Steve Earle : interview vidéo Qobuz (in English)

Trop rock pour Nashville, trop country pour la scène rock. Avec le temps, Steve Earle s’est imposé comme un grand songwriter, tout simplement, peu soucieux de savoir quelle famille musicale l’adopterait. Rencontre avec le « troubadour hardcore » pour évoquer sa carrière, son nouvel album The Low Highway et ses apparitions dans les séries Treme et The Wire.

Par Marc Zisman | Vidéos | 17 avril 2013
Réagir
Qobuz

Au fil des années et des albums, Steve Earle a tissé de solides liens entre country music, rock’n’roll, folk et bluegrass. Sa plume trempée dans ses propres tripes, le songwriter texan désormais installé à New York narre les oubliés de l’American dream et tous ces vagabonds errant sur la bande d’arrêt d’urgence de vies cabossées ou juste simples… Disciple et ami de ses concitoyens texans Townes Van Zandt et Guy Clark, membre de la confrérie outlaw en marge de Nashville dans les seventies, Don Juan intouchable (sept mariages !), junkie repenti après une longue descente aux enfers qui le mènera jusqu'à la case prison, acteur à ses heures dans des séries cultes comme The Wire ou Treme et enfin romancier depuis peu (un recueil de nouvelles intitulé Doghouse Roses suivi du roman I'll Never Get Out Of This World Alive), Earle est avant tout un songwriter majeur, aussi à l'aise dans le country rock le plus punchy et le folk tripal que dans le bluegrass, genres qu'il aborde avec un cœur punk et une âme de rebelle engagé dans tous les combats de la gauche radicale américaine. Un autoproclamé hardcore troubadour dont le nouvel album The Low Highway offre ses nouvelles chansons sous ces éclairages variés, country, folk, cajun, irlandais ou juste rock’n’roll. De passage à Paris, Steve Earle revient sur sa vision de l’écriture, sa conception d’une bonne chanson, ses débuts aux côtés de ses idoles Townes & Guy, cette habitude de se mettre totalement à nue dans ses compositions comme dans ses interviews et évoque enfin ses « piges » de comédien dans les séries HBO.



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters