Catégories :

QIBUZ / Lundi 19 novembre 2012

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !

Qibuz Lundi | 19 novembre 2012
Réagir






Damon Albarn sculpte la radio

Pour fêter les 90 ans de la BBC, Damon Albarn a conçu un collage sonore diffusé simultanément sur les ondes de la BBC au Royaume-Uni et dans le reste du monde. Intitulé Radio Reunited, ce programme a touché au même moment 120 millions de personnes jusqu’aux territoires les plus reculés de la planète… La retransmission de trois minutes était basée sur des messages enregistrés envoyés par les auditeurs – essentiellement des enfants – à travers le monde sur le thème du futur. Environ 60 stations de la BBC ont choisi un message chacune, l’ensemble étant mixé au final par le leader de Blur pour obtenir un seul morceau. « J’ai essayé de proposer une histoire de la radio mais de façon la plus abstraite possible. Je n’ai aucune idée de ce que les gens vont en faire, on verra bien… ». Trois minutes pour que les fans de Damon Albarn puissent patienter avant d’entendre son nouvel opéra. Il a en effet révélé qu’après le succès de Dr Dee il envisageait de s’attaquer à un nouvel opéra…





La maison d’Amy Winehouse toujours invendue

Selon le London Evening Standard, personne ne veut de la maison d’Amy Winehouse ! La demeure de la star défunte mise en vente pour 3,4 millions d'euros en mai dernier, n’a pas suscitée la ruée attendue… Selon le quotidien britannique, les offres faites par les potentiels acquéreurs sont surtout inférieures au prix demandé. Pour tenter de vendre la demeure de la diva soul, son père Mitch a décidé de baisser le prix initial. L'enchère commencera ainsi à 2,2 millions d'euros. Devenue depuis plus d'un an un lieu de pèlerinage pour les fans d'Amy Winehouse, la maison de 230 m² située dans le quartier de Camden sera proposée à la vente le 3 décembre prochain au siège la British Academy of Film and Television Music (BAFTA) à Londres.





American Music Awards 2012 : Justin, Nicki, Rihanna et Taylor…

Sans surprise, Justin Bieber a largement dominé dimanche la soirée des American Music Awards 2012, qui s’est déroulée à Los Angeles, en raflant trois prix, dont le plus prestigieux, celui du meilleur artiste de l'année, une semaine après avoir remporté trois autres récompenses lors des MTV Europe Music Awards 2012. La star canadienne de 18 ans a également remporté les trophées du meilleur artiste pop/rock masculin de l'année et du meilleur album pop/rock pour son dernier opus Believe, une consécration qui sonne comme une revanche pour le jeune chanteur qui était reparti bredouille l'an dernier. Les fans étaient invités à désigner les gagnants par un vote en ligne… La rappeuse américano-trinidadienne Nicki Minaj, de neuf ans son aînée, a remporté pour la deuxième fois consécutive deux prix : ceux du meilleur album et de la meilleure artiste dans la catégorie rap/hip hop. Côté Rihanna, son Talk That Talk a été consacré meilleur album soul/R&B. La grande gagnante de l'édition 2011, l’Américaine Taylor Swift, a raflé un cinquième trophée consécutif en tant que meilleure artiste féminine en country.





Un anneau pour Placido

Placido Domingo a reçu la plus haute distinction du prestigieux Staatsoper de Vienne, l'Anneau d'honneur, pour ses 45 ans de présence sur la scène viennoise. A l'issue d'une représentation mercredi soir de Simon Boccanegra de Verdi au cours de laquelle il interprétait le rôle-titre, le ténor espagnol âgé de 71 ans, visiblement très ému, a reçu la récompense sur la scène viennoise, entouré par toute la troupe, des mains du Ministre de la Culture, Claudia Schmied, avec à ses côtés le Directeur général du Staatsoper, le Français Dominique Meyer. Domingo a fait ses débuts sur cette scène autrichienne le 19 mai 1967 dans le rôle-titre de Don Carlo de Verdi. Depuis, il y a chanté à 190 reprises ! Sans compter 34 apparitions en tant que chef d'orchestre, seconde flèche à son arc d'artiste… Il reviendra au Staatsoper les 17, 21, 24 et 28 février 2013, de nouveau dans Simon Boccanegra, puis à la baguette pour diriger Roméo et Juliette de Gounod, les 21, 25 et 28 juin 2013.





