Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

QIBUZ / Lundi 5 mars 2012

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !

Qibuz Lundi | 5 mars 2012
Réagir
Qobuz






Les Monkees perdent leur voix

Davy Jones, chanteur des Monkees, est mort à l'âge de 66 ans d'une crise cardiaque à son domicile d’Indiantown, en Floride. Il venait d'achever une tournée avec son ancien groupe pour fêter les 45 ans de leur formation. Calqués sur les Beatles, Davy Jones et ses trois acolytes Michael Nesmith, Peter Tork et Micky Dolenz, débarquaient chaque lundi sur les écrans de la chaîne NBC pour suivre les aventures du groupe, en tournée à bord de la Monkeemobile ! Les Monkees ont signé des succès comme Last Train to Clarksville, I'm a Believer ou bien encore Daydream Believer. Né à Manchester, en Angleterre le 30 décembre 1945, Davy Jones était un enfant star dans son pays natal, où il a joué à la télévision et au théâtre, notamment dans Oliver. Il a par la suite fait carrière aux Etats-Unis, où il avait été remarqué lors de la reprise du show à Broadway.





Victoires de la Musique : dormez, vos paupières sont lourdes…

Comme chaque année, les Victoires de la Musique permettent à la « profession » de se réunir le temps d’une auto-célébration rarement passionnante, parfois affligeante et souvent soporifique… L’édition 2012, en sacrant des valeurs plus que sûres, souligne une fois de plus que ce type de manifestation n’est pas vraiment là pour mettre en avant l’éventuelle bonne santé de la musique « made in France » et ses jeunes acteurs mais de se rassurer en sacrant son patrimoine. Dans ce sens, Ringer, Thiefaine, Voulzy et Aubert repartent ainsi les gros lauriers du jour, laissant les habituelles catégories « révélations » au moins de 40 ans. Rien de neuf sous les tropiques, donc… Le palmarès complet de ces 27e Victoires de la Musique ressemble ainsi à cela :

- Artiste interprète masculin: Hubert-Félix Thiéfaine

- Artiste interprète féminine: Catherine Ringer

- Groupe ou artiste révélation du public: Orelsan

- Groupe ou artiste révélation scène: Brigitte

- Album de chansons: "Suppléments de mensonge" - Hubert-Félix Thiéfaine

- Album rock: "So much trouble" – Izia

- Album de musiques urbaines: "Le Chant des sirènes" – Orelsan

- Album musique du monde: "Cantina paradise" – Jehro

- Album de musiques électroniques ou dance: "Audio, vidéo, disco" – Justice

- Chanson originale de l'année (vote du public): "Jeanne" - Laurent Voulzy (auteur: Alain Souchon, compositeur: Laurent Voulzy)

- Spectacle/tournée/concert: "Roc'éclair tour", Jean-Louis Aubert

- Vidéo-clip: "La Seine" - Vanessa Paradis et M

- DVD musical: "Les saisons de passage" - M



Quant à la playlist de cette cuvée 2012, elle ressemble à ça !



Engelbert Humperdinck est vivant !

Qui est mieux placé pour ramener le Royaume-Uni sur le chemin de la gloire après des années de déception au plus populaire concours musical européen ? Il semblerait que ce soit… Engelbert Humperdinck ! Le crooner âgé de 75 ans qui avait réussi à détrôner les Beatles de la première place des palmarès britanniques en 1967 ! La BBC a surpris les fans de pop en choisissantHumperdinck (dont le dernier succès remonte à près de 40 ans !) pour participer au concours de l’Eurovision. Le chanteur, surtout connu pour son succès de 1967 Release Me, s'est dit honoré de représenter son pays. La participation du septuagénaire à ce concours habituellement dominé par les artistes pop préfabriqués, a été perçu comme un pari audacieux par certains et comme un faux pas embarrassant par d'autres… Le Royaume-Uni a accumulé les échecs à l’Eurovision, qui est à la fois regardé et décrié par le public britannique. La 57e édition de l’Eurovision se déroulera en mai à Bakou, en Azerbaïdjan.





Coldplay et Mumford and Sons chantent pour Amnesty

Coldplay et Mumford and Sons, ainsi que certains des meilleurs humoristes américains et anglais ont participé le 4 mars à New York à un spectacle au Radio City Music Hall, pour défendre avec Amnesty International la liberté d'expression. C'était la première fois que ce show d'humour d'Amnesty dont la première édition remonte à 1976, et qui marquait cette année le 50e anniversaire de l'organisation de défense des droits de l'Homme, se tenait aux Etats-Unis. L'humoriste de télévision Jon Stewart était là, partageant la scène avec un faux Kim Jong-Un qui voulait à tout prix monopoliser la parole et faire un sketch. L'acteur Ben Stiller s'est amusé à comparer avec le Britannique David Walliams le sens des mots des deux côtés de l'Atlantique, "dentiste", "obèse" ou encore le mot Bush - "trop gênant pour expliquer", a dit David Walliams. "Même chose ici", a répondu Stiller… Une quarantaine d'acteurs, humoristes et musiciens, dont Russell Brand, Jimmy Carr, Sarah Silverman et Reggie Watts se sont succédés durant cette soirée très drôle et souvent politiquement très incorrecte. Présenté par Liam Neeson, le comédien birman Maung Thura dont le nom de scène est Zarganar y a apporté une note plus grave, rappelant l'importance de la liberté d'expression. Le groupe Mumford & Sons a chanté plusieurs de ses tubes dont Roll away your stone et Little Lion Man, faisant sortir les spectateurs de leur fauteuil, et c'est Coldplay et l'inépuisable Chris Martin qui ont terminé la soirée sous une avalanche de confettis.





Les Charlots en deuil

Acteur et chanteur des Charlots, Gérard Rinaldi est mort d'un lymphome à l'âge de 69 ans. Après la fin des Charlots, groupe populaire des années 70, réunis sous le même nom au cinéma dans une quinzaine de films, Rinaldi avait aussi connu le succès au théâtre mais surtout à la télévision. Il était apparu dans le rôle d'un vétérinaire marié à un médecin dans le feuilleton télévisé Marc et Sophie et prêtait depuis les années 90 sa voix à Dingo, le chien de Walt Disney, ou pour doubler la série Les Simpson et d'autres personnages dans des séries américaines.





Qui vote quoi ?

Au fil des interviews, les people livrent leurs intentions de vote pour la prochaine présidentielle. Après Gérard Depardieu qui se tournera », Richard Berry qui votera François Hollande même si ça lui », François Berléand qui choisira François Bayrou, c'est au tour de Michel Sardou, au journal de France 2, de passer à table. « La campagne me rend dingue, je ne suis pas vraiment accroché, je ne trouve pas ça passionnant, ce n'est pas d'un niveau formidable. Et c'est très long, les commentaires, les débats sur des discours. Ça n'en finit plus, les commentateurs nous racontent ce que vont dire les candidats, après ils font leurs discours, et à la fin ils nous le répètent, c'est nous prendre des cons ! Après il y a un débat, et après le pire, c'est qu'il y a des débats sur ce que les candidats n'ont pas dit ! »



Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters