Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Lumière Phosphorescent

Un nouvel album de folk onirique pour Matthew Houck de Phosphorescent…

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 19 mars 2013
Réagir
Qobuz

Du Beach Boys folk raide, du Palace évangélisateur et du Neil Young décérébré, la musique de Matthew Houck (alias Phosphorescent) a toujours dégagé de fortes odeurs de souffre clinique pour ne pas dire psychiatrique. Au fil de ses albums, ce maître déjanté de l’americana indie s’est appliqué à soudoyer les musiques dites classiques de sa terre natale par des incursions dans des cieux oniriques, là où le temps n’a guère prise, là où tout semble étrange, décalé, maladif, introspectif… Avec Muchacho, Houck orchestre une nouvelle symphonie de country folk songeuse, presque new age. Un poignant trip cotonneux conçu au Mexique à Tulum où le songwriter originaire de Géorgie a jeté l’ancre pour tenter de « se retrouver »… On aborde donc ce Muchacho avec précaution, tant cette musique demande de l’attention. Mais la patiente de l’auditeur est récompensée et son âme purifiée. Amen.

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters