Orchestre d'Auvergne 2014-2015, c’est parti !

Les 2 et 3 octobre, l’Orchestre d'Auvergne lancera sa saison 2014-2015 en invitant Andreï Korobeinikov et Frédéric Lodéon.

Par Clotilde Maréchal | Concerts, festivals et tournées | 18 septembre 2014
Réagir
Qobuz

Jeudi 2 et vendredi 3 octobre à 20h00, la scène de l’Opéra-Théâtre de Clermont-Ferrand accueillera l’Orchestre d'Auvergne pour deux soirées exceptionnelles lançant la saison 2014-2015 de la phalange locale. Deux invités seront les vedettes de ces deux soirées : au piano, le jeune virtuose russe Andreï Korobeinikov qui interprétera Les Quatre tempéraments, thème avec quatre variations pour piano et orchestre à cordes, de Paul Hindemith, et Frédéric Lodéon qui mènera avec son habituelle maestria la présentation de la soirée.

Au programme de ce festin de rentrée, des œuvres d’Hindemith donc mais aussi, Bach (Contrapunctus XIV pour cordes d'après l'Art de la Fugue – arrangement Kalevi Aho), Beethoven (Prélude et Fugue en Fa Majeur pour cordes) et Richard Strauss (Métamorphoses, étude pour 23 cordes solistes).

La venue d’Andreï Korobeinikov à Clermont-Ferrand est un véritable événement. Né à Dolgoprudny au nord de Moscou le 10 juillet 1986, le pianiste qui monte, qui monte, qui monte se produit dans plus de vingt pays et remporte plus de vingt concours nationaux et internationaux, notamment le Concours International Scriabine en 2004, ainsi que celui de Rachmaninov de Los Angeles en 2005 pour lequel il reçoit également le Prix du public. Ce jeune virtuose sort du Conservatoire de Moscou à seulement 19 ans avec la distinction spéciale du Meilleur musicien de la décennie.

Andreï Korobeinikov - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


En 2005, Korobeinikov poursuit ses études au London Royal College of Music, grâce à une bourse de G.& J. Simmonds Scholarship. En 2006, le pianiste fait ses débuts en France au Festival de La Roque d’Anthéron, puis aux Folles Journées de Nantes, Rio de Janeiro et Tokyo. En janvier 2007, il se produit pour la première fois à Londres sous la baguette de Vladimir Ashkenazy pour exécuter le Deuxième concerto de Rachmaninov. Il est aujourd’hui régulièrement invité à travers le monde : Festival Radio France de Montpellier, Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, Auditorium du Louvre à Paris, Wigmore Hall et Chipping Campden de Londres, Festival de Gstaadt, Grande Salle Tchaïkovski de Moscou, Washington Performing Arts Center,… Il se présente également en musique de chambre avec des musiciens de renom tels qu’Henri Demarquette, Dmitri Makhtin, Boris Berezovsky, Alexandre Kniazev…

En outre, son talent exceptionnel s’exprime dans plusieurs domaines. À 17 ans, Andrei Korobeinikov obtient un diplôme d’avocat de l’Université Européenne de droit de Moscou avec les félicitations du jury et publie plusieurs ouvrages juridiques, notamment sur le droit de la propriété intellectuelle. Ces dernières années, il a développé une vraie passion pour la composition et a présenté ses œuvres dans plusieurs de ses récitals.

En 2008, Korobeinikov enregistre donc ce fameux disque consacré à Scriabine chez Mirare. L’année suivante il proposera un disque Beethoven et, en janvier 2012, un consacré à Chostakovitch où il s'illustre aux côtés de l'Orchestre de Lahti et Okko Kamu dans un programme en lien direct avec ses origines. Très attendu le mois prochain, son nouvel album qui paraitra chez Mirare et qu’il consacre aux Etudes de Scriabine.

Roberto Forés Veses - © www.robertofores.com


Sous la baguette impeccable de Roberto Forés Veses, directeur musical et artistique de l'Orchestre d'Auvergne depuis 2012, ce moment musical cheminera des premiers classiques aux ultimes romantiques dans l'écrin de l'Opéra-Théâtre… Né en Espagne à Valencia, Roberto Forés Veses étudie la direction d'orchestre à l'Accademia Musicale Pescarese et à l'Académie Sibelius d'Helsinki où il obtient son diplôme de direction d'orchestre sous la tutelle de Leif Segerstam. En 2006, il sort lauréat à l'unanimité du concours de direction d'orchestre d'Orvieto en Italie avec un Prix spécial du jury. L’année suivante, il devient également lauréat du concours Evgeny Svetlanov au Luxembourg. Ce nouveau succès lui apporte de futurs engagements avec le Théâtre du Bolchoï, le Teatro Regio de Torino, l'Opera de Nice, l'Orchestre National de Montpellier, l'Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi, le Hague Residentie Symphonic Orchestra, and le New Russian State Symphony Orchestra.

Preuve de son éclectisme, le maestro espagnol est aussi à l'aise dans le répertoire symphonique que dans l'opéra. En 2008, il fait ses débuts au Teatro Regio de Torino avec Salome et l'Elisir d'amore et au Bolchoï avec Macbeth. En France, il dirigera également Il viaggio a Reims dans plusieurs opéras, la Cenerentola à Avignon et à Vichy et Lakmé à Rouen. Il a également dirigé La Finta Gardiniera au Svenska Teatern d'Helsinki, La Bohème à l'Orvieto Opera Festival… Roberto Forés Veses a dirigé de nombreux orchestres tels que l'Orchestre National de Lyon, l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Prague Philharmonia, le Spanish Radio Orchestra, le St Petersbourg Symphony Orchestra, le Moscow City Symphony - Russian Philharmonic, le Hong Kong Sinfonietta, l'Orquesta de Valencia, l'Orquesta Sinfónica de Galicia, le Asturias Symphony Orchestra, l'Orchestre de l'Opéra de Rouen, l'Orchestre de l'Opéra de Saint-Étienne, l'Orquesta Filarmónica de Málaga, l'Orquesta de Córdoba, le Navarra Symphony Orchestra, le Sinfonia Finlandia… En tant que chef principal de l'Orquesta Clásica de Valencia, il a dirigé des productions telles que Amahl and the Night Visitors et Cosi fan tutte, organisé par Arte Opéra Productions…

Le site de l'Orchestre d'Auvergne

Le site d’Andreï Korobeinikov

Le site de Roberto Forés Veses



À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters