Souviens-toi d'Ella

La First Lady du jazz, Ella Fitzgerald, disparaissait le 15 juin 1996, il y a quatorze ans...

Par Eva Sauphie | Vidéo du jour | 15 juin 2010
Réagir
Qobuz

Inconditionnelle du scat, dame Fitzgerald est dotée d’une voix puissante et chargée d’émotion, à trois octaves, et capable de chanter sur des rythmes endiablés comme sur des airs minimalistes simplement soutenus par des psalmodies pures, quelques accords de piano et de contrebasse. Ella ou la sensibilité exacerbée, où l’on retrouve à bien des égards une autre grande prêtresse du jazz, Billie Holliday. Maîtresse de l’improvisation, elle a su s'entourer de deux mentors d’exception, qui ne sont autres que des légendes comme Duke Ellington et Louis Armstrong. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’elle enregistre l’un de ses albums les plus beau : Porgy and Bess.



Le site d'Ella Fitzgerald

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters