Pantiero, Festival de (rock) Cannes

Le festival Pantiero se tiendra du 11 au 14 août à Cannes, avec une belle brochette d’artistes rock, electro et folk comme The Rapture, Poni Hoax, Two Door Cinema Club et Foals.

Par Eva Sauphie | Concerts, festivals et tournées | 10 août 2010
Réagir
Qobuz

Pour sa neuvième édition, qui se déroulera du 11 au 14 août, le rendez-vous musical cannois, créé par un ancien DJ de clubs underground londonien Jean-Marie Sevain, marquera sa programmation par une dominante de rock, avec quelques pépites contemporaines du genre.

Le festival Pantiero fera aussi la part belle aux musiques électroniques comme en témoigne le plateau d’ouverture composé des Français de Poni Hoax et leur pop songs electro chargées de gimmicks et d’accents discoïdes, ou encore de la formation originaire de Glasgow, Errors, et leur mélange de math-rock, d'indie pop, de post-électro et d'acid house à la Factory Records.

Le même jour, les Local Natives serviront leur rock épique tout droit sorti de Californie, élevé par des chœurs omniprésents. Tandis que le tandem Danois des Raveonettes, l’un des plus beaux fleurons de la scène indé internationale présentera In And Out Of Control, un opus où la réverbération, les guitares abrasives et saturées dominent tout en étant adoucies par une mélodie générale sucrée et un subtil mélange de voix masculin-féminin.

Le 12 août, les beats ravageurs et les riffs bleus-saignants de The Death Set côtoieront le folk bricolé de Tune Yards, sublimé par le charisme de Merrill Garbus et ses incantations soul.

Éclectique, ce deuxième jour de Pantiero offrira un brassage musical des plus atypiques, avec la venue d’une des nouvelles sensations hype du moment, le musicien syrien Omar Souleyman et ses sonorités à la fois psychédéliques, électriques et exotiques, découvert par le label Sublime Frenquencies. Sans oublier, pour conclure cette journée, les New Yorkais de The Rapture et leur electro-rock mâtiné d'acide house !

Le lendemain, Cannes accueillera deux formations hexagonales, les Rémois au nom un rien pompeux The Bewitched Hands on the Top of our Heads, mais qui peuvent toutefois s’enorgueillir d’avoir acquis une place de choix parmi la scène indie actuelle, en livrant une pop noisy du meilleur effet. Les anglo-saxons n’auront qu’a bien se tenir ! La deuxième formation française n’est autre que la bande niçoise de Quadricolor et ses harmonies mi pop mi rock.

Aux côtés des frenchies, le trio irlandais Two Door Cinema Club investira à son tour la scène cannoise pour raconter sa Tourist History à coup de brit pop teintée de new wave et d'electro.

Puis ce sera au tour de Foals, autre pointure de la scène rock electro, de présenter Total Life Forever, dernier LP de la bande à la fois lumineux et martial, alternant accords magnétiques et aériens, et sonorités lourdes servies par une ligne de basse époustouflante.

Enfin, le dernier jour de Pantiero verra défiler quelques valeurs montantes comme Bot’Ox, projet post-pop de Cosmo Vitelli et Julien Briffaz, le Français Mondkopf, qui à peine connu il y deux ans, saura aujourd’hui ravir tous les aficionados de Boards of Canada, Clark ou Brian Eno.

L’un des piliers de la scène electro-techno allemande, Zombie Nation, fera vibrer les planches de la scène et danser les plus farouches, alors que Popof clôturera le festival par une bonne dose d’electro-minimale.

Le site du festival Pantiero

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters