Rentrée Schubert pour David Fray

Un album et deux concerts autour de Schubert pour le jeune pianiste David Fray, qui poursuit sa lumineuse ascension.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 11 septembre 2009
Réagir
Qobuz

Ce mois-ci, David Fray fait sa rentrée à la scène comme au disque. Après un Bach/Boulez surprenant en 2007, il avait opté pour un face à face exclusif avec le Cantor de Leipzig pour son passionnant deuxième album pour Virgin Classics sorti il y a un an aux côtés de la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême pour des Concertos pour piano. Cette fois, la cuvée 2009 du Tarbais sera schubertienne ! Moments musicaux, Allegretto en do mineur D.915 et Impromptus D.899 : tel est le programme de sa livraison automnale, personnelle à souhait et d’une intensité réellement envoûtante.

Un Schubert que Fray transportera sur la scène toulousaine du festival Piano aux Jacobins, mercredi 23 septembre, puis sur celle, parisienne, du Théâtre des Champs-Elysées, vendredi 16 octobre.

Né en le 24 mai 1981 à Tarbes, David Fray débute ses études musicales dès l’âge de quatre ans et obtient, en 1995, les Médailles d’or de piano, musique de chambre et formation musicale du Conservatoire de Tarbes. La même année, il remporte le Concours des jeunes talents d’Aix-en-Provence, ce qui lui permet de jouer l’année suivante le Concerto de Grieg avec le Sinfonia de Manchester dirigé par Michel Brandt. En 1998, il est lauréat du Concours international d’Arcachon ; en 1999, il est admis à l’unanimité au CNSM de Paris dans la classe de Jacques Rouvier où il obtient son diplôme de formation supérieure avec mention très bien et reçoit à cette occasion la Bourse Feydau de Brou St Paul, attribuée tous les ans à un étudiant particulièrement remarqué par le jury.

En septembre 2002, Fray est admis à l’unanimité en Cycle de Perfectionnement, toujours avec Rouvier, et en formation supérieure de musique de chambre (trio avec piano) dans la classe de Christian Ivaldi. Parallèlement, il se produit sur des scènes prestigieuses : en 2002 à la Cité de la Musique, en 2003 à plusieurs reprises, en récital, au Théâtre Mogador, au Festival de La Roque d’Anthéron ou encore au Alti Hall de Kyoto au Japon. Alain Meunier l’invite régulièrement à son festival d’Entrecasteaux dans le Var où, avec ses partenaires, il se consacre au répertoire de musique de chambre et il joue également en direct sur les ondes de France Musique.

David Fray bénéficie des conseils de Dmitri Bashkirov et Paul Badura-Skoda et, en janvier 2004, il est sélectionné pour participer à la master-class de Menahem Pressler au Théâtre du Châtelet. En novembre 2003, il se voit attribuer le « Diploma of Oustanding Merit » lors du cinquième Concours international d’Hamamatsu au Japon.

Ecoutez notre rencontre-podcast avec David Fray lors de la sortie de son disque Bach de 2008

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters