Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ivo Pogorelich - Beethoven : Piano Sonatas Opp. 54 & 78 - Rachmaninoff : Piano Sonata No. 2 Op. 36

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven : Piano Sonatas Opp. 54 & 78 - Rachmaninoff : Piano Sonata No. 2 Op. 36

Ivo Pogorelich

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

On l’attendait autant qu’on le redoutait !
Soucieux de soigner le retour du pianiste, Sony Classical – adieu Deutsche Grammophon – a déroulé le tapis rouge. Enregistré au Schloss Elmau et au Concert Hall de Raiding – Beethoven dans la première salle, Rachmaninoff dans la deuxième – ce nouvel album offre un son ample à la réverbération dosée. De quoi accueillir la rugosité du jeu de Pogorelich ainsi que ses nuances plus tendres. Une main de fer gantée de velours.
Ivo Pogorelich ne cherche pas à séduire. De Rachmaninoff, il choisit la deuxième Sonate en si bémol mineur, op. 36 dans sa version originelle non raccourcie et dont les nombreuses sections dépaysent l’auditeur qui se perd avec le musicien dans une errance hallucinée. Pogorelich nous y conduit progressivement et nous apprivoise d’abord avec deux œuvres, certes, de Beethoven mais rares au disque : ses sonates n° 22 en fa majeur, op. 54 et n° 24 en fa dièse majeur, op. 78. Le répertoire choisi est donc à la fois sage (deux figures majeures du répertoire), ambitieux (des partitions exigeantes) et généreux (justement pour les raisons qu’on vient d’évoquer).
Ouf, nous voilà donc en continent bien connu. En réalité, rien n’est moins sûr car l’interprète empoigne littéralement les partitions, déployant un discours héroïque dans un souffle puissant. Mais Pogorelich reste ce musicien expressif scrutant les textes avec autant de malice que d’âpreté, en dépit de tempos souvent plus lents. Le programme en est comme rétro-éclairé par une vision personnelle des œuvres. © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven : Piano Sonatas Opp. 54 & 78 - Rachmaninoff : Piano Sonata No. 2 Op. 36

Ivo Pogorelich

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Sonata No. 22 in F major, Op. 54 (Ludwig van Beethoven)

1
I. In Tempo d'un Menuetto
00:05:53

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

2
II. Allegretto
00:05:45

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

Piano Sonata No. 24 in F-Sharp Major, Op. 78, "A Thérèse" (Ludwig van Beethoven)

3
I. Adagio cantabile - Allegro ma non troppo
00:09:15

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

4
II. Allegro vivace
00:03:33

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

Piano Sonata No. 2 in B-Flat Minor, Op. 36 (Serge Rachmaninoff)

5
I. Allegro agitato
00:11:42

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

6
II. Non allegro - Lento
00:10:04

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

7
III. Allegro molto
00:07:50

Ivo Pogorelich, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer - George Tesla, Misc. Prod. - Rudolf Moser, Misc. Prod. - Thomas Lang, Recording Engineer, Misc. Prod.

(P) 2019 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

On l’attendait autant qu’on le redoutait !
Soucieux de soigner le retour du pianiste, Sony Classical – adieu Deutsche Grammophon – a déroulé le tapis rouge. Enregistré au Schloss Elmau et au Concert Hall de Raiding – Beethoven dans la première salle, Rachmaninoff dans la deuxième – ce nouvel album offre un son ample à la réverbération dosée. De quoi accueillir la rugosité du jeu de Pogorelich ainsi que ses nuances plus tendres. Une main de fer gantée de velours.
Ivo Pogorelich ne cherche pas à séduire. De Rachmaninoff, il choisit la deuxième Sonate en si bémol mineur, op. 36 dans sa version originelle non raccourcie et dont les nombreuses sections dépaysent l’auditeur qui se perd avec le musicien dans une errance hallucinée. Pogorelich nous y conduit progressivement et nous apprivoise d’abord avec deux œuvres, certes, de Beethoven mais rares au disque : ses sonates n° 22 en fa majeur, op. 54 et n° 24 en fa dièse majeur, op. 78. Le répertoire choisi est donc à la fois sage (deux figures majeures du répertoire), ambitieux (des partitions exigeantes) et généreux (justement pour les raisons qu’on vient d’évoquer).
Ouf, nous voilà donc en continent bien connu. En réalité, rien n’est moins sûr car l’interprète empoigne littéralement les partitions, déployant un discours héroïque dans un souffle puissant. Mais Pogorelich reste ce musicien expressif scrutant les textes avec autant de malice que d’âpreté, en dépit de tempos souvent plus lents. Le programme en est comme rétro-éclairé par une vision personnelle des œuvres. © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ivo Pogorelich

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Les aventures de Christopher Hogwood chez L'Oiseau-Lyre

Disparu en 2014 à Cambridge des suites d’une tumeur au cerveau, Christopher Hogwood fut un des principaux acteurs de l’immense lame de fond provoquée par le mouvement historique qui s’est emparé de la musique baroque et classique à la fin du XXe siècle. En créant son propre ensemble, l’Academy of Ancient Music en 1973, il a jeté les bases d’une nouvelle conception de l’interprétation historiquement informée, mettant à bas les traditions poussiéreuses. Chef d’orchestre, claveciniste, écrivain et musicologue anglais, il laisse un abondant catalogue pour le label L'Oiseau-Lyre, qui a accompagné son remarquable travail de défricheur.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...