Sympathy for the Devil, on comprend que Mick Jagger et Keith Richards convoquent ici tous les démons de leur musique diabolique et brute. Le blues, la violence, le rhythm’n’blues, le sexe, la country, la musique africaine, la révolte, la soul, la drogue, la luxure, rien ne manque à l’appel de cette orgie électrique, à la prose satanique et crue, et portée par des guitares habitées et une rythmique minimaliste. Ici, la note bleue sue à grosses gouttes (Parachute Woman) ou s’offre totalement dénudée (Prodigal Son et Factory Girl). Là, le rock n’a jamais été aussi vénéneux et fascinant (Street Fighting Man). Richards, arme au poing, lâche des rafales de riffs de guitare démentiels tandis que Jagger chante avec une puissance et une sincérité inédites. Les Stones poursuivront sur cette lancée avec trois autres chefs-d’œuvre : Let It Bleed, Sticky Fingers et Exile on Main Street. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par The Rolling Stones

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

New Order, de la cave au dancefloor

Comment le groupe mancunien le plus sombre de l’ère punk est devenu maître du dancefloor ? Né sur les cendres de Joy Division au début des années 80, New Order symbolise l’une des premières unions réussies entre rock’n’roll et dance music. L’impeccable BO de la morose Angleterre thatchérienne.

Comment Kanye West a renversé le hip-hop

En vingt ans, Kanye West a plusieurs fois changé le cours du rap et influencé comme très peu de ses contemporains la pop de son époque. Il a collaboré avec Paul McCartney, Rick Rubin, Daft Punk ou Rihanna, relancé les carrières de Jay-Z et Common, révélé Kid Cudi ou John Legend et est une influence majeure pour des artistes tels que Childish Gambino, Drake ou The Weeknd. Retour sur la carrière d’un artiste qui reste une énigme.

Dans l'actualité...