Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Matthias Goerne - Bach: Cantatas for Bass

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Bach: Cantatas for Bass

Matthias Goerne, Freiburger Barockorchester and Gottfried von der Goltz

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Voilà bien un répertoire dont tout le monde connaît l’existence, et pourtant négligé à l’extrême : les cantates de Bach. Oh, certes, quelques-unes ont acquis quelque célébrité, due surtout aux qualités vocales des interprètes qui s’en sont saisi depuis quelques décennies – Fischer-Dieskau, Elly Ameling, pour n’en citer que deux un peu au hasard – tandis que quelques intégrales ornent les discothèques des aficionados. Il y a pourtant dans ces cantates de quoi « constituer » une bonne dizaine de passions ou d’oratorios de la trempe de ceux que l’on connaît et d’ailleurs, Bach lui-même n’a pas hésité à puiser dans ce fonds pour recycler des arias, ensembles, chœurs et sinfonias. Parmi les plus célèbres, mises à l’honneur dès les années 1950 par Fischer-Dieskau, se trouvent deux cantates pour baryton que sont Ich will den Kreuzstab gerne tragen de 1726 et Ich habe genug de l’année suivante, écrites toutes deux avec un accompagnement de hautbois et de cordes. C’est avec cet effectif à l’esprit que le Freiburger Barockorchester se met au service de Matthias Goerne, un disciple d’Elisabeth Schwarzkopf et de… Fischer-Dieskau, on y revient toujours ! Le baryton allemand, habitué des plus prestigieuses scènes planétaires, n’hésite pas à prêter sa voix immense à cette quasi-musique de chambre en lui conférant un caractères très éloigné du style lyrique qu’exigent Berg, Wagner ou Strauss. En complément de programme, et toujours avec le hautbois à l’esprit, l’enregistrement propose le Concerto pour hautbois d’amour BWV1055R, une reconstruction moderne à partir du Concerto pour clavier en la majeur dont tout porte à croire qu’il était lui-même un recyclage de Bach lui-même réalisé d’après un concerto plus ancien pour hautbois d’amour. Au hautbois pour les cantates et au hautbois d’amour pour le concerto, l’exemplaire Katharina Arfken. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Bach: Cantatas for Bass

Matthias Goerne

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ich hatte viel Bekümmernis, BWV 21: I. Sinfonia 00:03:06

Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

2
Ich will den Kreuzstab gerne tragen, BWV 56: I. Aria. Ich will den Kreuzstab gerne tragen 00:07:24

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

3
Ich will den Kreuzstab gerne tragen, BWV 56: II. Recitativo. Mein Wandel auf der Welt 00:01:43

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

4
Ich will den Kreuzstab gerne tragen, BWV 56: III. Aria. Endlich, endlich will mein Joch 00:06:30

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

5
Ich will den Kreuzstab gerne tragen, BWV 56: IV. Recitativo & Aria. Ich stehe fertig 00:01:32

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

6
Ich will den Kreuzstab gerne tragen, BWV 56: V. Choral. Komm, o Tod, du Schlafes Bruder 00:01:21

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

7
Oboe d'amore Concerto in A major, BWV 1055R: I. Allegro 00:04:23

Katharina Arfken, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

8
Oboe d'amore Concerto in A major, BWV 1055R: II. Larghetto 00:05:19

Katharina Arfken, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

9
Oboe d'amore Concerto in A major, BWV 1055R: III. Allegro ma non tanto 00:04:27

Katharina Arfken, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

10
Ich habe genug, BWV 82: I. Aria. Ich habe genug 00:07:16

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

11
Ich habe genug, BWV 82: II. Recitativo. Ich habe genug! 00:01:10

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

12
Ich habe genug, BWV 82: III. Aria. Schlummert ein, ihr matten Augen 00:08:23

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

13
Ich habe genug, BWV 82: IV. Recitativo. Mein Gott! wenn kömmt das schöne: Nun! 00:00:46

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

14
Ich habe genug, BWV 82: V. Aria. Ich freue mich auf meinen Tod 00:03:21

Matthias Goerne, Performer, Primary - Freiburger Barockorchester, Primary - Gottfried von der Goltz, Conductor, Primary - Johann Sebastian Bach, Composer

harmonia mundi 2017

Descriptif de l'album

Voilà bien un répertoire dont tout le monde connaît l’existence, et pourtant négligé à l’extrême : les cantates de Bach. Oh, certes, quelques-unes ont acquis quelque célébrité, due surtout aux qualités vocales des interprètes qui s’en sont saisi depuis quelques décennies – Fischer-Dieskau, Elly Ameling, pour n’en citer que deux un peu au hasard – tandis que quelques intégrales ornent les discothèques des aficionados. Il y a pourtant dans ces cantates de quoi « constituer » une bonne dizaine de passions ou d’oratorios de la trempe de ceux que l’on connaît et d’ailleurs, Bach lui-même n’a pas hésité à puiser dans ce fonds pour recycler des arias, ensembles, chœurs et sinfonias. Parmi les plus célèbres, mises à l’honneur dès les années 1950 par Fischer-Dieskau, se trouvent deux cantates pour baryton que sont Ich will den Kreuzstab gerne tragen de 1726 et Ich habe genug de l’année suivante, écrites toutes deux avec un accompagnement de hautbois et de cordes. C’est avec cet effectif à l’esprit que le Freiburger Barockorchester se met au service de Matthias Goerne, un disciple d’Elisabeth Schwarzkopf et de… Fischer-Dieskau, on y revient toujours ! Le baryton allemand, habitué des plus prestigieuses scènes planétaires, n’hésite pas à prêter sa voix immense à cette quasi-musique de chambre en lui conférant un caractères très éloigné du style lyrique qu’exigent Berg, Wagner ou Strauss. En complément de programme, et toujours avec le hautbois à l’esprit, l’enregistrement propose le Concerto pour hautbois d’amour BWV1055R, une reconstruction moderne à partir du Concerto pour clavier en la majeur dont tout porte à croire qu’il était lui-même un recyclage de Bach lui-même réalisé d’après un concerto plus ancien pour hautbois d’amour. Au hautbois pour les cantates et au hautbois d’amour pour le concerto, l’exemplaire Katharina Arfken. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Matthias Goerne

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Tim Burton en 10 albums

Qu’il tourne en prises de vues réelles ou en stop motion, Tim Burton a construit en plus de trente ans un monde cinématographique où le merveilleux poétique côtoie le gothique et l’humour macabre. À quelques exceptions près, c’est le compositeur Danny Elfman qui l’a épaulé dans cette aventure, formant un duo symbiotique : sans les images de Burton, la musique de Elfman n’aurait pas la même saveur et vice versa, ce qu’ils ont encore prouvé en 2019 avec le bouleversant “Dumbo”.

Le pèlerinage de Gardiner à travers les Cantates de Bach

John Eliot Gardiner a grandi sous un des deux portraits authentiques de Johann Sebastian Bach que ses parents avaient jalousement gardé, en le cachant dans leur ferme du Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu l’un des « papes » de la musique baroque, la dévotion totale de Gardiner à Bach a produit un ouvrage passionnant, Musique au château du ciel, paru en français chez Flammarion. « Comment une œuvre aussi sublime a-t-elle pu jaillir d’un homme aussi ordinaire et si opaque », se demande Gardiner dans un ouvrage empli de tendresse et d’une rare érudition, qui n’est pas une nouvelle biographie du compositeur allemand, mais la somme de sa propre expérience d’interprète lui dictant des considérations esthétiques et une analyse sensible des fondements harmoniques, contrapuntiques et polyphoniques de son œuvre. Une tentative réussie de découvrir l’homme à travers sa musique.

Dans l'actualité...