QIBUZ / Lundi 8 juillet 2013

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !

Qibuz Lundi | 8 juillet 2013
Réagir
Qobuz






Amy au musée !

Le Jewish Museum de Camden à Londres propose jusqu’au 15 septembre une exposition consacrée à la jeunesse d’Amy Winehouse. Deux ans après la mort à 27 ans de la soul sister britannique, la manifestation intitulée Amy Winehouse : A Family Portrait propose un coup de zoom sur son enfance, son adolescence, sa vie de famille et ses souvenirs de petite fille élevée dans le judaïsme. Initiée par Alex, frère de la défunte, et Riva, sa belle sœur, l’exposition propose divers objets lui ayant appartenu et de nombreuses photographies inédites. Dans un communiqué, Abigail Morris, directrice du Jewish Museum, a déclaré qu’« Amy Winehouse était une chanteuse immensément talentueuse, iconique et source d'inspiration, et c'était une jeune fille juive du nord de Londres. Cela va de soi que le Jewish Museum, situé dans le quartier de Camden Town qu'elle chérissait, soit l'endroit où l'on retrace son histoire».






Les Eurockéennes cassent la baroque !

Avec environ 127.000 visiteurs en quatre jours, les Eurockéennes de Belfort ont enregistré un record d'affluence. La 25e édition du festival s'est achevée dimanche 7 juillet avec un concert de Blur. Pour ce quart de siècle, les Eurockéennes sont passées avec succès de trois à quatre jours. « Le pari des quatre jours a été gagné, avec beaucoup de monde, une belle ambiance et une bonne programmation. C'est une consécration de l'esprit du festival », a déclaré son président Jean-Marc Pautras. « Pour les 25 ans, nous ne voulions pas une tête d'affiche qui écrase tout le reste de la programmation, mais nous avons proposé une programmation simple et cohérente, dans l'esprit du festival », a expliqué pour sa part le directeur des Eurockéennes, Jean-Paul Roland. Avant Blur, cette édition 2013 a notamment accueilli un grand nombre de Français parmi lesquels Fauve, Lou Doillon, La Femme, -M-, Mesparrow, Gesaffelstein, Mass Hysteria, Phoenix, Pedro Winter, Kavinsky ou bien encore Cassius. Selon les organisateurs, les Eurockéennes, dont l'équilibre budgétaire se situait à environ 90.000 entrées sur les quatre jours, devraient être en excédant. En 2013, le budget du festival s'est élevé à 6,7 millions d'euros, dont 10% financés par les subventions publiques, 75% par la billetterie et 25% par le mécénat, le sponsoring et les recettes publicitaires.






Julien Clerc en Israël

Malgré un appel au boycott, Julien Clerc s’est bien produit hier soir sur la scène de l'Opéra National d'Israël, accompagné de l'Orchestre Symphonique de Tel Aviv. Lors de concerts du chanteur à Londres, Paris et Nîmes, des membres de l’association pro-palestinienne BDS (Boycott Desinvestissement Sanctions) avaient manifesté pour le pousser à boycotter l’état hébreux. « Ces pressions m'ont surpris, mais ne m'ont pas vraiment choqué, car ce n'était pas agressif », a expliqué Julien Clerc à l'AFP. Ambassadeur de bonne volonté au Haut Commissariat des Nations Unies chargé des réfugiés), depuis dix ans, le chanteur a dit s'être assuré auprès de l'agence qu'elle ne voyait aucun inconvénient à ce qu'il se produise. « Tous les grands artistes sont venus en Israël et ce n'est pas leur vocation de régler les problèmes », a-t-il ajouté, précisant qu'il serait « heureux de pouvoir jouer pour les Palestiniens ». Julien Clerc a souligné son intention de véhiculer un « message d'amour » et esquivé toute allusion au conflit israélo-palestinien lors de ses entretiens avec la presse. « Je suis invité à chanter et je viens pour chanter », a-t-il insisté, se contentant d'exprimer l'espoir que tous puissent un jour « vivre ensemble… Venir dans ce pays, c'est avant tout une façon de faire vivre la francophonie, qui ne doit pas rester un vain mot ».






Chris Kelly, la drogue m’a tuer

Un bureau d’investigation médicale a confirmé que Chris Kelly, ex moitié du célèbre duo ado rap des années 90 Kris Kross, était décédé d’une overdose de drogue. Un test de dépistage a révélé la présence de plusieurs drogues dans l’organisme du chanteur lors de sa mort, le 1er mai dernier à l’âge de 34 ans, a déclaré Betty Honey du bureau d’expertise médicale de Fulton County. Des ambulanciers avaient trouvé Kelly inanimé sur un canapé dans sa maison d’Atlanta. Ils ont tenté en vain de le réanimer. Sa mort a été constatée un peu plus tard à l’hôpital... Un rapport de police indique que la mère du défunt rappeur avait avoué aux enquêteurs que son fils consommait allègrement cocaïne et héroïne.






Peter Gabriel et Dieu

Silencieux au disque depuis plus de cinq ans, Peter Gabriel vient d’enregistrer de nouvelles chansons pour le film Words With Gods. Il s’agit de ses premiers titres depuis Down To Earth qu’il avait signé pour le film Wall-E des studios Pixar. Le chanteur qui avait aussi composé quelques morceaux pour des films de Martin Scorsese et Phillip Noyce, n’a pas sorti de véritable nouveau disque depuis Up en 2002. Paru en 2011, l’opus New Blood avait réuni des réorchestrations de ses anciennes chansons. Attendu sur les écrans en 2014, le film Words With Gods est en fait une anthologie de neuf courts-métrages axés autour de la religion et la spiritualité, signés notamment par Mira Nair, Guillermo Arriaga et Hideo Nakata. Peter Gabriel se produira cet automne sur scène à l’occasion du 25ee anniversaire de son album So.






Lou Reed, à l’eau quoi !

Ce début d’été n’est pas des plus clément pour Lou Reed… Le chanteur âgé de 71 ans a été hospitalisé pour une sévère déshydratation. Il a ensuite quitté le Southampton Hospital de Long Island en ambulance pour rejoindre son domicile. Le mois dernier déjà, sa femme la chanteuse Laurie Anderson avait rendu public la transplantation du foie subit par l’ancien leader du Velvet Underground. En juin dernier, un Lou Reed assez affaibli déjà s’était produit au Cannes Lions International Advertising Festival.






Une étoile nommée Aznavour

Lors d’une cérémonie officielle, l'Arménie a dévoilé une étoile posée à Erevan en l'honneur de Charles Aznavour. « Cher et adoré Charles nous dévoilons cette étoile qui porte ton nom et symbolise un grand Arménien et un grand artiste », a déclaré au chanteur français d'origine arménienne âgé de 89 ans, le ministre arménien des Affaires étrangères Edouard Nalbandian. De son vrai nom Aznavourian, le chanteur est né à Paris le 22 mai 1924 dans une famille arménienne, avant de devenir une légende vivante de la chanson française, et l'une des plus célèbres vedettes internationales d'origine arménienne. Pour ses 80 ans, Charles Aznavour avait été nommé « héros national » de l'Arménie par le président de l'époque, Robert Kotcharian. En 2001, une place d'Erevan avait même été baptisée à son nom, avec une statue à son effigie ! En décembre 2008, le chef de l'État, Serge Sarkissian, lui avait également conféré la citoyenneté arménienne.





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters