QIBUZ / Lundi 3 novembre 2014

Indiscrétions, confidences, relectures, révélations et news : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 3 novembre 2014
Réagir
Qobuz






Gilmour bientôt en solo

Le nouveau Pink Floyd, The Endless River, n’est pas encore sorti (plus que quelques-jours à patienter mais vous pouvez déjà pré-commander ce Graal en HD 24 bits dès aujourd’hui !) que David Gilmour vient d’annoncer la parution en 2015 de son prochain album solo. Le guitariste du Floyd n’avait pas enregistré en solitaire depuis On An Island paru en 2006. Il a donné l’information dans une interview accordée au magazine Rolling Stone. « Certains titres sont encore à l’état d’ébauche et d’autres doivent être repensés. En tout cas j’espère sortir ça l’année prochaine », a-t-il précisé, ajoutant qu’une tournée solo devrait alors suivre dans la foulée…






Marvin Gaye: 1. Robin Thicke/Pharrell Williams: 0

La famille de Marvin Gaye a gagné une manche dans le litige qui l'oppose à Robin Thicke et Pharrell Williams, qu'elle accuse d'avoir plagié une célèbre chanson de la légende du label Motown avec leur tube Blurred Lines. Selon l’AFP, un juge fédéral américain a en effet rejeté la demande des deux interprètes d'invalider la plainte des enfants de Marvin Gaye. Cette décision ouvre la voie à un procès qui doit s'ouvrir à Los Angeles en février prochain. Les deux parties ont fait intervenir des experts qui ont examiné à la loupe la structure musicale de Blurred Lines et de Got To Give It Up. « Il y a de vraies questions sur la similarité intrinsèque de ces œuvres » qu'il revient « à un jury de trancher », a écrit le juge. Blurred Lines, l'un des plus gros hits de 2013, était déjà un titre controversé en raison de ses paroles taxées de misogynie. Thicke avait admis lors d'une audience mi-septembre ne pas être l'auteur de la chanson, affirmant qu'elle avait été composée par Pharrell Williams. Pas certain que ce dernier soit très… happy ? En tout cas, les similitudes entre les deux titres sont passablement flagrantes. La preuve :






Un troisième Echo Klassik pour Netrebko

Anna Netrebko a reçu le prestigieux prix Echo Klassik. Décerné depuis 1994 par la Deutsche Phono-Akademie, il figure parmi les récompenses musicales les plus prestigieuses. « Anna Netrebko n'est pas seulement la cantatrice la plus connue, mais aussi la plus importante de notre époque. Je ne pense pas qu'il existe une autre chanteuse dotée d'un tel charisme », a déclaré Rolando Villazón, maître de cérémonie de la soirée de remise de prix qui s’est produit à de nombreuses reprises aux côtés de la diva russe. Après 2004 et 2005, c'est la troisième fois que Netrebko est lauréate de ce prix. Cette année, elle est récompensée pour son album Verdi. Les pianistes russes Igor Levit (soliste de l'année) et Daniil Trifonov (jeune talent de l'année) ont également été récompensés pour cette édition 2014. Enfin, Felix Klieser a reçu le prix dans la catégorie Récompense d'honneur.






Wayne Static au paradis

Wayne Richard Wells alias Wayne Static, leader du groupe californien de néo-métal Static-X, est décédé le 1er novembre 2014 à l’âge de 48 ans. Aucune raison officielle n’a pour l’instant été donnée mais la rumeur comme des commentaires de ses proches évoquent une possible overdose… Fondé en 1994, Static-X avait plafonné aux sommets de charts metal en 1999 avec leur premier album Wisconsin Death Trip. Cinq autres albums suivront tout au long des années 2000. Il réalisera par la suite divers enregistrements solo. Vers 1987, Wayne Static avait joué avec Billy Corgan, future leader des Smashing Pumpkins, au sein du groupe Deep Blue Dream. Apprenant la mort du chanteur, le leader des Smashing Pumpkins a tweeté : « C’était un vrai gentleman qui aimait la musique (Kiss, et Ace en particulier). Il avait même peint le logo de Kiss sur sa voiture. »






Que lit le Boss ?

Maintenant que la France entière sait que Fleur Pellerin n’a ni lu Modiano, ni lu un seul livre depuis deux ans, on sera heureux de connaître les auteurs de chevet du Boss. Dans une interview accordée au New York Times, Bruce Springsteen a donné les titres de ses (éclectiques) livres fétiches ainsi que les noms de ses auteurs de prédilection. « J’aime beaucoup les Russes, les nouvelles de Tchékhov par exemple, mais aussi Tolstoï et Dostoïevski. Je n’avais rien lu d’eux et je m’y suis donc mis il y a quatre ans. J’ai trouvé ça d’une modernité psychologique incroyable. ». La star du New Jersey a également cité Richard Ford, Cormac McCarthy et Philip Roth, comme ses auteurs actuels préférés… Cette interview de Springsteen coincide en fait avec la sortie, Lle 4 novembre, chez Simon & Schuster de son livre intitulé Outlaw Pete. L’ouvrage est en fait une collaboration entre le Boss et le dessinateur Frank Caruso basée sur la chanson du même nom racontant les mésaventures d’un bébé cowboy hors-la-loi, cambrioleur de banques, une réflexion sur le pêché, le destin et la volonté. La chanson (extraite de l’album de 2009 Working On A Dream) comme le livre ont été inspirés par un livre pour enfants, Brave Cowboy Bill, publié par Simon & Schuster en 1950. Un ouvrage que la mère du Boss lisait au chanteur avant de s’endormir. Frank Caruso a conçu et dessiné le personnage pour coller aux paroles de la chanson de Springsteen. « Lorsque Bruce a écrit Outlaw Pete, il n’a pas seulement écrit une grande chanson, il a aussi créé un grand personnage, raconte Caruso. La première fois que j’ai entendu cette chanson, le livre défilait dans ma tête. Comme Tom Sawyer, Huck Finn, Dorothy Gale et pour moi, même Popeye, Outlaw Pete puise dans le folklore de notre pays et trace son chemin dans la fabrique des grands héros de la littérature américaine. »






Elle était madame Bergman…

Les (vrais) fans d’Ingmar Bergman connaissaient son nom. Käbi Laretei s’est éteinte à l’âge de 92 ans. Née en Estonie le 14 juillet 1922, celle qui fut une pianiste de renommée internationale fut aussi la quatrième épouse du célèbre cinéaste, entre 1959 et 1965, et influença grandement l’œuvre de son illustre mari… On l’entend jouer dans certains de ses films comme Cris et Chuchotements, Sonate d’automne et La Flute enchantée. Elle fit même une apparition dans Fanny et Alexandre. Avant Bergman, Käbi Laretei était la compagne du chef suédois Gunnar Staern de 1950 à 1959. Spécialisée dans les récitals, la pianiste avait notamment fréquenté Stravinsky et Hindemith. En 1961, Bergman lui avait dédié son film À travers le miroir






Droit à l’oubli : une position critique ?

Le réservoir d’internet se remplit à une vitesse évidemment incontrôlable. Au point que les questions liées à la mémoire, aux archives et au droit à l’oubli font de plus en plus fureur. Armé de la directive de l’Union Européenne sur ce droit à l’oubli, le pianiste croate Dejan Lazic a ainsi demandé à Google de supprimer de la toile une très mauvaise critique le concernant, rédigée en 2010 par Anne Midgette dans les colonnes du Washington Post. Le soliste précise que cet article arrive toujours en premier résultat de recherche et nuit ainsi à sa carrière…





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters