Korobeinikov paye sa tournée

En janvier, le jeune prodige russe Andrei Korobeinikov se produit sur scène à Paris à l’Auditorium du Louvre, mais aussi à Rouen, Montpellier, Cholet et Nantes.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 6 janvier 2010
Réagir
Qobuz

Quelques mois après la sortie de son passionnant opus de sonates de Beethoven paru chez Mirare, Andrei Korobeinikov se produira, lundi 11 janvier, à Paris, à l’Auditorium du Louvre dans le cadre du cycle Piano solo en liaison avec le cycle Une saison russe. Au programme du récital du pianiste moscovite, Modeste Moussorgski et Dimitri Chostakovitch.

Cinq autres prestations en France en ce mois de janvier pour Korobeinikov avec Tchaïkovski les 8 et 10 à Rouen, Rachmaninov à Montpellier le 22, Chopin à Cholet le 24 et Chopin à nouveau lors de la Folle Journée de Nantes le 27.

Né à Moscou le 10 juillet 1986, Andrei Korobeinikov se produit dans plus de vingt pays et remporte plus de vingt concours nationaux et internationaux, notamment le Concours International Scriabine en 2004, ainsi que celui de Rachmaninov de Los Angeles en 2005 pour lequel il reçoit également le Prix du public. Ce jeune pianiste sort du Conservatoire de Moscou à seulement 19 ans avec la distinction spéciale du Meilleur musicien de la décennie.

En 2005, Andrei Korobeinikov poursuit ses études au London Royal College of Music, grâce à une bourse de G.& J. Simmonds Scholarship. En 2006, le pianiste fait ses débuts en France au Festival de La Roque d’Anthéron, puis aux Folles Journées de Nantes, Rio de Janeiro et Tokyo. En janvier 2007, il se produit pour la première fois à Londres sous la baguette de Vladimir Ashkenazy pour exécuter le Deuxième concerto de Rachmaninov.

Il est aujourd’hui régulièrement invité à travers le monde : Festival Radio France de Montpellier, Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, Auditorium du Louvre à Paris, Wigmore Hall et Chipping Campden de Londres, Festival de Gstaadt, Grande Salle Tchaïkovski de Moscou, Washington Performing Arts Center,… Korobeinikov se présente également en musique de chambre avec des musiciens de renom tels qu’Henri Demarquette, Dmitri Makhtin, Boris Berezovsky, Alexandre Kniazev…

En outre, son talent exceptionnel s’exprime dans plusieurs domaines. À 17 ans, Andrei Korobeinikov obtient un diplôme d’avocat de l’Université Européenne de droit de Moscou avec les félicitations du jury et publie plusieurs ouvrages juridiques, notamment sur le droit de la propriété intellectuelle. Ces dernières années, il a développé une vraie passion pour la composition et a présenté ses œuvres dans plusieurs de ses récitals.

En 2008, Korobeinikov enregistre un CD consacré à Scriabine chez Mirare. Le disque remporte un très grand succès. Il a été distingué par un Diapason de la Découverte puis par un Diapason d’Or de l’Année par le magazine Diapason, et par un Choc du Monde de la Musique.

Le site officiel d’Andrei Korobeinikov

Le site officiel de l’Auditorium du Louvre

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters