Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Reinhard Goebel - Beethoven's World - Reicha, Romberg: Concertos for Two Cellos

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven's World - Reicha, Romberg: Concertos for Two Cellos

Reinhard Goebel

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoute disponible dans 16 jours

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

L’ « Année Beethoven » (1770-2020) a ceci de bon qu’elle oblige musiciens et éditeurs à faire preuve de créativité puisque toute l’oeuvre du compositeur a été enregistrée à tour de bras depuis plus d’un siècle. Saluons donc le deuxième volet du projet « Beethoven’s World » (Le monde de Beethoven) de Reinhard Goebel présentant trois compositeurs et deux premières mondiales au disque.
Le violoncelliste-compositeur allemand Bernhard Romberg (1767-1841) ne comprenait rien à Beethoven qu’il trouvait excentrique et injouable, ce qui en dit long sur la difficulté de comprendre les novateurs. Son Concerto pour deux violoncelles en la majeur ne dépasse guère les conventions de son époque avec son mélange de virtuosité et de frivolité. Quant à Joseph Eybler (1765-1846), il fut l’ami de la famille Haydn et de la famille Mozart. C’est à lui que Constanze fit appel pour terminer le Requiem de feu son mari, tâche qu’il interrompit vite par respect pour Mozart. On lui doit un immense catalogue d’œuvres religieuses et beaucoup de musique de chambre. Son Divertimento « für die Faschingsdienstag » (Divertissement pour un mardi de carnaval), écrit en 1805, est de la même veine que les nombreuses danses écrites par Beethoven à la même époque.
Le Symphonie concertante pour deux violoncelles d’Anton Reicha qui ouvre ce programme est moins rare au disque, et d’une toute autre nature. On y décèle une écriture plus dynamique mêlant adroitement les éléments virtuoses à un certain dramatisme. La qualité des œuvres de tels suiveurs et l’excellence de leur interprétation ne saurait toutefois masquer ce qui les sépare du génie unique et solitaire de Beethoven. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven's World - Reicha, Romberg: Concertos for Two Cellos

Reinhard Goebel

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

Sinfonia Concertante for 2 Cellos in E Major (Antonín Reicha)

1
I. Allegro non troppo
00:21:49
2
II. Largo
00:06:33
3
III. Moderato
00:10:04

Concertino for 2 Cellos in A Major, Op. 72 (Bernhard Romberg)

4
I. Allegro moderato
00:06:31
5
II. Andante grazioso
00:02:50
6
III. Rondo. Con allegrezza
00:05:44

Divertisment für Fasching Dienstag 1805 for Orchestra (Joseph Eybler)

7
I. Entrada - Marcia
00:02:03
8
II. Contredanza
00:06:42
9
III. Allemande
00:03:13

Descriptif de l'album

L’ « Année Beethoven » (1770-2020) a ceci de bon qu’elle oblige musiciens et éditeurs à faire preuve de créativité puisque toute l’oeuvre du compositeur a été enregistrée à tour de bras depuis plus d’un siècle. Saluons donc le deuxième volet du projet « Beethoven’s World » (Le monde de Beethoven) de Reinhard Goebel présentant trois compositeurs et deux premières mondiales au disque.
Le violoncelliste-compositeur allemand Bernhard Romberg (1767-1841) ne comprenait rien à Beethoven qu’il trouvait excentrique et injouable, ce qui en dit long sur la difficulté de comprendre les novateurs. Son Concerto pour deux violoncelles en la majeur ne dépasse guère les conventions de son époque avec son mélange de virtuosité et de frivolité. Quant à Joseph Eybler (1765-1846), il fut l’ami de la famille Haydn et de la famille Mozart. C’est à lui que Constanze fit appel pour terminer le Requiem de feu son mari, tâche qu’il interrompit vite par respect pour Mozart. On lui doit un immense catalogue d’œuvres religieuses et beaucoup de musique de chambre. Son Divertimento « für die Faschingsdienstag » (Divertissement pour un mardi de carnaval), écrit en 1805, est de la même veine que les nombreuses danses écrites par Beethoven à la même époque.
Le Symphonie concertante pour deux violoncelles d’Anton Reicha qui ouvre ce programme est moins rare au disque, et d’une toute autre nature. On y décèle une écriture plus dynamique mêlant adroitement les éléments virtuoses à un certain dramatisme. La qualité des œuvres de tels suiveurs et l’excellence de leur interprétation ne saurait toutefois masquer ce qui les sépare du génie unique et solitaire de Beethoven. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Reinhard Goebel

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

Le Finlandais Esa-Pekka Salonen est un chef d’orchestre acclamé et un compositeur prolifique. Avec plus de 60 disques au compteur, il a fait évoluer l’histoire de l’interprétation. Dialogue avec un musicien exceptionnel qui évoque pour Qobuz son travail en studio et son rapport à l’enregistrement.

Alpha : vingt ans, dix moments

Depuis les débuts de Qobuz en 2008, Alpha est un de nos labels favoris pour son exigence artistique, la qualité régulière de ses productions, ses propositions de répertoires parfois audacieuses et la qualité de ses livrets. On ne pouvait donc manquer le 20e anniversaire de la maison. Voici quelques pistes pour découvrir la richesse de cet étonnant catalogue.

Dans l'actualité...