Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ahmad Jamal - Ballades

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Ballades

Ahmad Jamal

  • À paraître le 13/09/19 chez Jazz Village
  • Artiste principal : Ahmad Jamal
  • Genre : Jazz
Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoute disponible dans 23 jours

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Ballades

Ahmad Jamal

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Téléchargez cet album pour l'écouter en illimité

1
Marseille 00:04:55
2
Because I Love You 00:06:00
3
I Should Care 00:03:24
4
Poinciana 00:04:28
5
Land of Dreams 00:02:15
6
What's New 00:04:52
7
So Rare 00:03:04
8
Whisperings 00:03:29
9
Spring is Here / Your Story 00:05:00
10
Emily 00:04:20

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ahmad Jamal

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Tony Bennett, le dernier des crooners

Frank Sinatra, Dean Martin, Bing Crosby et Sammy Davis, Jr. ayant jeté l’éponge depuis des lustres, Tony Bennett sera le dernier des grands crooners. Un chanteur de charme, comme on disait au siècle dernier, dont la particularité reste une love story unique avec le jazz.

Jim Hall, cordes sensibles

Véritable esthète de la guitare jazz ayant notamment croisé le fer avec Sonny Rollins et Bill Evans, l’Américain Jim Hall était l’opposé du virtuose flamboyant. Un auteur humble de haïkus magnifiques, conçus avec juste six cordes.

Dans l'actualité...