Catégories :

Skip Sempé : interview vidéo Qobuz

Rencontre avec le chef et claveciniste américain à l'occasion de la sortie de la Messe des morts de Jean Gilles qu'il a enregistrée dans la version de 1764, une première mondiale au disque ! Surtout, une manière originale pour Skip Sempé de célébrer l'Année Rameau...

Par Marc Zisman | Interview | 21 octobre 2014
Réagir

2014 pour certains. Mais pour Skip Sempé, il faudrait ajouter 2013, 2012, 2011, 2010 et remonter ainsi dans le temps. Le chef et claveciniste américain n’a pas vraiment attendu ce 250e anniversaire de la mort de Jean-Philippe Rameau pour louer le génie du compositeur français. Lors du service funèbre de Rameau, le 27 septembre 1764, on donna, à l’Oratoire du Louvre, la fameuse Messe des morts de Jean Gilles. Une version atypique – entrelardée d'extraits d'opéras de Rameau – que Skip Sempé a enregistrée pour son label Paradizo avec Capriccio Stravagante Les 24 Violons et le Collegium Vocale de Gent, une première mondiale au disque. Le plus français des baroqueux d’outre-Atlantique revient sur la genèse de ce projet, sur cette superbe partition et évoque également les dégâts de cette Année Rameau. Connu pour ne pas vraiment avoir la langue dans sa poche, Sempé s’épanche également sur la génération Atys avant d'évoquer la culture et l'esprit de la Nouvelle-Orléans où il vit le jour en 1958.



Archives Qobuz: revoyez notre rencontre vidéo avec Skip Sempé et Pierre Hantaï (novembre 2012).

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters