Au piano pour le Chili

Le 17 mars, une grande soirée piano dont les bénéfices iront aux victimes du tremblement de terre et du tsunami chilien réunira entre autres Cyprien Katsaris, Dimitri Vassilakis et David Abramovitz, au Goethe Institut à Paris.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 15 mars 2010
Réagir
Qobuz

Le 17 mars à 19h30 au Goethe Institut de Paris, un grand concert viendra en soutien au bénéfice des victimes du tremblement de terre et du tsunami. Au programme de cet événement à ne pas manquer une véritable brochette de virtuoses :

Dimitri Vassilakis, pianiste d'origine grec, soliste à l'Ensemble Intercontemporain.

Cyprien Katsaris, pianiste et compositeur franco-chypriote, à la « Technique surnaturelle…énergie musicale peu commune… » (Diapason, « Les 100 pianistes du siècle », septembre 1998).

Aline Piboule, pianiste française, lauréate en 2005 du concours international "Città di Padova" (Italie), et depuis 2007 du programme Déclic de Cultures-France.

Marie Vermeulin, pianiste française, « ...une jeune pianiste au jeu et à la personnalité solaires... » (Le Journal des Etampois, février 2008).

David Abramovitz, pianiste d'origine new-yorkaise, aux «...interpretations bristling with energy and intelligence » (New York Times).

Maria-Paz Santibanez, pianiste chilienne, « ambassadrice musicale…de son pays natal, [et] de tout le continent sud-américain...l'entendre jouer est comme recevoir une vague d'air frais sur le visage...» (Malcolm Troup, Music and Vision, UK).

Nicolas Stavy, pianiste français sur lequel « il ne fait aucun doute que c'est une étoile montante s'élevant au sein de l'élite actuelle du piano » (Klavier Ruhr Festival).

Justine Leroux, jeune pianiste française, obtient en 2007 une mention au concours de piano contemporain Olivier Messiaen ; actuellement étudiante en Master au CNSMD de Lyon dans la classe de Florent Boffard.

Une soirée au cours de laquelle résonnera la musique de Debussy, Messiaen, Schumann, Chopin, Scarlatti, Bach, Brahms, Ginastera et bien d’autres.

Le site officiel du Goethe Institut de Paris

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters