Les vitamines des Chorégies d'Orange

Une fois encore ce sont bien aux Chorégie d'Orange que l’opéra s'installera pour occuper le centre du monde le temps d'un mois d'été qui s'annonce décidément très chaud.

Par Antoine Roché | Concerts, festivals et tournées | 27 juin 2016
Réagir
Qobuz

Les Chorégies d’Orange n’ont pas pris une ride depuis leur création en 1869… Remis à neuf en 1971, le festival d'opéra met depuis chaque été l'art lyrique à son aise. Du 9 juillet au 6 août 2016, les Chorégies endossent comme tous les ans le costume du plus haut lieu du lyrisme à travers le monde. Le mur gigantesque de 37 mètres de haut du théâtre romain permet d’assister à des représentations particulièrement travaillées. Entre spectacle vivant de toute beauté et voix puissantes, les Chorégies d’Orange accueillent la musique dans une ambiance digne des arènes antiques…

Le théâtre antique d'Orange - © Choregie.fr


Un opéra en trois actes, un prologue qui vous tiendra en haleine, la narration tirée de La Dame aux camélias… C’est bien La Traviata qui va faire vibrer les planches le 3 et le 6 août. La scénographie est assurée par Diego Mendez Casariego et la direction musicale par le prodige italien Daniele Rustioni. Avec l’Orchestre national de Bordeaux-Aquitaine pour assurer les parties instrumentales, la voix soprano colorature de l’Allemande Diana Damrau et celle de la mezzo-soprano Ahlima Mhamdi seront sublimées.



Tout l’Orchestre Philharmonique de Radio France répondra présent et sera dirigé à la baguette par Mikko Franck. Lui qui a parcouru le monde et a déjà dirigé Don Giovanni, La Bohème ou Parsifal sera cette fois responsable d’animer Madame Butterfly de Puccini. Les étoiles venues des quatre coins du monde se sont données rendez-vous : Marie-Nicole Lemieux, Ermonela Jaho, Valentine Lemercier ou encore Bryan Hymel… Habituée du festival, Nadine Duffaut, qui a déjà participé aux Chorégies 2008, 2011, 2012 et 2014, sera encore une fois présente pour mettre en scène cet opéra qui s’annonce de toute beauté.

Autre temps fort de cette édition 2016, une soirée 100% américaine consacrée à deux des plus grands compositeurs d'outre-Atlantique : Leonard Bernstein et George Gershwin. Pour revisiter des extraits de Candide, West Side Story, Rhapsody In Blue ou bien encore An American In Paris, le chef Fayçal Karoui dirigera l'Orchestre Philharmonique de Marseille épaulé par la soprano Julie Fuchs, le ténor Benjamin Bernheim et le pianiste Nicholas Angelich.

Le Requiem de Verdi sera animé de manière originale puisque ce sont des œuvres du grand dessinateur Philippe Druillet (Nosferatu, Lone Sloane…) qui seront projetés sur l’immense mur à l’aide de mapping. Enfin, les Révélations classiques de l’Adami (Éloïse Bella Kohn, Julien Szulman, Lomic Lamouroux…) seront elles aussi sur scène à Orange pour des concerts très attendus.

Écoutez ici la playlist du festival sur Qobuz.

Retrouvez ici le site du festival et l'ensemble de sa programmation.

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters