Catégories :

Chailly / Beethoven : la totale !

A la tête du Gewandhausorchester Leipzig, le chef italien Riccardo Chailly dirigera à Pleyel toutes les symphonies de Beethoven, une intégrale mise en miroir avec cinq créations de compositeurs de notre temps.

Par Clotilde Maréchal | Concerts, festivals et tournées | 26 septembre 2011
Réagir
Informations pratiques

Dates : du 22 octobre 2011 au 31 octobre 2011

Région : Île-de-France

Département : Paris (75)

Ville : Paris

Du 22 au 31 octobre, Riccardo Chailly est à Paris, à la tête du Gewandhausorchester Leipzig pour une intégrale des symphonies de Beethoven un peu particulière… Samedi 22 octobre, à 20h, les hostilités commenceront par la Symphonie n°2 de Beethoven, suivie de Ritratto di musico création de Carlo Boccadoro, avant de s’achever par la Symphonie n°5 de Beethoven.

Le lendemain, dimanche 23 octobre, à 16h, Chailly entamera son concert par la création de Bann. Bewegung.mit Beethovens erster de Steffen Schleiermacher. Il se lancera ensuite dans la Symphonie n°1 puis la Symphonie n°7 de Beethoven. Au programme du samedi 29 octobre, à 20h00, la création de la Grand Barcarolle de Colin Matthews, suivie de la Symphonie n°8 et la Symphonie n°3 "Eroica" de Beethoven. Dimanche 30 octobre, à 16h00, le Gewandhausorchester Leipzig donnera d’abord la Symphonie n°6 "Pastorale" de Beethoven, suivie de la création d’Upon One Note pour orchestre de Bruno Mantovani et de la Symphonie n°4 de Beethoven.

Ce grand cycle s’achèvera donc lundi 31 octobre, à 20h, avec la création de Paraphrase sur le début de la neuvième symphonie de Beethoven de Friedrich Cerha et la Symphonie n°9 "Hymne à la joie" de Beethoven pour laquelle Riccardo Chailly et le Gewandhausorchester Leipzig seront épaulés par le Chœur de Radio France dirigé par Matthias Brauer, avec la soprano Christiane Oelze, l’alto Annely Peebo, le ténor Kor-Jan Dusseljee et le baryton Thomas E. Bauer.

Projet phare de la saison 2011-2012 de la Salle Pleyel, cette intégrale des symphonies de Beethoven que propose Riccardo Chailly sera pour le moins originale. A la tête du Gewandhausorchester Leipzig, admirable orchestre dont la sonorité reste inégalée dans ce répertoire, le maestro transalpin relèvera un défi majeur : l'exécution du cycle complet de ces symphonies, mis en miroir avec cinq créations de compositeurs de notre temps. En cinq concerts, le public parisien découvrira donc cinq compositeurs de cinq nationalités différentes : Carlo Boccadoro, Steffen Schleiermacher, Colin Matthews, Friedrich Cerha et Bruno Mantovani.

Né à Milan, dans une famille de musiciens, Riccardo Chailly apprend la composition avec son père Luciano. Il fait ses débuts de chef d'orchestre, à 14 ans, avec I Solisti Veneti à Padoue et devient l'assistant de Claudio Abbado à la Scala, où il débute comme chef en 1978. De 1982 à 1989, il est chef principal de l'Orchestre symphonique de la Radio berlinoise (RSO Berlin), puis principal chef invité de l'Orchestre philharmonique de Londres (1982 à 1985), Directeur musical du Teatro Comunale de Bologne (1986 à 1994).

Chailly dirige l'Orchestre symphonique de Milan Giuseppe Verdi (1999 à 2005), et, depuis 2005, est Generalmusikdirektor à Leipzig, Kapellmeister de l'Orchestre du Gewandhaus et directeur musical de l'Opéra. En tant que chef invité, il a dirigé des concerts de l'Orchestre philharmonique de Berlin, l'Orchestre philharmonique de Vienne, l'Orchestre symphonique de Londres, le Philharmonique de New York, l'Orchestre symphonique de Chicago, l'Orchestre de Cleveland ou encore l'Orchestre de Philadelphie et des représentations à l'Opéra royal de Covent Garden, au Metropolitan Opera, à l'Opéra d'État de Bavière et au Festival de Salzbourg. Au disque, le Milanais est on ne peut plus productif avec à son compteur plus de 80 enregistrements, dont une dizaine d’opéras !

Le site de la Salle Pleyel

Le site Riccardo Chailly

Le site du Gewandhausorchester Leipzig

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters