Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Rudolf Buchbinder|Beethoven: Piano Concerto No. 5, Op. 73 "Emperor"

Beethoven: Piano Concerto No. 5, Op. 73 "Emperor"

Rudolf Buchbinder, Wiener Philharmoniker, Riccardo Muti

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Beethoven: Piano Concerto No. 5, Op. 73 "Emperor"

Rudolf Buchbinder

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Piano Concerto No. 5 in E-flat Major, Op. 73 "Emperor" (Ludwig van Beethoven)

1
I. Allegro
00:20:20

Rudolf Buchbinder, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Ludwig van Beethoven, Composer - Riccardo Muti, Conductor, MainArtist - Wiener Philharmoniker, Orchestra, MainArtist

℗ 2021 Rudolf Buchbinder

2
II. Adagio un poco moto
00:07:10

Rudolf Buchbinder, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Ludwig van Beethoven, Composer - Riccardo Muti, Conductor, MainArtist - Wiener Philharmoniker, Orchestra, MainArtist

℗ 2021 Rudolf Buchbinder

3
III. Rondo. Allegro
00:10:00

Rudolf Buchbinder, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Ludwig van Beethoven, Composer - Riccardo Muti, Conductor, MainArtist - Wiener Philharmoniker, Orchestra, MainArtist

℗ 2021 Rudolf Buchbinder

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Beethoven : 9 Symphonies (1963)

Herbert von Karajan

Beethoven : 9 Symphonies (1963) Herbert von Karajan

Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons

Max Richter

Beethoven : Symphonies n°5 & n°7

Carlos Kleiber

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par Rudolf Buchbinder

Chopin: Preludes, Op. 28 & 45

Rudolf Buchbinder

Chopin: Preludes, Op. 28 & 45 Rudolf Buchbinder

Beethoven: Piano Concerto No. 4 in G Major, Op. 58

Rudolf Buchbinder

Beethoven: Piano Sonatas Nos. 7 – 12

Rudolf Buchbinder

Beethoven: Piano Sonatas Nos. 1 – 6

Rudolf Buchbinder

Rudolf Buchbinder Plays Beethoven

Rudolf Buchbinder

Playlists

Dans la même thématique...

Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Herbert Blomstedt

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter
Les Grands Angles...
Radu Lupu, un génie très discret

Décrit comme un poète, géant, magicien ou pianiste de l'indicible, l’artiste roumain entretenait un certain mystère autour de sa personnalité tourmentée et puissamment introvertie qui illuminait son approche musicale. Au piano, il recherchait un son puissant et consistant, pétrissant son clavier comme un boulanger sa pâte. Radu Lupu nous a quittés le 17 avril 2022, laissant un legs discographique relativement restreint et d'autant plus précieux.

Le Chant de la Terre : Gustav Mahler et l’Ailleurs

Qu’est-ce qui a pu pousser Gustav Mahler, en 1907-1908, à composer une œuvre aussi inclassable que celle-ci ? Écrit à un moment charnière dans la vie de Mahler, Le Chant de la Terre occupe une place à part dans son œuvre et marie l’esprit « fin de siècle » à la fascination pour l’exotisme qui grandissait à l’époque chez ses contemporains. À Vienne, l’heure était alors aux turbulences, et cette pièce qui oscille entre adieu et nouveau départ mérite un examen plus attentif.

Les flamboyantes extases de Scriabine

Quelque peu éclipsé aujourd’hui par ses compatriotes Stravinski ou Rachmaninov, Alexandre Scriabine n’en reste pas moins une figure incontournable de la musique russe. Aux balbutiements du XXe siècle, le compositeur et pianiste virtuose s’émancipe de l’héritage romantique pour proposer un langage musical singulier et novateur qui ne connaîtra pas d’héritier. Son œuvre, profondément influencée par la philosophie mystique et la synesthésie, connaîtra en à peine deux décennies une évolution fulgurante, interrompue par sa mort prématurée à l’âge de 43 ans.

Dans l'actualité...