Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Sir Simon Rattle - Beethoven: Christ on the Mount of Olives (Christus Am Ölberge)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Beethoven: Christ on the Mount of Olives (Christus Am Ölberge)

London Symphony Orchestra & Chorus, Sir Simon Rattle

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Les enregistrements de l’unique oratorio de Beethoven écrit sous le coup de ceux de Haendel, de La Création et des Saisons de Haydn ne sont pas légion. La révélation était venue de Philadelphie en 1966 avec le bel enregistrement d’Eugene Ormandy suivi de quelques autres dans la foulée, mais l’ouvrage de Beethoven ne s’est jamais vraiment imposé au répertoire et constitue toujours une curiosité. Même la monumentale édition Beethoven publiée en 1970 par Deutsche Grammophon pour le bicentenaire de sa naissance omettait cet oratorio pourtant digne d’intérêt.
L’écriture et la théâtralité du Christ au Mont des Oliviers se présentent par bien des côtés comme une sorte de laboratoire d’où allait sortir Leonore l’année suivante, puis Fidelio dix ans plus tard. Beethoven semble osciller entre plusieurs genres dans une écriture mêlant académisme, virtuosité vocale opératique et innovations dues à son propre langage. L’insuccès de la création de 1803 semble poursuivre cet oratorio comme une malédiction.
Le nouvel enregistrement qu’en donne Sir Simon Rattle, capté lors de deux concerts donnés au Barbican Center de Londres en février 2020, donne un salutaire coup de projecteur à une oeuvre trop souvent négligée. Elsa Dreisig est un Seraph d’une grande virtuosité, Pavol Breslik un Christ aux états d’âme plein de force.
C’est la première fois qu’un compositeur faisait chanter le Christ par un ténor et non par une basse comme le voulait la tradition. David Soar incarne avec justesse le rôle de Pierre, un peu secondaire dans la partition. Les chœurs sont omniprésents dans cet oratorio, représentant la foule (la « turba ») entre cris et chuchotements. Les cent vingt-cinq chanteurs du London Symphony Chorus sont les véritables héros de cette vigoureuse interprétation animée avec énergie et dramatisme par un Sir Simon d’une inspiration particulièrement exaltée. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Beethoven: Christ on the Mount of Olives (Christus Am Ölberge)

Sir Simon Rattle

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Christus am Ölberge, Op. 85 (Christ on the Mount of Olives) (Ludwig van Beethoven)

1
Part I - No. 1a. Introduzione. Grave - Adagio
Sir Simon Rattle
00:04:57

London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

2
Part I - No. 1b. Recitativo. "Jehova, du mein Vater !"
Pavol Breslik
00:03:10

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

3
Part I - No. 1c. Aria. "Meine Seele ist erschüttert"
Pavol Breslik
00:04:22

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

4
Part I - No. 2a. Recitativo. "Erzittre, Erde !"
Elsa Dreisig
00:01:29

Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

5
Part I - No. 2b. Aria. "Preist des Erlösers Güte"
Elsa Dreisig
00:00:55

Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

6
Part I - No. 2c. Chor der Engel. "O Heil euch ihr Erlösten"
Elsa Dreisig
00:06:24

Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

7
Part I - No. 3a. Recitativo. "Verkündet, Seraph, mir dein Mund"
Elsa Dreisig
00:01:03

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

8
Part I - No. 3b. Duetto. "So ruhe dann mit ganzer Schwere"
Elsa Dreisig
00:04:19

Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

9
Part II - No. 4a. Recitativo. "Willkommen, Tod !"
Pavol Breslik
00:01:08

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

10
Part II - No. 4b. Chor der Krieger. "Wir haben ihn gesehen"
Sir Simon Rattle
00:01:57

London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

11
Part II - No. 5a. Recitativo. "Die mich zu fangen ausgezogen sind"
Pavol Breslik
00:01:24

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

12
Part II - No. 5b. Chor der Krieger, Chor der Jünger. "Hier ist er, der Verbannte"
Sir Simon Rattle
00:02:09

London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

13
Part II - No. 6a. Recitativo. "Nicht ungestraft soll der Verwegnen Schar"
David Soar
00:01:16

David Soar, Bass-Baritone (Petrus) - Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

