Curtis pour l’éternité

Il y a 16 ans disparaissait Curtis Mayfield, maître de la soul music…

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 26 décembre 2015
Réagir
Qobuz

Il y a seize ans s’éteignait l’une des plus belles voix que la soul music ait engendrée. Ce 26 décembre 1999, après avoir passé une décennie paralysé à la suite de la chute d’une rampe de spots d’éclairage lors d’un concert à Brooklyn, le 14 août 1990, Curtis Mayfield s’éteignait pour de bon… Guitariste esthète adulé par Jimi Hendrix, chanteur au falsetto démentiel vénéré par Prince et songwriter de très haute volée, l’ex-leader des Impressions était capable de grandes symphonies lançant de solides ponts entre funk, tradition gospel et soul en cinémascope.

Trempant sa plume dans le social, il offrit avec son album Curtis son What’s Going On à lui, dans une succession de mini-tragédies gorgées de soul. Une guitare wah-wah par ici, une rivière de violons par là, une rafale de percussions un peu plus loin, la richesse de son art fut un véritable électrochoc pour la musique noire américaine des années 60 et 70.







Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters