Georg Friedrich Händel - Johann Adolf Hasse - Johann Sebastian Bach Cantates pour soprano

Cantates pour soprano

Georg Friedrich Händel - Johann Adolf Hasse - Johann Sebastian Bach

Erschienen am 9. Juli 2014 bei Phoenix Edition

Künstler: Various Interprets

Genre: Klassik > Weltliche Vokalmusik > Kantaten (weltlich)

Hören Sie dieses Album im Rahmen unserer Streaming-Abonnements. Ab 9,99 € / Monat.

Hören Sie dieses Album von Georg Friedrich Händel - Johann Adolf Hasse - Johann Sebastian Bach im Rahmen Ihres Abonnements mit den Qobuz-Apps

9,99 €

Verfügbar in CD-Qualität

In den Warenkorb

Weitere Infomationen

Wiedergabe-Qualität

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 Bit - 44,1 kHz)

1.45

Webplayer

Sie hören derzeit Ausschnitte der Musik.

Streamen Sie mit Ihrem Abonnement mehr als 40 Millionen Tracks.

Ab 9,99 €/ Monat

1 Monat gratis
Details der Tracks anzeigen

Album : 1 Disc - 14 Tracks Gesamte Laufzeit : 01:06:26

    Silete Venti, HWV 242 (Georg Friedrich Händel)
  1. 1 Sinfonia

    Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  2. 2 Récitatif "Silete venti"

    Emma Kirkby, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  3. 3 Air "Dulcis amor, Jesu care"

    Emma Kirkby, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  4. 4 Récitatif "O fortuna anima"

    Emma Kirkby, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  5. 5 Air "Date serta, date flores"

    Emma Kirkby, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  6. La Gelosia (Johann Adolf Hasse)
  7. 6 Récitatif "Perdono, amata"

    Sophie Boulin, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  8. 7 Air "Bei labbri che Amore"

    Sophie Boulin, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  9. 8 Récitatif "Son reo, non mi defendo"

    Sophie Boulin, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  10. 9 Air "Giura il nocchier"

    Sophie Boulin, soprano - Cappella Coloniensis - Hans-Martin Linde, direction

  11. Non sa che sia dolore, BWV 209 (Johann Sebastian Bach)
  12. 10 Sinfonia

    Isabelle Poulenard, soprano - Hans-Martin Linde, flûte - Cappella Coloniensis - Ferdinand Leitner, direction

  13. 11 Récitatif "Non sa che sia dolore"

    Isabelle Poulenard, soprano - Hans-Martin Linde, flûte - Cappella Coloniensis - Ferdinand Leitner, direction

  14. 12 Air "Parti pur e con dolore"

    Isabelle Poulenard, soprano - Hans-Martin Linde, flûte - Cappella Coloniensis - Ferdinand Leitner, direction

  15. 13 Récitatif "Tuo saver al tempo"

    Isabelle Poulenard, soprano - Hans-Martin Linde, flûte - Cappella Coloniensis - Ferdinand Leitner, direction

  16. 14 Air "Rigetti gramezza e pavento"

    Isabelle Poulenard, soprano - Hans-Martin Linde, flûte - Cappella Coloniensis - Ferdinand Leitner, direction

Infos zur ersten Aufzeichnung:

66:31 - DDD - Enregistré le 31 mars 1985 (Händel), 8 juin 1985 (Hasse) & 8 juin 1987 (Bach) à l'Oetkerhalle de Bielefeld - Notes en français, anglais et allemand avec les textes chantés en italien avec traduction anglaise et allemande

  • Info
  • Bach n’aurait écrit qu’une seule cantate italienne, le présent Non sa che sia dolore… ou pas, à en croire quelques analystes qui doutent de la paternité de Bach. Cela dit, le langage musical indique assez clairement le maître, quand bien même le manuscrit a disparu corps et âme depuis des lustres. L’œuvre semble avoir été écrite pour les adieux d’un jeune étudiant retournant chez lui (ou, comme l’indique l’hilarante traduction du livret d’accompagnement : « le licenciement d’un jeune savant » !!!)  ; le langage polyphonique, fouillé, trahit quand bien même son Bach ou du moins son entourage le plus proche (le livret d’accompagnement : « La réalisation polyphone réussite de la cantate à quatre voix inclut tout de même l’entourage de Bach ainsi que la longue introduction concertée », sic sic sic). A vous de décider… Au moins, la cantate Silete venti de Händel (grand « créateur d’oratoires en grande distribution » selon le livret, non, je n’invente rien !), sans doute de l’époque londonienne, aux alentours de 1724, est-elle réellement de Händel.
        Enfin, Hasse, le « divin Saxon », un peu oublié de nos jours, adopte-t-il résolument le style de l’opéra italien alors très en vogue à la cour de Dresde : le texte de Metastasio sert d’argument à une bien belle musique. Curieusement, l’œuvre débute sans autre forme de procès par un récitatif d’introduction, « Perdono, amata Nice », génialement livré dans le livret par « Un récitatif introduisant un chanteur qui demande pardon sur l’affection de sa bien-aimée Nike ». Où a-t-il pompé ça ?

  • Programm
  • Georg Friedrich Händel (1685–1759)
    Silete Venti, cantate (motet) pour soprano & orchestre, HWV 242

    Johann Adolf Hasse (1699–1783)
    La Gelosia, cantate pour soprano & orchestre

    Johann Sebastian Bach (1685–1750)
    Non sa che sia dolore, cantate pour soprano, flûte, cordes & basse continue, BWV 209

    Emma Kirkby (Händel), Sophie Boulin (Hasse) & Isabelle Poulenard (Bach), soprano
    Hans-Martin Linde, flûte
    Cappella Coloniensis
    Direction Hans-Martin Linde & Ferdinand Leitner (Bach)

    logo qobuz Warum Musik bei Qobuz kaufen?

    Streamen oder downloaden Sie Ihre Musik

    Sie können Alben oder Tracks einzeln kaufen oder unseren gesamten Katalog im Rahmen unserer Streaming-Abonnements in hoher Audioqualität streamen.

    Wählen Sie ein Format

    Sie können aus einer Vielzahl von Formaten (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) jenes wählen, das Ihren Ansprüchen entspricht.

    Kein DRM

    Die von Ihnen gekauften Musikdateien gehören Ihnen ohne jegliche Nutzungsbeschränkung. Sie können Sie sooft herunterladen, wie Sie möchten.

    Hören Sie die von Ihnen gekaufte Musik mit unseren Apps

    Installieren Sie die Qobuz-Apps für Smartphones, Tablets und Computer und hören Sie Ihre Musikeinkäufe immer und überall.

    Jetzt entdecken

    Zum selben Thema

    Das Genre

    Klassik im Magazin

    Mehr Artikel

    Aktuelles

    Mehr Artikel