14
No. 6b. Terzetto. "In meinen Adern wühlen unbändig Zorn und Wut"
David Soar
00:04:17

David Soar, Bass-Baritone (Petrus) - Pavol Breslik, Tenor (Christus) - Elsa Dreisig, Soprano (Seraph) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

15
No. 6c. Chor der Krieger, Chor der Jünger. "Auf, auf ! Ergreifet den Verräter"
Pavol Breslik
00:02:39

Pavol Breslik, Tenor (Christus) - London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

16
No. 6d. Chor der Engel. "Welten singen Lob und Ehre"
Sir Simon Rattle
00:01:03

London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

17
No. 6e. Chor der Engel. "Preiset ihn, ihr Engelschöre"
Sir Simon Rattle
00:02:42

London Symphony Chorus (Simon Halsey, Chorus Director) - London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer - Franz Xaver Huber, Lyricist

© 2020 London Symphony Orchestra ℗ 2020 London Symphony Orchestra

Descriptif de l'album

Les enregistrements de l’unique oratorio de Beethoven écrit sous le coup de ceux de Haendel, de La Création et des Saisons de Haydn ne sont pas légion. La révélation était venue de Philadelphie en 1966 avec le bel enregistrement d’Eugene Ormandy suivi de quelques autres dans la foulée, mais l’ouvrage de Beethoven ne s’est jamais vraiment imposé au répertoire et constitue toujours une curiosité. Même la monumentale édition Beethoven publiée en 1970 par Deutsche Grammophon pour le bicentenaire de sa naissance omettait cet oratorio pourtant digne d’intérêt.
L’écriture et la théâtralité du Christ au Mont des Oliviers se présentent par bien des côtés comme une sorte de laboratoire d’où allait sortir Leonore l’année suivante, puis Fidelio dix ans plus tard. Beethoven semble osciller entre plusieurs genres dans une écriture mêlant académisme, virtuosité vocale opératique et innovations dues à son propre langage. L’insuccès de la création de 1803 semble poursuivre cet oratorio comme une malédiction.
Le nouvel enregistrement qu’en donne Sir Simon Rattle, capté lors de deux concerts donnés au Barbican Center de Londres en février 2020, donne un salutaire coup de projecteur à une oeuvre trop souvent négligée. Elsa Dreisig est un Seraph d’une grande virtuosité, Pavol Breslik un Christ aux états d’âme plein de force.
C’est la première fois qu’un compositeur faisait chanter le Christ par un ténor et non par une basse comme le voulait la tradition. David Soar incarne avec justesse le rôle de Pierre, un peu secondaire dans la partition. Les chœurs sont omniprésents dans cet oratorio, représentant la foule (la « turba ») entre cris et chuchotements. Les cent vingt-cinq chanteurs du London Symphony Chorus sont les véritables héros de cette vigoureuse interprétation animée avec énergie et dramatisme par un Sir Simon d’une inspiration particulièrement exaltée. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded live on 19 January & 13 February 2020 at the Barbican, London (England)

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Sir Simon Rattle
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jordi Savall : la musique, la vie, l'enregistrement

Il pleuvait à seaux en cette nuit d’octobre dans le Bugey, où il pleut d’ailleurs très souvent à cette époque de l’année. Il était autour de minuit. Nous étions une cinquantaine de passionnés à attendre dans le silence, l’humidité et le froid au Festival d’Ambronay. Puis, sans aucun bruit, Jordi Savall est arrivé, sanglé dans un imperméable blanc et trempé, façon Humphrey Bogart dans “Casablanca”, serrant une caisse en forme de corps humain contre lui. Avec des gestes lents, il en a extrait, non pas une mitraillette, mais une viole de gambe qu’il a commencé à manier et à accorder avec d’infinies précautions. Puis, le miracle est descendu sur l’auditoire.

Le Rêve d'Elgar devient réalité

The Dream Of Gerontius, après une création catastrophique en 1900, a rapidement accédé au statut d'œuvre-culte du répertoire choral mondial

Dans l'actualité...