Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Francesco Corti - Bach: Little Books

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bach: Little Books

Francesco Corti

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Petit à petit, Francesco Corti se distingue, de sa personnalité haute en couleurs. Par certains côtés, il rappelle Ottavio Dantone et son imagination débordante, le mélange maîtrisé de rigueur et de fantaisie est ici saisissant. Et quel (copieux) programme - plus de quatre-vingt minutes !
Porte d'entrée idéale avec le Praeludium BWV 815a, avant une Suite française en mi bémol majeur (No. 4) de J. S. Bach (ici dans sa version de 1722), qui jamais ne paraît contrainte dans la structure. A-t-on le souvenir d'un tel naturel dans les polyphonies, le déploiement des harmonies et la diversité des rythmes ? Oui, en fait, avec la pianiste Tatiana Nikolayeva en concert, en 1987 à Salzburg (Orfeo).
Puis viennent les (re)découvertes. Si Leonhardt avait autrefois (Teldec) déjà revélé la beauté des Sonates bibliques de Kuhnau, Il lamento di Hiskia prend, sous les doigts de Francesco Corti, une ampleur insoupçonnée, véritable forme transitoire entre les Tombeaux à la française et les récitatifs les plus denses des Passions de Bach, alors que L'allegrezza del Re convalescente (r)appelle directement la France. Après une courte pièce de Hasse, un rien démonstrative, Francesco Corti s'immerge dans le Praeludium, Fugue & Postludium en sol mineur de Georg Böhm, peut-être plus poétique encore que son jumeau, le Praeludium, Fugue et Allegro en mi bémol majeur de J. S. Bach (BWV 998) auquel le claveciniste rend - du moins dans le Praeludium, cambré, aux poses extatiques - son ton d'improvisation, avec une manière jamais pressée, toujours dans le clavier, de phraser, que l'on retrouvera dès l'ouverture du Capriccio sopra la lontananza del fratello dilettissimo BWV 992. Formidable prise de son due à Ken Yoshida d'un sublime clavecin d'Andrea Restelli d'après un Christian Vater de 1738 conservé à Nuremberg, touché par l'un des artistes les plus intenses de la jeune scène baroque. Ne ratez pas ce récital en tous points fantastique, revenez-y, vous y découvrirez de nouvelles sources de joie ! © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Bach: Little Books

Francesco Corti

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Praeludium, BWV 815a (Attributed to Johann Sebastian Bach)
00:01:52

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

French Suite in E-Flat Major, BWV 815 (Johann Sebastian Bach)

2
I. Allemande
00:03:17

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

3
II. Courante
00:01:51

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

4
III. Sarabande
00:02:49

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

5
IV. Gavotte
00:01:08

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

6
V. Air
00:01:31

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

7
VI. Gigue
00:02:18

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

Suonata Quarta in C Minor (Johann Kuhnau)

8
I. Il lamento di Hiskia per la morte annonciatagli e le sue preghiere ardenti
00:03:53

Johann KUHNAU, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

9
II. La di lui confidenza in Iddio
00:01:36

Johann KUHNAU, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

10
III. L'allegrezza del Re convalescente
00:02:14

Johann KUHNAU, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

11
Polonaise in G Major (BWV Anh. 130)
00:01:36

Johann Adolf Hasse, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

12
Praeludium, Fugue and Postludium in G Minor
00:08:27

Georg Böhm, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

Praeludium, Fugue and Allegro in E-Flat Major, BWV 998 (Johann Sebastian Bach)

13
I. Praeludium
00:02:59

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

14
II. Fugue
00:05:51

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

15
III. Allegro
00:03:03

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

16
Rondeau in B-Flat Major (BWV Anh. 183)
00:04:59

François Couperin, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

Ouverture in E-Flat Major, TWV 55:Es4 (Georg Philipp Telemann)

17
I. Ouverture - Entrée (Arr. for Keyboard)
00:06:08

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

18
II. Menuet I - II (Arr. for Keyboard)
00:02:44

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

19
III. Loure - Gigue (Arr. for Keyboard)
00:04:44

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

20
IV. Bourrée I - II - Polonaise (Arr. for Keyboard)
00:04:09

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

21
V. Aria (Arr. for Keyboard)
00:02:34

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

22
VI. Passepied I - II (Arr. for Keyboard)
00:01:50

Georg Philipp Telemann, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

Capriccio sopra la lontananza del fratello dilettissimo in B-Flat Major, BWV 992 (Johann Sebastian Bach)

23
I. Arioso. Adagio. Ist eine Schmeichelung der Freunde, um denselben von seiner Reise abzuhalten.
00:02:24

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

24
II. Ist ein Vorstellung unterschiedlicher Casum, die ihm der Fremde könnten vorfallen.
00:01:22

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

25
III. Adagiosissimo. Ist ein allgemeines Lamento der Freunde.
00:02:49

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

26
IV. Allhier kommen die Freunde, weil sie doch sehen, dass es andres nicht kann sein, und nehmen Abschied.
00:00:43

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

27
V. Aria di Postiglione. Allegro poco.
00:01:05

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

28
VI. Fuga all'imitazione di Posta.
00:02:28

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

29
Wer nun den lieben Gott läßt walten, BWV 691
00:01:54

Johann Sebastian Bach, Composer - Francesco Corti, MainArtist

2020 Outhere Music France 2020 Outhere Music France

Descriptif de l'album

Petit à petit, Francesco Corti se distingue, de sa personnalité haute en couleurs. Par certains côtés, il rappelle Ottavio Dantone et son imagination débordante, le mélange maîtrisé de rigueur et de fantaisie est ici saisissant. Et quel (copieux) programme - plus de quatre-vingt minutes !
Porte d'entrée idéale avec le Praeludium BWV 815a, avant une Suite française en mi bémol majeur (No. 4) de J. S. Bach (ici dans sa version de 1722), qui jamais ne paraît contrainte dans la structure. A-t-on le souvenir d'un tel naturel dans les polyphonies, le déploiement des harmonies et la diversité des rythmes ? Oui, en fait, avec la pianiste Tatiana Nikolayeva en concert, en 1987 à Salzburg (Orfeo).
Puis viennent les (re)découvertes. Si Leonhardt avait autrefois (Teldec) déjà revélé la beauté des Sonates bibliques de Kuhnau, Il lamento di Hiskia prend, sous les doigts de Francesco Corti, une ampleur insoupçonnée, véritable forme transitoire entre les Tombeaux à la française et les récitatifs les plus denses des Passions de Bach, alors que L'allegrezza del Re convalescente (r)appelle directement la France. Après une courte pièce de Hasse, un rien démonstrative, Francesco Corti s'immerge dans le Praeludium, Fugue & Postludium en sol mineur de Georg Böhm, peut-être plus poétique encore que son jumeau, le Praeludium, Fugue et Allegro en mi bémol majeur de J. S. Bach (BWV 998) auquel le claveciniste rend - du moins dans le Praeludium, cambré, aux poses extatiques - son ton d'improvisation, avec une manière jamais pressée, toujours dans le clavier, de phraser, que l'on retrouvera dès l'ouverture du Capriccio sopra la lontananza del fratello dilettissimo BWV 992. Formidable prise de son due à Ken Yoshida d'un sublime clavecin d'Andrea Restelli d'après un Christian Vater de 1738 conservé à Nuremberg, touché par l'un des artistes les plus intenses de la jeune scène baroque. Ne ratez pas ce récital en tous points fantastique, revenez-y, vous y découvrirez de nouvelles sources de joie ! © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Francesco Corti
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

Dans l'actualité...