Kurt Vile : « Je me dirige vers les racines de la country et du rock. »

Rencontre avec le plus classique et le plus cool des rockers indé...

Par Marc Zisman | Vidéos | 15 novembre 2018
Réagir
Qobuz

Album après album, Kurt Vile est devenu une sorte de gourou du rock indé américain. Avec sa moue un brin Droopy, le chevelu trentenaire a imposé sa voix désabusée, comme le firent à d’autres moments et dans des styles assez éloignés des Leonard Cohen ou des J Mascis de Dinosaur Jr.… Lorsqu’on s’appelle Kurt Vile, même orthographié ainsi, mieux vaut assurer niveau plume. Pas la peine de se lancer dans un vain banc d’essai comparatif – Weill vs. Vile – entre le mythique compositeur de L'Opéra de quat'sous et le songwriter de Philadelphie.

Avec Bottle It In, son septième album, il livre du toujours aussi bon folk rock laid back, influencé par Crazy Horse, Tom Petty, Bob Dylan, Bruce Springsteen et Dinosaur Jr., et passé à la moulinette lo-fi. Une version alternative du classic rock pour laquelle Kurt Vile signe des chansons aussi tristes que drôles assez intemporelles. Le temps d’une interview, il revient sur ce nouvel album, sur sa collaboration avec son alter ego australien Courtney Barnett et sur sa passion pour la country music.



ECOUTEZ BOTTLE IT IN DE KURT VILE SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters