Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Arne Domnerus - 3+3

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

3+3

Arne Domnerus

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

3+3

Arne Domnerus

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
3+3 00:06:34

Arne Domnerus, Main Artist - Copyright Control

(C) 2015 DIN-A-BOP

2
Gone with the Wind 00:06:22

Arne Domnerus, Main Artist - Copyright Control

(C) 2015 DIN-A-BOP

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Arne Domnerus

Playlists

Dans la même thématique...
Sensurround Trio Bobo
Blue World John Coltrane
Beautiful Vinyl Hunter Ashley Henry
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
My Finnish Calendar Iiro Rantala
Les Grands Angles...
Nat King Cole, un roi pour tous

Intemporel et consensuel, dans le bon sens du terme, Nat King Cole aurait soufflé ses 100 bougies le 17 mars 2019. Pianiste raffiné et crooner satiné, il a raflé les suffrages du grand public des années 40 et 50 tout en fascinant les fans de jazz avec sa classe innée. Au pays des têtes couronnées, le roi (Cole) a bien sa place aux côtés du duc (Ellington) et du comte (Basie).

Tony Bennett, le dernier des crooners

Frank Sinatra, Dean Martin, Bing Crosby et Sammy Davis, Jr. ayant jeté l’éponge depuis des lustres, Tony Bennett sera le dernier des grands crooners. Un chanteur de charme, comme on disait au siècle dernier, dont la particularité reste une love story unique avec le jazz.

Le quartet américain de Keith Jarrett

Au début de sa dense carrière, Keith Jarrett passa sept années à expérimenter comme jamais à la tête de son quartet américain. Avec Charlie Haden, Paul Motian et Dewey Redman, le pianiste dirigera, entre 1971 et 1976, une sorte de laboratoire fou dans lequel se caramboleront hard bop, free-jazz, world et avant-garde. Une parenthèse spontanée à redécouvrir.

Dans l'actualité...