Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bebel Gilberto - Agora

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Agora

Bebel Gilberto

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Si, sur la pochette d’Agora, Bebel Gilberto relève la tête, ce n’est pas anodin. Ce disque lui a permis de tenir le coup pendant une période éprouvante où elle a successivement perdu son meilleur ami, sa mère, la chanteuse Miúcha en décembre 2018, suivie dans l’au-delà, six mois plus tard, par son père le légendaire chanteur et guitariste Joao Gilberto. Soutenue par son producteur et ami proche, l’Américain Thomas Bartlett, dit Doveman (Stufjan Stevens, Norah Jones, Anna Calvi…), Bebel n’a pas dévié de son cap et nous offre un disque moins évident que le Tanto Tempo, qui lui avait permis de se faire un prénom il y a vingt ans, mais sans doute plus nuancé et mature. L’héritage parental bossa-nova est toujours sous-jacent, les arrangements électro organiques, aériens et jazzy dominent, mais son chant est moins figé, moins insouciant et tourné vers la vie.

Tellement bon (Tão Bom), déclame-t-elle dans son ouverture assez éthérée et hantée qui précède le morceau-titre, ancré dans le présent (Agora qui signifie “maintenant”). Les morceaux s’enchaînent avec évidence, et Bebel les anime avec une liberté qui sent l’énergie de l’improvisation. Elle brode autour des mélodies avec sa voix devenue instrument libre comme une trompette agile dans un combo de jazz cool. Sur Na Cara (“dans le visage”), elle est en tête-à-tête avec une autre enfant de légende, Mart'nália, fille du grand sambiste Martinho da Vila. Suit Deixa, premier single volatile comme des bulles de champagne. Mais le meilleur reste à venir. O Que Não Foi Dito (“ce qui n’a pas été dit”), trouve un bel équilibre entre gravité et légèreté, tambours presque martiaux, arrangements oniriques et chant émouvant. Et l’on termine dans les nuages avec Teletransportador, où, sur une mécanique décalée légèrement rétrofuturiste, le chant de Bebel Gilberto déroule une mélodie languide avec tendresse et sincérité. © Benjamin MiNiMum/Qobuz

Plus d'informations

Agora

Bebel Gilberto

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Tão Bom
00:03:27

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

2
Agora
00:03:06

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

3
Cliché
00:03:29

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

4
Bolero
00:04:06

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

5
Essence
00:04:22

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

6
Na Cara
00:03:09

Bebel Gilberto, Composer, MainArtist - Mart'nália, FeaturedArtist - Thomas Bartlett, Composer - Martnália Mendonça Ferreira, Composer

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

7
Deixa
00:03:31

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

8
Raio
00:03:19

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

9
Yet Another Love Song
00:03:37

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

10
O Que Não Foi Dito
00:03:39

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

11
Teletransportador
00:03:46

Bebel Gilberto, MainArtist

2020 [PIAS] Recordings 2020 [PIAS] Recordings

Descriptif de l'album

Si, sur la pochette d’Agora, Bebel Gilberto relève la tête, ce n’est pas anodin. Ce disque lui a permis de tenir le coup pendant une période éprouvante où elle a successivement perdu son meilleur ami, sa mère, la chanteuse Miúcha en décembre 2018, suivie dans l’au-delà, six mois plus tard, par son père le légendaire chanteur et guitariste Joao Gilberto. Soutenue par son producteur et ami proche, l’Américain Thomas Bartlett, dit Doveman (Stufjan Stevens, Norah Jones, Anna Calvi…), Bebel n’a pas dévié de son cap et nous offre un disque moins évident que le Tanto Tempo, qui lui avait permis de se faire un prénom il y a vingt ans, mais sans doute plus nuancé et mature. L’héritage parental bossa-nova est toujours sous-jacent, les arrangements électro organiques, aériens et jazzy dominent, mais son chant est moins figé, moins insouciant et tourné vers la vie.

Tellement bon (Tão Bom), déclame-t-elle dans son ouverture assez éthérée et hantée qui précède le morceau-titre, ancré dans le présent (Agora qui signifie “maintenant”). Les morceaux s’enchaînent avec évidence, et Bebel les anime avec une liberté qui sent l’énergie de l’improvisation. Elle brode autour des mélodies avec sa voix devenue instrument libre comme une trompette agile dans un combo de jazz cool. Sur Na Cara (“dans le visage”), elle est en tête-à-tête avec une autre enfant de légende, Mart'nália, fille du grand sambiste Martinho da Vila. Suit Deixa, premier single volatile comme des bulles de champagne. Mais le meilleur reste à venir. O Que Não Foi Dito (“ce qui n’a pas été dit”), trouve un bel équilibre entre gravité et légèreté, tambours presque martiaux, arrangements oniriques et chant émouvant. Et l’on termine dans les nuages avec Teletransportador, où, sur une mécanique décalée légèrement rétrofuturiste, le chant de Bebel Gilberto déroule une mélodie languide avec tendresse et sincérité. © Benjamin MiNiMum/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
Live In Europe Melody Gardot
À découvrir également
Par Bebel Gilberto
Tudo Bebel Gilberto
All In One Bebel Gilberto
Tanto Tempo Bebel Gilberto
Bebel Gilberto Bebel Gilberto
Na Cara Bebel Gilberto

Playlists

Dans la même thématique...
African Rumba Various Artists
Lazare et Cécile Anne Sylvestre
Buena Vista Social Club Buena Vista Social Club
Amazones Power Les Amazones d'Afrique
Folkesange Myrkur
Les Grands Angles...
La trilogie inachevée de Bob Marley

Il y a 40 ans exactement, Bob Marley sortait son dernier album, “Uprising”, point d’orgue d’une trilogie politique (avec “Survival” et “Confrontation”) qu’il n’a jamais pu achever, fauché par le cancer en 1981. Retour sur le virage militant entrepris par le prophète jamaïcain lors des trois dernières années de sa vie.

Le monde selon Peter Gabriel

Porte-drapeau du rock progressif britannique avec Genesis, Peter Gabriel, qui fête ses 70 ans le 13 février, est devenu le champion de la world music et la figure de l’artiste engagé à travers son label Real World, la série de festivals Womad et bien sûr la protest song “Biko”, passée à la postérité via la tournée de concerts Amnesty International. Retour sur le parcours d’une pop star pas comme les autres.

Stan Getz à l’heure brésilienne

En mars 1964, le label Verve publie un chef-d’œuvre cosigné par l’Américain Stan Getz et le Brésilien João Gilberto, qui popularisera la bossa-nova aux quatre coins du monde et relancera la carrière du saxophoniste. Le disque reste encore aujourd’hui le sommet de la fusion entre jazz et musique brésilienne.

Dans l'actualité...