Chicago Soul Electric Blues Funk & Soul (Soul Jazz Records)

LE TOP 6 JAZZ NEWS

JazzNews | 16 septembre 2011
Réagir
Jazz News

Le blues, le gospel, le jazz, la house… Une bonne part de l’âme de la Great Black Music, telle qu’envisagée dès 1964 par l’AACM, se trouve à Chicago, terre d’exil pour les sudistes fuyant les galères pour se retrouver dans le South Side, le plus connu des ghettos de la cité des vents. La soul, donc, est au cœur des préoccupations de tous, qu’ils soient rappeurs ou rockeurs. Ce que vient rappeler cette introduction transversale déjà parue en 2004 qui puise dans les merveilles de Chess et Cadet : les « Soul Vibrations » de Dorothy Ashby, la divine Etta James, l’inégalable Bo Diddley, le sombre « Evil » d’Howkin Wolf, la prêtresse Fontela Bass, Buddy Guy et Sonny Cox, le Rotary Connection et les Soul Stirrers, Muddy Watters et Ramsey Lewis.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters