Catégories :

Joni Mitchell se lâche…

Dans un entretien au Los Angeles Times, la songwriteuse canadienne a violement attaqué Bob Dylan mais aussi Janis Joplin, Grace Slick et Madonna ! Ambiance.

Par Marc Zisman | Actualité | 28 avril 2010
Réagir
Qobuz

On ne pourra pas reprocher à Joni Mitchell de garder sa langue dans sa poche… Dans une interview accordée au Los Angeles Times, l’immense songwriteuse canadienne s’est est vertement prise à plusieurs de ses confrères, Bob Dylan en tête. L’intervieweur ayant pointé le fait qu’ils avaient en commun, Dylan et elle, d’avoir changé de nom, Joni Mitchell a répliqué : « Bob n’est pas authentique du tout. C’est un plagiaire et son nom comme sa voix sont faux ! Tout ce qui concerne Bob n’est que déception. Nous sommes comme le jour et la nuit tous les deux. »

Ces accusations de copieur font sans doute référence à une controverse de 2006 autour de Modern Times. A l’époque, certains critiques avaient noté que de nombreuses paroles de cet album de Bob Dylan semblaient provenir des écrits du poète confédéré Henry Timrod. Le songwriter, grand aficionados de tout ce qui touche à la Guerre de Sécession, n’avait signalé aucune référence à Timrod dans les notes de pochette…

Dans cette même interview, Joni Mitchell a également attaqué certains de ses contemporains comme Grace Slick, la grande chanteuse du Jefferson Airplane, et également Janis Joplin, déclarant que toutes deux, durant leur âge d’or, ne faisaient que coucher avec tout le reste de leur groupe et finissaient les soirées ivres mortes…

La chanteuse canadienne désormais âgée de 66 ans ne s’est pas arrêtée là et s’est attaqué ensuite au dossier Madonna, critiquant son influence culturelle. « Les Américains ont décidé de devenir stupides et superficiels depuis 1980. Madonna est comme Néron : tout a basculé avec elle. »

Dans ce tsunami de bave, une légère éclairci, madame Mitchell ? Jimi Hendrix est le seul à ressortir grandi de cet entretien accordé au Los Angeles Times, la songwriteuse déclarant qu’il était le type le plus doux qu’elle ait rencontré…

Le site de Joni Mitchell

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters