Musique en balade : écouteurs sans fil Apple AirPods vs Pioneer Rayz Plus compatibles Lightning !

Par Philippe Daussin | Qobuz & Vous | 19 novembre 2017
Réagir
Qobuz

Une confrontation, un duel, un face à face, un match, ou encore, plus spécifiquement technique, un comparatif, les termes ne manquent pas lorsque l'on met deux adversaires (ou plus) en présence les uns des autres afin d'en cerner les personnalités, les points forts et les points faibles, et, si cela s'avère possible, de les départager.

Ce genre de joute n'est pas habituel chez Qobuz, pour ne pas dire extrêmement rare, mais nous savons que les amateurs aiment, les constructeurs moins, et si nous le faisons ce jour c'est parce que nous nous trouvons en présence de deux produits phares aux tarifs comparables (et élevés, légèrement moins de 180 €) et visant un même segment : les amateurs de musique branchés, impénitents et technophiles.

A ma droite, le spécialiste du produit Hi-Tech innovant et design, Apple, avec des écouteurs sans fil présentés dans un petit boîtier de rangement assurant aussi leur recharge pour une autonomie totale de plus de 24 heures et appelés AirPods.

A ma gauche, les écouteurs Rayz Plus d'allure on ne peut plus classique, à liaison Lighning, et conçu par un géant japonais de la Hi-Fi pas né de la dernière averse et qui sait faire du son de qualité, et aussi des casques, et ceci depuis des lustres, nous voulons parler de Pioneer.

Commençons par les présentations et donc par le spécialiste de la chose, ou plutôt du show, Apple et ses AirPods.

La révolution invisible, rien que ça, nous dit Apple. C'est vrai que les petites bêbêtes, pour se passer de fil, ont dû embarquer une véritable intelligence artificielle sous la forme d'une puce microscopique développée par Apple lui-même et baptisée W1 (V1 était déjà déposé).


Ceux qui sont courageux et qui aiment lire joueront de la molette de leur souris et scolleront allègrement dans la page de présentation de la dernière merveille de la technologie Apple, les autres n'en auront même pas besoin et pourront directement se reposer en regardant deux vidéos, dont une présentation des AirPods, plutôt sympa et de courte durée, et un film-show en cinémascope de près de deux heures (!) sur l'Événement spécial Apple du 7 septembre 2016, où on se contentera de regarder des images sans rien apprendre si on n'est pas anglophone.

Force est de reconnaître que la marque à la pomme croquée sait y faire pour réaliser de beaux et tentants objets technologiquement avancés pour libérer l'amateur avisé des contraintes d'utilisation. Bref, le plaisir des yeux allié à l'ergonomie, c'est son truc.


Pour coupler les AirPods avec votre iPhone, votre iPad ou encore votre Mac, et même votre Apple Watch, rien de plus simple, vous appuyez sur le bouton de leur boîtier de rangement et il apparaissent ensuite dans les périphériques Airplay, mais se contentent du Bluetooth A2DP avec codage AAC (Advanced Audio Codec, bien inférieur à l'aptX).


Une fois n'est pas coutume chez Apple, les AirPods peuvent aussi être couplés en Bluetooth avec des appareils d'autres marques, et ils réagissent au double tapotement en mettant Foobar2000 en pause, comme nous l'avons essayé, mais il semblerait que ce soit tout.

Leur mise en place dans les oreilles est détectée automatiquement par des capteurs infrarouge et la lecture de musique se met en pause dès qu'on retire ne serait-ce qu'un seul des écouteurs : c'est magique !


Un accéléromètre vocal indique à la puce W1 des AirPods que l'on est en train de parler tandis que des micros captent les bruits extérieurs afin qu'ils soient filtrés et qu'un double tapotement rapide sur l'un ou l'autre des écouteurs coupe le son et déclenche automatiquement Siri qui laisse tomber et remet la musique si vous ne lui avez pas demandé quelque chose dans les secondes qui suivent.

Venons-en maintenant au son.

Apple nous parle d'un son inouï.
Pour sûr, nous, à Qobuz, on n'en avait pas encore entendu d'aussi mauvais !

Notre bien aimé The Wall de Pink Floyd est quasiment méconnaissable, maigrelet, tout au plus un muret mais jamais de la vie un mur ! Si les impacts de grave restent assez convaincants quand ils sont seuls, ça se gâte assez vite quand les choses se compliquent un peu et le son devient criard (aïe les voix d'enfants du fameux Another Brick In The Wall !), embrouillé, sans grand relief et il n'y a guère que certaines voix qui arrivent plus ou moins à sortir leur épingle du jeu. Inutile d'en rajouter, allez écouter par vous même et vous verrez.

Donc, les AirPods, pour la frime, oui, pour la musique, tout du moins telle qu'on l'entend chez Qobuz, non !


Avec son fil à la patte et son connecteur Lightning, le Rayz Plus de Pioneer ne verra pas sa qualité sonore limitée par le faible débit du Bluetooth associé au codage AAC tout en offrant une ergonomie très appréciable ainsi qu'une application, My Rayz, permettant divers paramétrages (en particulier le Smart Button de sa télécommande), des égalisations et également d'utiliser Siri.


Son câble est équipé, à proximité du connecteur Lightning, d'un tout petit boîtier permettant de brancher un câble standard Lightning USB et ainsi de recharger son iPhone ou son iPad en écoutant de la musique (c'est le premier écouteur Lightning à disposer de cette fonctionnalité), mais aussi d'autoriser un dialogue avec un ordinateur via la prise USB.

Il dispose également d'une correction active de bruit qui peut être calibrée (cette fonctionnalité peut être affectée au Smart Button) et coupe automatiquement le son lorsque l'on retire les deux écouteurs.

Et enfin, et surtout, le Rayz Plus offre une qualité sonore incomparablement supérieure à celle de son concurrent et on peut enfin écouter The Wall de Pink Floyd sans grincer des dents et avoir mal aux oreilles, en prenant soin de choisir les bouchons qui s'adaptent bien aux conduits des oreilles, optimisant ainsi le rendu des graves. On bénéficie ainsi d'une restitution sonore de qualité, homogène, détaillée avec des aigus bien piqués, et ne saturant pas, même en étant proche du volume maximum, et tenant très bien la route dans le grave.

Bravo à Pioneer pour cette réalisation ne sacrifiant pas la qualité musicale sur l'autel du modernisme et qui peut être acquise en quatre finitions, dont deux spécifiques disponibles uniquement chez Apple.

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters