Catégories :
Interview

Philippe Pierlot, une rencontre-podcast

Violiste et maestro du Ricercar Consort, Philippe Pierlot apporte à la scène baroque une fraîcheur toujours emprunte de cohésion dans les œuvres majeures comme dans les perles oubliées.

Par Marc Zisman | Interview | 10 février 2012
Réagir
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Assez surprenant de croiser Philippe Pierlot cette année à la Folle Journée de Nantes consacrée exclusivement à la musique russe… A la tête du Ricercar Consort qu’il a co-fondé en 1980 avec Bernard Foccroulle et François Fernandez, le violiste liégeois est un acteur majeur de la scène baroque actuelle et notamment de la musique du XVIIe siècle, sa passion. Dans l’exploration des œuvres vocales de Jean-Sébastien Bach comme dans la redécouverte de pièces signées Nicolaus Bruhns ou Matthias Weckmann, Pierlot et son ensemble offrent toujours des lectures très personnelles archivées dans leur déjà copieuse discographie. Des choix dictés par la pratique musicale plus que par la théorie ou l’histoire. Le temps d’un podcast, l’ancien élève de Wieland Kuijken revient, avec toujours beaucoup d’humilité, sur l’évolution de l’histoire du Ricercar Consort et l’approche de son art.

Ecoutez la playlist de ce podcast

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters