Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Donald Runnicles - Aribert Reimann : L'invisible (Live)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Aribert Reimann : L'invisible (Live)

Orchester Der Deutschen Oper Berlin - Donald Runnicles

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Un compositeur allemand – Aribert Reimann (né en 1936), une création à L’Opéra allemand de Berlin – Deutsche Oper Berlin –, et pourtant L’intruse est un ouvrage composé sur un livret chanté en français, quand bien même Reimann en a simultanément conçu une version à chanter en allemand. Mais le livret repose sur trois courtes pièces de Maurice Maeterlinck, écrites en français bien sûr, que sont L’Intruse, Intérieur et La mort de Tintagiles, une trilogie rassemblée sous le titre de L’Invisible. Entre le réalisme bourgeois fébrile et la mythologie de contes de fées, Maeterlinck déroule un monde inquiétant, traversé de part en part par la mort, la fatalité, l’impuissance humaine et la vanité de toutes choses. Le lien entre les trois pièces, s’il n’est pas textuel ni dramatique, est réalisé par l’utilisation des mêmes chanteurs, ainsi quand même que l’apparition dans les trois volets de trois serviteurs – trois contreténors dans l’opéra, un effet sonore des plus saisissants d’autant qu’ils représentent quand même les messagers de la mort. Le discours musical de Reimann, à la fois âpre et profond, émouvant et dur, prend l’auditeur par la main dès la première minute et ne le lâche qu’après quatre-vingt-dix minutes lourdes de sens. Il s’agit ici de l’enregistrement réalisé en public lors de la création en octobre 1997, avec quelques « sparadraps » enregistrés après coup pour compenser des moments où les bruits scéniques venaient gêner l’écoute. S’il est un seul petit bémol, on regrettera un brin la prononciation française par trop germanique de la plupart des solistes… Mais l’album offre le livret français complet. © SM/Qobuz

Plus d'info

Aribert Reimann : L'invisible (Live)

Donald Runnicles

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

DISQUE 1

L'invisible (Aribert Reimann)

1
I. L'Intruse (Ursula, Father, Uncle, Grandfather, Handmaiden) 00:20:01

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Thomas Blondelle, Artist - Rachel Harnisch, Artist, MainArtist - Stephen Bronk, Artist - Seth Carico, Artist - Ronnita Nicole Miller, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

DISQUE 2

L'invisible (Aribert Reimann)

1
Interlude I (3 Countertenors) 00:03:18

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Martin Wolfel, Artist - Matthew Shaw, Artist, MainArtist - Tim Severloh, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

2
II. Intérieur (Old Man, Stranger, Marie, Marthe) 00:19:10

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Thomas Blondelle, Artist - Rachel Harnisch, Artist - Stephen Bronk, Artist, MainArtist - Annika Schlicht, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

3
Interlude II (3 Countertenors) 00:03:38

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Martin Wolfel, Artist, MainArtist - Matthew Shaw, Artist - Tim Severloh, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

4
III. La mort de Tintagiles, Act I (Ygraine, Tintagiles) 00:13:12

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Rachel Harnisch, Artist, MainArtist - Salvador Macedo, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

5
III. La mort de Tintagiles, Act II (Bellangère, Ygraine, Aglovale) 00:06:09

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Rachel Harnisch, Artist - Stephen Bronk, Artist - Annika Schlicht, Artist, MainArtist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

6
Interlude III (3 Countertenors) 00:02:00

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Martin Wolfel, Artist - Matthew Shaw, Artist - Tim Severloh, Artist, MainArtist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

7
III. La mort de Tintagiles, Act III (Aglovale, Ygraine, Bellangère, Tintagiles) 00:05:33

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Rachel Harnisch, Artist - Stephen Bronk, Artist, MainArtist - Annika Schlicht, Artist - Salvador Macedo, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

8
III. La mort de Tintagiles, Act IV (3 Servants, Ygraine, Bellangère, Tintagiles) 00:05:39

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Rachel Harnisch, Artist - Martin Wolfel, Artist - Matthew Shaw, Artist - Annika Schlicht, Artist - Tim Severloh, Artist, MainArtist - Salvador Macedo, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

9
III. La mort de Tintagiles, Act V (Ygraine, Tintagiles, 3 Countertenors) 00:05:29

Donald Runnicles, Conductor - Aribert Reimann, Composer - Orchester Der Deutschen Oper Berlin, Orchestra - Rachel Harnisch, Artist, MainArtist - Martin Wolfel, Artist - Matthew Shaw, Artist - Tim Severloh, Artist - Salvador Macedo, Artist

(C) 2018 Oehms Classics (P) 2018 Oehms Classics

Descriptif de l'album

Un compositeur allemand – Aribert Reimann (né en 1936), une création à L’Opéra allemand de Berlin – Deutsche Oper Berlin –, et pourtant L’intruse est un ouvrage composé sur un livret chanté en français, quand bien même Reimann en a simultanément conçu une version à chanter en allemand. Mais le livret repose sur trois courtes pièces de Maurice Maeterlinck, écrites en français bien sûr, que sont L’Intruse, Intérieur et La mort de Tintagiles, une trilogie rassemblée sous le titre de L’Invisible. Entre le réalisme bourgeois fébrile et la mythologie de contes de fées, Maeterlinck déroule un monde inquiétant, traversé de part en part par la mort, la fatalité, l’impuissance humaine et la vanité de toutes choses. Le lien entre les trois pièces, s’il n’est pas textuel ni dramatique, est réalisé par l’utilisation des mêmes chanteurs, ainsi quand même que l’apparition dans les trois volets de trois serviteurs – trois contreténors dans l’opéra, un effet sonore des plus saisissants d’autant qu’ils représentent quand même les messagers de la mort. Le discours musical de Reimann, à la fois âpre et profond, émouvant et dur, prend l’auditeur par la main dès la première minute et ne le lâche qu’après quatre-vingt-dix minutes lourdes de sens. Il s’agit ici de l’enregistrement réalisé en public lors de la création en octobre 1997, avec quelques « sparadraps » enregistrés après coup pour compenser des moments où les bruits scéniques venaient gêner l’écoute. S’il est un seul petit bémol, on regrettera un brin la prononciation française par trop germanique de la plupart des solistes… Mais l’album offre le livret français complet. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Donald Runnicles
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La Revue du beau chant - XIII

Ce que Qobuz a peut-être oublié dans les sorties récentes... Pour le meilleur (souvent), pour le pire (parfois) !

La Revue du beau chant - XI

Ce que Qobuz a peut-être oublié dans les sorties récentes... Pour le meilleur (souvent), pour le pire (parfois) !

Des Troyens en partage

Quelques repères dans l'épopée berliozienne, grand opéra déchiré en deux avant d'enfin redevenir unique.

Dans l'actualité...