Roger Waters fait le Mur dans les stades

Roger Waters a annoncé une nouvelle tournée européenne dans des stades entre juillet et septembre 2013, avec une date unique en Angleterre, le 14 septembre à Londres. Cette balades de 25 dates débutera le 20 juillet en Belgique au festival rock de Werchter et se terminera le 21 septembre à Paris, au Stade de France. Elle fera notamment étape à Rome le 28 juillet, Athènes le 31, Istanbul le 3 août, Oslo les 14 et 15 août, Berlin le 4 septembre, Amsterdam le 9 et Dublin le 18 septembre. Roger Waters sera sur scène à Düsseldorf le 6 septembre pour son 70e anniversaire. L'ancien bassiste de Pink Floyd a expliqué lors d'une conférence de presse qu'il avait réadapté The Wall spécialement pour les stades parce qu'il « voulait vraiment retourner en Amérique du Sud » où il n'y a pas de salles de concert. Une tournée des stades a ainsi eu lieu là-bas entre mars et avril 2012. « Il y a quelque chose d'extrêmement gratifiant dans le fait de communier avec autant de gens, a-t-il confié. En 1975-1977, quand nous jouions avec Pink Floyd dans des stades, je n'aimais pas beaucoup ça. J'avais l'impression que nous étions déconnectés des gens mais en fait je pense que cette déconnexion était celle qu'il y avait au sein du groupe plutôt qu'entre nous et le public ». Le Britannique a jugé « extrêmement peu probable » la participation à cette nouvelle tournée de David Gilmour, le guitariste du Floyd qui avait fait une apparition surprise lors du concert de The Wall à Londres en 2011. « Je pense que, grosso modo, David est à la retraite », a-t-il dit, sarcastique. Waters a quitté le groupe en 1985, mais a conservé le droit de droit de jouer The Wall. Une chanson intitulée The Ballad Of Jean Charles de Menezes a été ajoutée au concert en 2012 et sera jouée pendant cette tournée. Elle est dédiée à cet homme abattu en juillet 2005 à Londres par la police qui l'avait pris pour un terroriste… Roger Waters a également confié travailler à un nouvel album construit autour d'une chanson écrite en tournée : « Je n'ai pas fait d'album depuis 1992 (..), pas parce que je n'écrivais pas de chansons, mais parce que je n'avais pas trouvé en moi quelque chose d'assez cohérent. Je pense que je l'ai trouvé avec cette chanson ». Paru en 1979, The Wall est construit comme un opéra-rock racontant la vie d'un antihéros, Pink. Oppressé dès son enfance par sa famille et l'école, il construit un mur imaginaire autour de lui pour se protéger. Devenu rock star, Pink sombre peu à peu dans la folie au point de se prendre pour un dictateur fasciste, avant de se révolter et de détruire son propre mur… Le spectacle a été joué près de 200 fois de part le monde devant plus de 3,3 millions de spectateurs. Pour expliquer ce succès qui ne faiblit pas avec les années, le Britannique, qui vit désormais à New York, a estimé « que les gens comprennent que c'est sincère. Je ne prétends rien. J'écris ce que je ressens, il n'y a pas d'artifice ».





Le dernier souffle de Maxim Saury

Le clarinettiste et chef d'orchestre Maxim Saury est décédé jeudi à l'âge de 84 ans, à la suite de problèmes cardiaques à l'hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt. Celui qui défendit pendant plus de vingt ans le jazz traditionnel au Caveau de la Huchette à Paris avait été, avec Claude Luter, l'un des deux musiciens français invités aux États-Unis pour le 70e anniversaire du trompettiste Louis Armstrong en 1970. Né le 27 février 1928 et fils d'un violoniste professionnel, Maxim Saury fera de 1954 à 1967 les beaux soirs du Caveau de la Huchette, temple du style Nouvelle Orléans, avant d'effectuer de nombreux galas et tournées avec son orchestre New Orleans Sound. Saury a fait des apparitions dans plusieurs films, dont Bonjour tristesse et Les Tricheurs, et a séjourné aux États-Unis en 1968, où il s'est produit avec son homologue Barney Bigard, dont le style fluide l'a beaucoup influencé.





Des Argentins gagas de Gaga

Les fans argentins de Lady Gaga portaient toutes sortes de déguisements quand ils se sont massés devant le stade de Buenos Aires où la star s’est produite vendredi dernier, et leurs efforts ont été récompensés. Vêtue d’un jean et d’un t-shirt, ses cheveux teints en rouge, Gaga a salué la foule lorsqu’elle est entrée dans le stade. Son habillement ne ressemblait en rien aux costumes qu’elle porte sur scène. Trois imposants gardes du corps l’encerclaient. La ville de Buenos Aires a donné un prix à la chanteuse. La capitale argentine lui avait déjà remis le titre d’«invitée d’honneur». Après Buenos Aires, la chanteuse se rendra à Santiago au Chili, puis à Lima au Pérou, et à Asuncion au Paraguay.




Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters