Émotion, rêve, poésie...

Le nouvel album de la grande Magdalena Kožená...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 3 juin 2012
Réagir
Qobuz

Pour son nouvel album intitulé Love And Longing, Magdalena Kožená a réuni des œuvres signées Ravel (Shéhérazade), Dvorák (Chants bibliques) et Mahler (les Rückert Lieder). Aux côtés du Berliner Philharmoniker dirigé par monsieur (alias Simon Rattle), la mezzo-soprano tchèque, anti-diva par excellence, enchaine ces pièces avec une réelle grâce, merveilles dont le fil conducteur ne sont autre que les émotions humaines, la poésie et le rêve. Dans Shéhérazade, Ravel transporte le mélomane dans le décor des Mille et une nuits, avec des mélodies riches en couleurs, aux sonorités qui évoquent des décors à la fois exotiques et familiers. Composés quasiment en même temps, les cinq Lieder sur des poèmes de Friedrich Rückert de Gustav Mahler font écho à Shéhérazade, par leur côté contemplatif, qui constitue un nouveau chapitre dans la production vocale de Mahler. Enfin, Kožená interprète dans sa langue maternelle les Chants Bibliques de Dvorák, avec une sincérité profonde et une réelle émotion. Elle explique le rapport qu’elle entretient avec toutes ces œuvres :

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters