Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Prabhu Edouard, entre Paris et Calcutta

Le premier album solo du percussionniste franco-indien...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 14 novembre 2016
Réagir
Qobuz

Au sud de l’Inde, les Kôlams sont des motifs géométriques éphémères, colorés et dessinés à l’entrée des maisons, sur les chemins de terre ou d’asphalte pour accueillir les hommes et les dieux. Kôlam est justement le titre du premier album du percussionniste Prabhu Edouard qui dessine de ses mains de maître les contours d’une musique colorée et raffinée. Enregistrée à Paris, Leeds, Bombay et Calcutta, cet univers métissé et voyageur reflète à la perfection le parcours riche et atypique du musicien entouré ici d’une équipe de virtuoses éclectiques. Le Franco-indien ayant travaillé avec des épées nommées Hariprasad Chaurasia, Lakshmi Shankar, Nguyên Lê, Joachim Kühn, Jordi Savall, Vincent Segal ou bien encore Magic Malik slalome sur cet album entre musique traditionnelle, chant du Bengale, séquence bollywoodienne, bifurcation gnawa ou japonisante et plein d’autres sensations. Un disque envoûtant au sens propre du terme.









Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters